entête
entête

Mark E. Rorvig

Microcomputers and libraries

a guide of technology, products and applications

White Plains, NY : Knowledge industry publications, 1981. - III-135 p. ; 28 cm. - (Professional librarian series.)
Bibliogr. p. 130-131. Index p. 132-134. - ISBN 0-914236-67-9 : £ 21.00.

par Pierre Le Loarer

Cet ouvrage présente le monde des micro-ordinateurs aux États-Unis et son lien avec les bibliothèques. Dans un premier chapitre rappelant quelques définitions (ROM, PROM, EPROM, etc.) et illustrant la fabrication des semi-conducteurs, l'auteur explique la technologie des micro-ordinateurs, compare trois micro-processeurs (8080 A Intel, Z-80 Zilog et Motorola 6800), présente les interfaces de systèmes et différents équipements périphériques (chapitre 2). Après quelques mots sur les systèmes d'exploitation, sont analysées quelques applications développées sur micro-ordinateurs pour les bibliothèques : aide à la recherche documentaire informatisée, bulletinage, messagerie électronique et prêt-inter, interface entre un réseau de catalogage (OCLC) et un système informatisé local (CLSILIBS 100), enregistrement et sauvegarde sur micro des transactions quand un système plus puissant (CLSI) est en panne, etc. ; puis sont très rapidement évoqués des systèmes de gestion de bases de données et de traitement de texte, et les langages de programmation les plus courants.

Dans le quatrième chapitre, l'auteur décrit quelques utilisations concrètes des micro-ordinateurs dans six bibliothèques publiques, privées, d'université et de collège : simple mise à disposition de micro-ordinateurs auprès du public, systèmes de prêt, répertoire informatisé d'associations et d'organismes divers, création de fichiers privés à partir d'interrogations sur un serveur (BRS) et interface d'accès pour le grand public, micro-système de recherche documentaire, et système limité de renseignements (localisation de documents, heures d'ouverture, mode d'utilisation des catalogues de la bibliothèque, etc.).

Le cinquième chapitre constitue une introduction à la littérature concernant l'électronique et les micro-ordinateurs, aux clubs d'utilisateurs et aux réseaux de micro-ordinateurs existant aux États-Unis. Les services offerts par la Source et Micronet sont présentés et l'auteur signale l'intérêt de tels réseaux pour les bibliothèques, non seulement pour leurs lecteurs (programmes pédagogiques, jeux, messagerie électronique, etc.), mais aussi pour l'échange en ligne de logiciels adaptés aux bibliothèques et d'informations entre professionnels à travers un programme appelé « Library Forum » (accord entre la Source et OCLC).

Le sixième chapitre donne quelques recommandations pour choisir un micro-ordinateur, suivies d'une évaluation de onze micro-ordinateurs présents sur le marché américain.

Après s'être étonné de la très faible implantation des micro-ordinateurs dans les bibliothèques américaines, l'auteur termine par un vibrant plaidoyer en leur faveur (chapitre 7). Différentes annexes (comparaison technique et commerciale des onze micro-ordinateurs, adresses des fabricants de matériel, des producteurs de logiciels, des journaux et revues, un glossaire et un index) complètent cet ouvrage illustré de quelques photographies et schémas informatiques des matériels analysés.

Cet ouvrage comble probablement un vide dans la littérature professionnelle et présente un intérêt documentaire (chapitres 3 à 5 surtout) sur la situation américaine pour le bibliothécaire français. Cependant l'auteur semble croire que la micro-informatique n'est pas de l'informatique et que n'importe qui peut programmer sans faire la différence entre une application professionnelle et documentée et un programme écrit par des amateurs (in fact, the best way for librarians to get the software they need is to learn BASIC or other languages and then to program functions for themselves, p. 41). Enfin, l'avènement des micro-ordinateurs 16 bits est très rapidement analysé (une page).