entête
entête

Le RIDA

réseau d'information et de documentation archéologiques : essai de réalisation (1974-1979)

par Jacques Le Maître, Brigitte Lequeux, Anne-Marie Richaud, Dominique Trousson-Liberatore ; préf. de J.-C. Gardin. - Ed. de l'Association pour la diffusion de la pensée française : Ecole des hautes études en sciences sociales, sémiologie et informatique, 1980. - 77 p.-[174 p.] ; 30 cm. - Recherche sur les grandes civilisations ; 1.)
ISBN 2-86538-005-X.

par Catherine Limousin

Cet ouvrage a pour but de mieux connaître le fonctionnement d'une « chaîne intégrée » de traitement de la bibliographie archéologique appelée le « RIDA » (Réseau d'information et de documentation archéologiques) mis en œuvre de 1974 à 1979 par deux informaticiens Jacques Le Maître et Dominique Trousson-Liberatore et deux documentalistes Anne-Marie Richaud et Brigitte Lequeux. Ce travail a pris naissance au Centre de recherches archéologiques de Valbonne (CRA) et a abouti aux projets RIDA I, RIDA II et RIDA III.

RIDA I est un réseau de bibliographies signalétiques établi à partir des documents conservés à la bibliothèque de Valbonne et des documents de 24 URA (Unités de recherches archéologiques) réparties dans toute la France. Toute la démarche de l'expérience est décrite.

RIDA II est un réseau de bibliographies analytiques. L'ouvrage donne les objectifs du réseau mais aussi les raisons de son interruption.

RIDA III traite des bases de données factuelles ou matérielles telles que les corpus d'objets et les données de fouilles.

La description systématique des travaux, l'étude des normes, la sélection des documents, le problème des mises à jour, le traitement informatique, mais aussi l'étude du coût (le tout enrichi d'un grand nombre de documents annexes : fac-similés de bordereaux, manuel d'utilisation des normes du RIDA, etc.) font de cet ouvrage, à tirage limité, un outil de base pour les bibliothèques qui veulent tenter une expérience d'informatique.