entête
entête

Information technology

critical choices for library decision-makers

ed. by Allen Kent et Thomas J. Galvin.
Basel; New-York : Marcel Dekker, 1982. - XXI - 447 p.; 23 cm. -(Books in library and information science; 40.)
Index p. 459-477. - ISBN 0-8247-1737-6.

par Jean-Pierre Bernard

Les actes de la 4e conférence organisée, en novembre 1981, par la School of library and information science de l'Université de Pittsburgh, édités par Allen Kent et Thomas J. Galvin ont pour thème : « L'impact des nouvelles technologies sur les bibliothèques et l'IST ». Une table ronde introduit aux cinq questions qui seront successivement traitées par les intervenants en trente-trois communications suivies de discussions : l'impact des nouvelles technologies : les choix à l'échelon local, les réseaux, les facteurs humains, la compétition avec le secteur privé.

Redites, chevauchements et divergences inhérents au genre n'altèrent pas l'intérêt de la plupart des exposés qui vient de ce qu'ils se fondent presque toujours sur l'expérience de responsables d'établissements ou de programmes importants. Autant que les faits présentés, ce sont leurs réflexions et conseils qui retiendront l'attention : aux temporisateurs, par exemple, qui attendent qu'un système soit parfaitement mis au point, il est rappelé que leurs projets en seront indéfiniment différés tant la technologie évolue rapidement.

Une attention particulière est accordée aux réactions humaines des lecteurs ou du personnel; un des exposés - celui de Sara Fine - est, en fait, une leçon de psychologie qui met en relief l'ambivalence des réactions individuelles au changement. Les incertitudes ne sont pas sous-estimées : comment, finalement, seront conciliés les intérêts du secteur privé, du gouvernement, des professionnels, des utilisateurs et des éditeurs est une question encore sans réponse. Tous les participants n'ont pas - fort heureusement ! -des points de vue strictement unanimes ; l'opinion, par exemple, selon laquelle l'importance des collections n'est plus un critère essentiel (p. 38) peut être nuancée par un exposé tout entier consacré à dénoncer « le mythe d'une société sans papier».

Cependant, la tonalité générale est optimiste et dynamique. La technologie lance un défi aux bibliothèques. Elles doivent le relever, sinon elles seront éliminées ou remplacées. Pour réussir les adaptations nécessaires, un rôle de plus en plus grand dans la conduite des bibliothèques doit être confié au management ; c'est un des thèmes qui est sans cesse repris tout au long de la conférence. Comme pour récapituler les moyens disponibles, l'ouvrage s'achève par un appendice de J.G. Williams qui dresse un tableau des différentes innovations technologiques des années 80. En 97 pages, suivies d'un glossaire de 11 pages, c'est une véritable monographie qui donne l'état des questions, acquis et promesses, de façon claire et méthodique.

Ce recueil apporte de nombreux éléments d'information et de réflexion. Il va directement au coeur des questions posées aux bibliothécaires - décideurs ou non - de l'ère informatique.