entête
entête

Philip A. Mc Shane

La Romanitas et le pape Léon le Grand

l'apport culturel des institutions impériales à la formation des structures ecclésiastiques

Tournai : Desclée ; Montréal : Bellarmin, 1979. - 407 p. ; 24 cm. - (Recherches. Théologie ; 24.) Bibliogr. p. 383-402. -ISBN 2-89007-280-0 : 79 F

par Xavier Lavagne

Thèse de théologie historique ? Thèse d'histoire religieuse ? L'ouvrage du P. Mc Shane est les deux ensemble, les deux disciplines s'entremêlant, se soutenant, s'éclairant mutuellement.

Après une longue introduction sur la Romania au début et au milieu du Ve siècle, l'auteur traite, en deux parties, d'abord de Rome, le siège de Pierre, puis des institutions de la Rome chrétienne (d'abord les structures administratives, puis la chancellerie papale). Au moment où l'Empire romain (au moins en Occident) est en train de s'écrouler, le pape Léon (né sans 'doute en Toscane vers 400 et très tôt membre du clergé de l'Église de Rome), tient une place considérable et joue un rôle de premier plan : en s'inspirant avec intelligence du système impérial, il adapte celui-ci à l'Église et lui fournit une base administrative, appelée à durer, au moins en partie, jusqu'à nos jours.

Livre sérieux, d'un haut niveau, cet ouvrage est, à notre sens, très important pour l'étude de l'époque particulièrement troublée où vécut le pape Léon le Grand.