entête
entête

Bibliotheken bauen und führen

c. internat. Festgabe für Franz Kröller zum 60. Geburtstag

hrsg. von Sigrid Reinitzer.
Müchen; New-York; London; Paris : K.G. Saur, 1983. - 412 p., 31 cm.
ISBN 3-598-10499-5.

par Jacques Betz

Dans un monde où recherche et enseignement, économie et administration recourent de plus en plus à l'ordinateur et à l'informatique, ce volume de mélanges se fait l'écho des importantes transformations apportées dans ce domaine par le ministère autrichien de la recherche scientifique aux bibliothèques de ce pays, et, en particulier à la Bibliothèque universitaire de Graz. A sa tête se trouve, depuis une douzaine d'années, Frans Kroller, qui la dirige avec une grande compétence et que cet ensemble de contributions cherche tout spécialement à honorer à l'occasion de son 60e anniversaire. Cette « Festgabe » s'étend d'ailleurs à des bibliothèques situées hors du territoire autrichien et animées par ce même souci de progrès dans leur construction architecturale et leur direction administrative. C'est pourquoi l'éditeur scientifique de cette « Festschrift » a réuni des articles d'auteurs de nationalités différentes, pour la plupart hauts-fonctionnaires dans la sphère des bibliothèques ou directeurs de bibliothèques nationales et universitaires. Ces études abordent, comme le précise le titre, la construction et la gestion de ces institutions mises au service du savoir par l'intermédiaire du livre.

Ainsi, face à des problèmes identiques, il est possible de regrouper ces études à 'l'intérieur même des 2 parties qui constituent l'essentiel de cette publication. L'américain Keyes T. Metcalf ouvre la première série en communiquant ses 80 ans d'expérience en matière de construction de bibliothèques. Initié, dès son jeune âge, à Elyria, dans l'Ohio, à leur activité, formé en 1902, à 13 ans, dans la « Oberlin College library », il découvre à Cambridge la bibliothèque Harvard. Sorti d'une école de bibliothécaires, il fait ses premières armes à la « New York public library ». Dès lors, et pendant 26 ans, le problème de la construction des bibliothèques va être sa préoccupation aussi bien à New York qu'ailleurs dans le monde. Plus tard, il consigne ses observations sur ce type de constructions dans un ouvrage : Planning academic and research library buildings, paru en 1965. Pour leur part, Edith Fischer, conseiller supérieur au ministère autrichien de la recherche scientifique, Karl Forstner, directeur de la bibliothèque universitaire de Salzbourg et Istvan Papp, secrétaire du Conseil national des bibliothèques à Budapest, présentent les tentatives faites dans ce domaine dans leurs pays respectifs Dans cette approche architecturale de bibliothèques européennes, le lecteur trouve ensuite un écho venu de France, car Jean Bleton, Inspecteur général, l'introduit dans les bibliothèques centrales de prêt construites dans l'hexagone depuis dix ans. Suivent des problèmes d'installation et d'aménagements intérieurs que présentent Rolf Fuhlrott, à la lumière de la BU de Karlsruhe, qu'il dirige, et Jean-Pierre Clavel, avec une étude très approfondie où interviennent des critères de tous ordres sur l'« évaluation du bâtiment de la bibliothèque », en partant de la Bibliothèque cantonale universitaire de Lausanne, dont il a la responsabilité. Il revient à Elmer Mittler de clore cette 1e partie avec une étude sur les transformations de la BU de Heidelberg, aux destinées de laquelle il préside, et sur la nouvelle construction du Land de Bade à Karlsruhe.

Gestion et administration forment la deuxième partie de ce volume de mélanges. Si Josef Zessner-Spitzenberg, directeur de la Bibliothèque nationale de Vienne, consacre sa contribution à la législation des bibliothèques et particulièrement des universitaires autrichiennes, Theo Öhlinger, professeur à l'Institut de droit public et administratif dans la capitale autrichienne, soulève quelques questions juridiques à propos d'une réforme des bibliothèques de ce pays pour étendre leurs activités culturelles. Ferdinand Baumgartner, pour sa part, directeur de la BU de Vienne, s'attache à faire connaître la structure des BU autrichiennes à travers celle qu'il dirige. Quant à Miklos Tabaks, responsable d'une bibliothèque en Hongrie, il présente système et fonctions des bibliothèques publiques d'Etat dans son pays. La partie la plus moderne de ce monde de l'imprimé, marquée par l'apparition de l'ordinateur et de tout son appareillage, trouve à son tour son écho dans les prestations suivantes. En effet. Joachim Stolzenberg, responsable de la bibliothèque universitaire de Constance, rappelle ce que furent les bibliothèques scientifiques avant l'apparition de ces nouvelles et importantes « données », tandis que Laurenz Sirebl, haut-fonctionnaire au ministère de la recherche scientifique, fait le point sur tout le bouleversement apporté par l'ordinateur dans les bibliothèques scientifiques autrichiennes ; ces mêmes considérations forment la matière de l'apport de Hans Heim dans sa bibliothèque de Bielefeld. De plus, l'éditeur scientifique a fait appel à un autre hongrois, Jozsef Zsidai, directeur de la bibliothèque de l'Université technique pour l'industrie lourde à Miskale, pour exposer la théorie de la coopération entre bibliothèques. Face au développement des connaissances et des loisirs collectifs en Angleterre. Wilfred L. Saunders. professeur et directeur de l'université de Sheffield, souhaite voir les bibliothèques répondre à tous les niveaux à ces besoins et développer la technologie de l'information grâce aux ordinateurs; cela répond à une politique nationale d'information et à une coordination entre information et bibliothèques grâce à un contact étroit entre l'université et les bibliothèques publiques. Reinitzer s'est, d'autre part, adressé à Josef Mayerhöfer, directeur de l'Institut autrichien pour la recherche en matière de bibliothèques, à Vienne, et à Leo Reisinger, professeur à l'Ecole supérieure d'informatique de l'armée allemande, à Munich, pour présenter l'aspect scientifique pris par l'information et la connaissance dans la structure et les fonctions des bibliothèques. Enfin, Hans-Albrecht Koch, directeur de la BNU de Brême, livre ses réflexions sur l'information spécialisée dans les sciences de la nature, de la technique, de l'économie, de la politique et du social.

Pour clore cet ouvrage de mélanges comportant, par ailleurs, quelques planches, Reinitzer se devait de penser au récipiendaire et de l'honorer à sa manière. Pour ce faire, il a confié à Elisabeth Böllmann, de la BU de Graz, le soin d'établir une bibliographie des publications de Franz Kroller de 1953 à 1983, de dresser une liste choisie d'une trentaine de ses conférences et exposés faits de 1969 à 1983 à différents séminaires et congrès, présidés ou non par lui, de faire, enfin, état de diverses hautes fonctions remplies par lui dans le monde des bibliothèques, dont il reste un éminent représentant et défenseur.