entête
entête

Éditorial

Après plusieurs numéros thématiques - consacrés aux problèmes d'acquisition et de classification, aux OPACs et aux catalogues, comme, le millésime l'exigeait, à la Révolution française -, voici un numéro diversifié. Il y en aura d'autres. Car il est nécessaire qu'une revue fasse alterner ces deux types de livraison. En effet, si le premier permet de cerner un problème ou un sujet, dans l'intention de le traiter à fond, le second rappelle à toute revue que le domaine qu'elle a pris pour objet est toujours pluriel, et qu'elle-même doit toujours avoir à l'esprit cette pluralité. En ce sens, une revue telle que le Bulletin des bibliothèques de France se doit d'interroger et d'étudier les aspects les plus divers de la bibliothèque - ou plutôt, puisqu'elle est en elle-même multiple -des bibliothèques. De même qu'il lui faut prendre aussi pour objet d'analyse ce qui fait l'horizon de la bibliothèque et qui, pour ne prendre que ces exemples, va du livre lui-même aux problèmes de la lecture ou aux techniques de documentation.

Dans le présent numéro, des questions très différentes sont ainsi abordées. Est d'abord rappelée celle des acquisitions dans les bibliothèques publiques, entrevue cependant non pas du point de vue des choix et de leurs critères, mais du point de vue technique des problèmes d'approvisionnement ; ce qui amène à s'interroger sur les rapports de la bibliothèque avec les réseaux de l'édition, de la distribution et de la librairie. Deux articles abordent ensuite la lecture des jeunes : d'un point de vue bibliothéconomique d'abord (comment le bibliothécaire peut-il faciliter leur accès à l'information, par exemple dans un établissement tel que la BPI), puis dans une approche sociologique (comment lisent les adolescents). Deux études s'attachent à la question des « images » : vieille question, puisque nombre de bibliothèques possèdent des fonds de photographies, mais de manière si hétérogène de l'une à l'autre qu'il est bon de dresser un état des lieux ; question neuve également, si le traitement informatique des images impose aujourd'hui la mise au point d'un mode d'indexation de l'image elle-même - et non pas de cette première intégration dans le langage, de cette première description de l'image, que constitue la légende. Mais la bibliothèque s'accompagne actuellement d'un réseau de centres de documentation ; un entretien avec les responsables de la Commission de coordination de la documentation administrative permet d'aborder les problèmes posés par la documentation dans ce secteur précis. Enfin, au lendemain du cinquante-cinquième congrès de l'Association, tenu à Paris en août dernier, il s'imposait de faire une présentation de l'IFLA, au demeurant essentiellement conduite du point de vue historique.

C'est sur cette voie que doit continuer le Bulletin, pour aborder l'ensemble des problèmes bibliothéconomiques, entendus au sens le plus large du terme.