entête
entête

Lewis A. Coser

Charles Kadushin

Walter W. Powell

Books

the culture and commerce of publishing

New York, NY : The Basic books, 1982. - XIII-412 p. ; 24 cm.
Index p. 397-411. - ISBN 0-465-00745-7 :$19

par Jean-Marie Arnoult

L'histoire de l'édition contemporaine des États-Unis est ici confiée à trois éminents sociologues passionnés par le dilemme révélé dès le xve siècle : le livre peut-il être un instrument de culture tout en étant un objet de commerce ? C'est l'analyse de la fameuse formule de Lucien Febvre et Henri-Jean Martin, « le livre, cette marchandise », reprise dans le contexte américain, sans complaisance ni pour les auteurs ni pour les éditeurs.

Après un rappel historique de la structure éditoriale américaine, les auteurs dissèquent patiemment le monde du livre, étudient les différentes professions qui interviennent dans la fabrication intellectuelle et matérielle, traquent le rôle des hommes - mais aussi des femmes - dans les métiers de l'édition. Une dernière partie suit le livre dans les circuits commerciaux, les canaux de la distribution, jusqu'aux critiques des revues spécialisées et des médias. En conclusion, les auteurs considèrent le livre comme étant le meilleur véhicule culturel, même si son audience peut être limitée.

Solidement documentée, cette étude est plus qu'une simple analyse de l'édition américaine, c'est aussi une réflexion sur le rôle du livre dans le monde contemporain, face aux autres médias qui, finalement, rivalisent fort mal sur le plan culturel. Si la structure de l'édition évolue rapidement, si les éditeurs n'ont plus un pouvoir discrétionnaire sur la vie des livres en raison de la complexité du marché et des besoins, le livre reste un vecteur privilégié qui s'accommode bien d'être à la fois objet culturel et marchandise.