entête
entête

Établissement public régional Provence-Alpes-Côte d'Azur. Office régional de la culture. Marseille

L'Édition régionale

bulletin régional n° 3

Marseille : Office régional de la culture, 1981. - 80 p. ; 21 cm. 15 F.

par Jean-Claude Gautier

Depuis trois ans maintenant, l'Office régional de la culture créé par l'Établissement public régional Provence-Alpes-Côte d'Azur édite une bibliographie annuelle régionale. L'édition 1981 comporte 500 ouvrages environ dont beaucoup commentés et une soixantaine de revues classées selon la CDU (Classification décimale universelle). Il s'agit des ouvrages édités par un éditeur ayant son siège dans cette grande région. Bien entendu, il y a de tout et l'on peut relever du premier coup d'œil les forces et les faiblesses de l'édition régionale. Par exemple, sous la classe 13 (parapsychologie) on trouve douze livres édités par l'éditeur niçois A. Lefeuvre, alors que la classe 5 ne comporte que cinq titres. La production des deux maisons de reprint (Lafitte et Éditions d'Aujourd'hui) représente à elle seule plus d'un cinquième des titres recensés.

Cette bibliographie est encadrée d'une part par trois préfaces : une présentation de l'ORC, un bilan de la littérature dans le Sud-Est et un bilan des aides à la création littéraire de l'Office et d'autre part par une liste de livres publiés sur la région par des éditeurs français, un index alphabétique des auteurs et des titres et un répertoire des éditeurs régionaux. Les professionnels du livre mais aussi tous les lecteurs ne peuvent que se féliciter de cet instrument de travail qui correspondait à un véritable besoin et qui fait ainsi le point chaque année.

Ceux-ci peuvent néanmoins se poser la question de l'articulation de cette bibliographie et du dépôt légal régional. En effet, celle-ci repose sur un dépôt volontaire : il est demandé à chaque « éditeur » d'adresser à l'Office régional un exemplaire qui servira ensuite de matériel dans diverses manifestations littéraires. Certes, dans le contexte actuel, le dépôt imprimeur est difficilement utilisable, mais n'est-il pas temps d'envisager une réforme du dépôt légal éditeur avec en particulier une modification du rôle de la Bibliothèque nationale ?

Le nouveau dispositif reconnaîtrait l'existence de bibliothèques régionales à vocation nationale et leur attribuerait la réalisation de bibliographies régionales. Bien entendu, cette reconnaissance ne modifierait pas les disparités en matière d'implantation éditoriale, mais favoriserait une connaissance plus importante des moyens locaux : leur diffusion serait à ce moment-là assurée par des structures spécifiques. En ce sens, l'action de l'Office régional de la culture Provence - Alpes - Côte d'Azur est exemplaire.