entête
entête

Von Büchern und Bibliotheken in Dortmund

Beitrüge zur Bibliotheksgeschichte einer Industriestadt, zum 75 jährigen Bestehen der Stadt -und Landesbibliothek Dortmund

Hrsg. von Alois Klotzbücher. - Dortmund : Fr. Wilh. Ruhfus, 1982. - 249 p. - [14] p. de pl. ; 24 cm. - (Stadt-und Landesbibliothek Dortmund Veröffentlichungen ; Bd. 2.)
Bibliogr. p. 225-249. - ISBN 3-7932-4061-4

par Jacques Betz

La naissance de la Bibliothèque municipale et régionale de Dortmund remonte au 1er avril 1907, avec les travaux préparatoires en vue de l'érection de la « Wilhelm-August-Viktoria Bücherei », qui, un an plus tard, avait un édifice bien représentatif sur la place du Marché, à côté de l'Hôtel de ville, si chargé d'histoire. Cette ville s'est, en effet, dotée d'un orchestre philharmonique et d'un Conservatoire, d'un musée et d'un théâtre, ensemble urbain auquel il ne manquait qu'une bibliothèque. Celle-ci, moderne de conception, vaste dans sa réalisation et solide dans son financement, passa, en son temps, pour un modèle du genre en Allemagne.

Cinquante ans après cette fondation, et après les destructions de la guerre, la ville de Dortmund fit une politique culturelle favorable aux bibliothèques, en faisant construire, devant le théâtre leur Maison dans la deuxième moitié des années 50 : une des premières bibliothèques en Allemagne, réunissant sous un même toit la Bibliothèque municipale et régionale, devenue indépendante, l'actuelle Bibliothèque municipale et l'Institut de recherches sur la presse. Avec son développement depuis lors, la bibliothèque devait devenir une des plus importantes d'Allemagne sur le plan régional, avec environ 450 000 volumes.

Après un survol de l'histoire de cette bibliothèque, de 1907 à 1923, par Alois Klotzbücher et le développement de l'Institut de recherches sur la presse et les journaux dans la République de Weimar, par Hans Bohrmann, l'éditeur scientifique a confié à Hedwig Bieber l'évocation des débuts d'une bibliothèque populaire en cette ville après la seconde guerre mondiale. Rainer Noltenius s'est penché sur l'Institut Fritz Nüser, qui s'occupe de la vie littéraire contemporaine. Le fonds d'ouvrages ayant appartenu au maître de chapelle de Dortmund Georg Hüttner et légué à la Bibliothèque municipale et régionale fait l'objet d'une contribution de Hans Christian Müller. Quant à Hedwig Günemann, elle évoque legs et collections qui enrichissent cette même bibliothèque, tandis que l'on retrouve l'auteur de la première contribution avec une chronique de la Bibliothèque municipale sur 200 ans d'existence (1800-1981). Enfin, le lecteur peut également être reconnaissant à Hans Rudi Vitt d'avoir établi une bibliographie chronologique de la Bibliothèque municipale et régionale de 1908 à 1980, en y ajoutant la mention de quelques travaux bibliographiques et la liste des publications annuelles de l'« Association des amis » de cette bibliothèque de 1950 à 1980. Quelques fac-similés et portraits agrémentent ce volume, qui s'orne d'une couverture illustrée et qui fait honneur aux efforts accomplis par Dortmund, ville industrielle par excellence placée sous le triple signe du charbon, de l'acier et de la bière, pour le développement des bibliothèques.