entête
entête

Margaret Stutley

Ancient indian magic and folklore

an introduction

London : Routledge and K. Paul, 1980. - XIII-190 p. -8 p. de pl. ; 22 cm. Bibliogr. p. 171-178. Index p. 179-190. - ISBN 0-7100-0388-9 : £ 6.50.

par Annie Léon

Pratiques religieuses et folklore sont intimement mêlés dans toutes les civilisations anciennes qui allient les rites magiques, souvent naïfs, à la spiritualité la plus élevée dans la lutte que mène l'homme contre la peur de la mort. Margaret Stutley, tout en s'attachant plus spécialement à l'étude des Atharvavedas, textes établis en Inde vers 1400 avant J.-C., établit un parallélisme non seulement avec les civilisations plus anciennes (Sumer, Babylone, l'Iran et l'Égypte ancienne), mais aussi avec les coutumes des pays occidentaux et de l'Afrique, coutumes' qui se sont pérennisées parfois jusqu'à nos jours.

Charmes, amulettes et talismans, croyances se rattachant aux forces naturelles, crainte de la possession démoniaque, n'ont guère évolué et témoignent de l'origine caucasienne des peuples européens ainsi que des peuples du nord-ouest de l'Inde.

Madame Stutley étudie successivement les charmes liés à chacun des aspects de la vie du corps et de l'âme (médecine, désir de longévité, vie sexuelle, pouvoir, guerre, vie religieuse, lutte contre les démons, recherche de la prospérité).

Les chapitres sont brefs et denses, renvoyant à des notes bibliographiques précises (15 pages), suivies d'une bibliographie alphabétique de 8 pages. Un glossaire des termes indiens facilite la compréhension du texte, et un index des thèmes et des noms propres permet d'avoir un accès direct à des sujets d'intérêt particulier. Quelques planches, représentant des divinités indiennes, illustrent le texte.

Ce petit livre, facile et agréable à lire, recèle de plus une mine de renseignements et, par des références bien choisies, ouvre de vastes perspectives au champ de la curiosité.