entête
entête

Die Deutsche Bücherei im Bild

[text und Red. Horst Bunke ; Fotos : Herbert Strobel, Christa Sembritzki...]. - 4 Veränd. Aufl. - Leipzig : Deutsche Bücherei, 1982. - [68] p. : tout en ill. ; 18,5 x 20 cm.

par Jacques Betz

La « Deutsche Bücherei », l'importante « bibliothèque allemande », se situe à Leipzig, célèbre par sa foire du livre, au sud-est de la ville, à proximité du Parc des Expositions ; elle se compose d'un édifice massif, à la façade austère et imposante, légèrement cintrée concavement, par deux fois considérablement agrandi et doté d'installations techniques modernes.

Fondée le 3 octobre 1912, pour conserver toute la littérature en langue allemande du monde entier, elle publie une plaquette oblongue de 66 pages, avec un texte, successivement en allemand, russe, anglais et français, qui occupe les pages paires, les impaires étant occupées par les illustrations en pleine page, légendées dans ces quatre mêmes langues. Comme l'annonce le titre, ces documents en images équivalent à une visite approfondie de l'établissement, le texte rappelant son histoire et ses objectifs.

L'origine lointaine de la « Deutsche Bücherei » remonte aux années 1848-49 ; où libraires et éditeurs allemands tentèrent une première fois de doter l'Allemagne d'une « Reichsbibliothek ». Cette tentative avorta, mais les libraires reprirent cette idée au début du xxe siècle, stimulés par le « Bôrsenverein der deutschen Buchhändler », une association commerciale des libraires allemands, qui créa, le 25 septembre 1912, avec le royaume de Saxe et la ville de Leipzig, les archives des écrits allemands, c'est-à-dire une « bibliothèque nationale complète ». Après des périodes difficiles, la « Deutsche Bücherei » dut fermer ses portes en janvier

1944. Mais après le 8 mai 1945, elle dut sa renaissance, d'abord à l'Administration militaire soviétique en Allemagne, puis au gouvernement de la République démocratique allemande et au Parti socialiste unitaire allemand. Depuis lors, elle réunit toutes les publications de langue allemande parues entre 1913 et 1945 dans l'ancien Empire, toutes celles sorties de presse depuis le 8 mai 1945 en République démocratique allemande, en République fédérale allemande et à Berlin-Ouest. Ainsi, d'année en année, cette importante bibliothèque a réuni tous les écrits en langue allemande du monde entier, les traductions des œuvres allemandes (1941), des collections de musique (1943), disques parlés et documents en microsillons (1959). L'année 1970 y voit l'entrée de disques de musique, de diapositives, de l'art graphique. Elle prend en dépôt les publications de l'ONU et de l'UNESCO et d'autres organisations internationales. Ainsi la « Deutsche Bücherei » possède environ 7 000 000 d'unités bibliographiques.

Sur le plan bibliographique, la bibliothèque publie, entre autres, la « Deutsche National-bibliographie und Bibliographie des im Ausland erschienenen deutschsprachigen Schrifttums », « Bibliographie der Übersetzungen deutschsprachigen Werke », « Bibliographie fremdsprachiger Germanica », « Deutsche Musikbibliographie » et la « Bibliographie der Bibliographien », sans oublier de mentionner un certain nombre d'inventaires cumulatifs et de « Sonderbibliographien ».

D'autre part, elle possède trois catalogues principaux : alphabétique, matières et éditeurs - institutions et est dotée d'un service d'information, en mesure de donner des renseignements dans de nombreux pays du monde, avec environ 2 750 demandes écrites et 35 000 demandes orales par an. D'autre part, en tant que bibliothèque de consultation sur place, elle dispose de sept salles de lecture et d'un transport intérieur de livres pour 28 000 lecteurs et 500 000 demandes de volumes par an. De plus, elle publie ses Cahiers d'étrennes, organise expositions, conférences et visites. Enfin, on y trouve le « Deutsches Buch- und Schriftmuseum » (Musée allemand du livre et de l'écriture), fondé en 1884, mais faisant partie de la « Deutsche Bücherei » depuis 1950, comme département particulier, et une importante littérature d'exil, parue entre 1933 et 1945 et comportant plus de 22 000 volumes.

Membre de plusieurs associations internationales, elle se soucie de faire des échanges dans tous les domaines intéressant la profession qui oeuvre si utilement pour le livre.