entête
entête

Story in the child's changing world

papers and proceedings of the 18th Congress of the International board on books for young people...

Cambridge : Churchill college, 1982. - 138 p. ; 26 cm.
ISBN 0-9508515-07 : £ 5.50

par Louis Baize

Ce volume réunit l'essentiel des rapports, interventions et discussions, ainsi que des manifestations annexes ayant trait au dernier Congrès du Conseil international pour la littérature pour la jeunesse, tenu en Angleterre, en septembre 1982. La réunion était centrée sur la situation actuelle de la littérature de jeunesse dans un monde (celui où vit quotidiennement l'enfant lecteur) en évolution profonde et rapide.

On trouve successivement : le programme (p. 1 à 4) ; les 6 rapports introductifs aux débats ; une dizaine d'interventions ; un bref rapport sur les discussions dans les 8 groupes constitués à cet effet ; une note sur la « journée des auteurs » ; la liste (p. 109-116) des personnes distinguées et récompensées par l'IBBY en 1982 ; quelques pages consacrées à la remise des Prix Hans-Christian Andersen pour 1982, à un écrivain brésilien et à un illustrateur polonais ; la liste des participants au Congrès (près de 300), avec leur adresse.

Parmi les rapports, brefs (7 à 10 pages) et parfois assortis de références, le troisième, sur le rôle des histoires dans la formation de la personnalité de l'enfant, est dû à Bruno Bettelheim ; le rapport suivant insiste opportunément sur le rôle et l'importance des médias ; le dernier traite des rapports des enfants handicapés avec le livre.

Parmi les interventions, on retiendra celle de Pierre Fresnault-Deruelle (professeur à l'Université de Tours) sur les bandes dessinées, le problème des groupes minoritaires, celui des oeuvres « engagées », enfin celui de la transposition des œuvres d'imagination à la télévision.

Sous une forme brève et en anglais (certains textes ou comptes rendus ont été traduits) on trouve une grande quantité de réflexions et d'efforts de synthèse suggestifs ; l'intérêt des diverses contributions, qui s'additionnent et se complètent, vient de ce que les intervenants sont issus d'un très grand nombre de pays (même si les participants européens sont les plus nombreux).