entête
entête

The Professional librarian's reader in library automation and technology

White Plains, NY : Knowledge, 1980. - VII-201 p. ; 28 cm. - (Professional librarian series.) Bibliogr. p. 197-201.-ISBN 0-914236-57-1 :$17.50.

par Alban Daumas-Flocia

Ce livre fait très utilement le point sur les applications de l'automatisation et de divers moyens techniques récents (aux États-Unis et en 1980) dans les bibliothèques. Remarquons cependant que sont regroupés ici des chapitres choisis dans diverses monographies publiées par le même éditeur.

Quoiqu'il en soit, nous voyons bien l'intense activité qui règne dans tous les établissements concernés par l'information scientifique et technique, les différents systèmes de gestion automatisés qui existent et fonctionnent partout, les multiples bases et banques de données qui sont proposées dans un régime concurrentiel effréné, le renouvellement constant des logiciels et matériels. Le simple énoncé des nombreux réseaux documentaires qui couvrent tout le pays nous laisse rêveurs, que dire alors de leurs moyens et capacités.

Certains des points étudiés sont pour nous particulièrement d'actualité comme celui qui dit bien quelles devraient être les réflexions, les études, préliminaires à toute implantation d'un terminal d'interrogation de bases de données dans une bibliothèque. Puis ensuite combien l'étude des coûts réels des services véritablement rendus aux utilisateurs, services évidents (la fourniture visible d'une bibliographie) et services cachés (exhaustivité présumée et surtout gain de temps), est difficile. Le paragraphe consacré au choix des personnes qui feront les interrogations et à leur formation est essentiel, de même que sont très significatifs et importants les tableaux qui montrent quelle est la logique à suivre avant la véritable recherche sur le clavier du terminal, les choix à faire, la tutelle que le spécialiste en information prend sur le chercheur, la négociation qui s'en suit et la construction préalable de l'interrogation. Ces pages sont capitales et mériteraient d'être traduites et adaptées pour les bibliothécaires français. Des bibliographies sélectionnées à la fin de certains chapitres et une bibliographie générale placée à la fin du volume citent des dizaines et des dizaines d'articles.