entête
entête

Les Langues dans le monde ancien et moderne

Afrique subsaharienne, pidgins et créoles

publ. sous la dir. de Jean Perrot. -Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1981. - XII-691 p. ; 31 cm. Index p. 675-685. - Contient un vol. de cartes sous emboîtage. - ISBN 2-222-01720-3 : 650 F.

par Pierre Barkan

Près de trente ans après la parution de la 2° édition en deux volumes (1952 et retirage en 1964) de l'ouvrage collectif Les Langues du monde qui, dès 1924, avait été l'un des inventaires les plus complets, grâce à Antoine Meillet et Marcel Cohen, voici que paraît le 1er volume d'une série appelée à le remplacer de fond en comble.

Il a fallu réunir beaucoup de compétences - 27 spécialistes français et étrangers - et de persévérance pour une telle réalisation, certains articles rédigés il y a une dizaine d'années ayant dû être revus et complétés.

Par rapport aux travaux antérieurs, il y a eu de nombreuses modifications dues à l'extension considérable de nos connaissances dans de nombreux domaines d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et d'Amérique, et à l'intérêt qui se porte vers un nouvel essor de la typologie davantage axée sur la description synchronique plutôt qu'historique des langues.

La 1re partie est consacrée aux langues de l'Afrique subsaharienne. I : Langues de l'Afrique noire subdivisées en : langues du Soudan occidental et de la Guinée ; du Plateau d'Afrique centrale ; du Soudan oriental du Nord ; du Soudan oriental du Sud et les langues bantu. II : Les langues tchadiques et III : Les langues khoïsan.

La 2e partie traite des Pidgins et des créoles à travers le monde en énumérant 174 types repérés.

Chaque groupe fait l'objet d'une étude générale et d'une description des structures de certaines langues choisies comme spécimens, une trentaine au total. L'index répertorie environ 2 700 noms pour les deux parties, et chaque groupe est complété par une bibliographie spécialisée.

Comme il ne pouvait être question, vu l'ampleur du sujet et les soins apportés à son traitement, d'inclure toutes les langues d'Afrique dans un seul volume, le suivant sera consacré aux langues chamito-sémitiques qui empiètent sur l'Asie.

Une mention toute spéciale revient au service cartographique du CNRS, dont les cartes savent allier la précision à une parfaite lisibilité facilitée encore par de belles couleurs contrastées.

Nous souhaitons vivement que les volumes suivants puissent paraître à des dates assez rapprochées, venant entre autres rectifier et compléter utilement l'ouvrage de C.F. et F.M. Voegelin, Classification and index of the world's languages (New York, Elsevier, 1977) (Cf notre compte rendu sous presse in Bulletin de la Société de linguistique de Paris, 1981). Cette publication sera d'autant plus utile dans sa totalité, que le Canada francophone vient de lancer deux ouvrages collectifs, sous la direction de Heinz Kloss et Grant D. Mc Connell, aux Éditions des Presses de l'Université Laval, Composition linguistique des nations du monde (7 volumes prévus : Vol. 1, L'Asie du Sud, centre et ouest, 1974) et Les Langues écrites du monde (7 volumes prévus : Vol. 1, Les Amériques, sous presse en 1979) dont les différents objectifs, à ce qu'il en semble d'après les annonces, ne devraient pas faire double emploi avec l'ouvrage français, essentiellement linguistique.