entête
entête

Philip Laundy

Parliamentary librarianship in the English-speaking world

London : Library association, 1980. - XI-154 p. ; 22 cm. Bibliogr. p. 143-150. Index p. 151-154. -ISBN 0-85365-731-9 : £ 14.75.

par Françoise Marvaldi

L'intérêt de cet ouvrage réside principalement dans l'ampleur de l'étude entreprise ; le titre du livre en témoigne et l'intéressante bibliographie que l'on peut consulter à la fin du volume, en donnant les sources exploitées par l'auteur, la rend évidente.

Philip Laundy, riche de trente années d'expérience dans la pratique de bibliothécaire parlementaire est aussi directeur de la branche de recherche de la bibliothèque du Parlement du Canada. Il nous transmet les fruits d'une réflexion approfondie sur la nature de ces fonctions.

Quatre figures présentent les schémas d'organisation de la bibliothèque du Congrès, de la bibliothèque parlementaire de Grande-Bretagne, du Canada et d'Australie. Par elles, on prend connaissance d'un regard, de la complexité des services assurés ; chaque section de travail est en quelque sorte la rubrique d'un fonds d'ouvrages spécialisés.

Dans la seconde partie de l'ouvrage, P. Laundy tente de rendre compte de l'originalité des bibliothèques parlementaires au regard des bibliothèques traditionnelles, même spécialisées : elle se révèle dans l'existence d'un service nouveau « Research service », aux modalités de fonctionnement variées, selon les organismes cités, et dont les responsables ont pour dénomination, « Research officers ». Ceux-ci, choisis parmi des personnalités aux qualités éminentes, ne sont pas obligatoirement des bibliothécaires ; ils assurent avec les secteurs les plus hétéroclites de l'activité du pays, des contacts, qui leur permettent d'acquérir une capacité de réponses aux multiples questions susceptibles d'être posées par un parlementaire.

Grâce à leurs « Research service », les bibliothèques parlementaires, en prise directe avec l'activité de leurs pays, peuvent tenir un rôle créateur, que Philip Laundy explicite.

Un chapitre intitulé : « Automation and international cooperation » doit être cité, car il nous initie aux nouveaux systèmes d'information automatisés désormais utilisés.