entête
entête

Gutenberg-Jahrbuch

1980

hrsg. von Hans-Joachim Koppitz. - Mainz : Gutenberg-Gesellschaft, 1980. - 381 p. : ill. ; 28 cm.

par Albert Labarre

Comme chaque année 1, le Gutenberg-Jahrbuch apporte une ample moisson de contributions (ici, près d'une quarantaine) à divers points d'histoire du livre, en privilégiant le livre imprimé de haute époque, ce qui est normal étant donné le patronnage sous lequel il s'est placé.

Sept concernent les incunables, en commençant par Gutenberg lui-même dont la vie mal connue intrigue toujours les chercheurs ; ici A. Kapr pose la question de savoir s'il a étudié à l'Université d'Erfurt. La carrière de William Caxton est étudiée au temps de son activité à Westminster (N.F. Blake). D'autres études portent sur certaines éditions : des impressions avec le caractère du Catholicon (Th. Gerardy), le catalogue d'un imprimeur d'Augsbourg vers 1485 (J. Vorderstemann), trois éditions des Auctoritates notabiles de castitate et moribus (G. Langer), la Summa de Luca Pacioli (B.S. Yamey). H.J. Koppitz pose l'intéressante question de savoir pourquoi 10 % seulement des textes littéraires allemands disponibles au début de l'imprimerie ont été publiés, et quels ont été les critères de choix des premiers imprimeurs.

Le livre du XVIe siècle fait l'objet de neuf articles : l'identification d'une édition d'un ouvrage de Raphael Francus (D.E. Rhodes), les rapports de l'imprimeur londonien, Wynkyn de Worde, avec le poète, Stephen Hawes (A.S.G. Edwards), quelques éditions d'Érasme avec envoi autographe de l'auteur (Mme Bezzel), une impression populaire d'Oppenheim, illustrée avec des bois de cartes à jouer (H. Rosenfeld), quelques éditions attribuables à l'imprimeur de Nuremberg, Johann Petreius (Mme Soltész), les sources du Kunstbüchlein (D.L. Paisey), l'enseignement du grec dans les anciens Pays-Bas, vu à travers les éditions publiées à cet effet (R. Hoven), la suite du catalogue des impressions du XVIe siècle conservées par la Bibliothèque de l'abbaye de Vorau (F. Hutz), les membres agrégés à la « Stationer's company » de Londres (F.C. Avis). Les époques postérieures sont moins bien représentées. A. Labarre analyse les catalogues de l'imprimeur douaisien, Balthazar Bellère, qui montrent l'ampleur de son commerce de librairie. Mme Bohatcova répertorie 59 placards inconnus de l'imprimeur de Zittau, Johann Jäger. W. Weiss étudie les filigranes de quelques ouvrages de Lessing.

Selon l'excellente habitude prise depuis plusieurs années, le Gutenberg-Jahrbuch donne des chroniques bibliographiques sur les publications récentes, ici sur le livre imprimé au XVIe siècle et au XVIIe (H. Urban) et sur l'imprimerie au XXe siècle (C.W. Gerhardt). De son côté, H.J. Koppitz présente l'information bibliographique dont nous disposons actuellement sur la science du livre.

Dans le domaine de l'illustration, F. Geldner étudie les xylographies de l'atelier de l'abbaye de Tegernsee, et P. Amelung l'illustration des calendriers incunables. G. Borsa poursuit des recherches sur l'illustration des livres de péricopes hongrois du XVIe siècle, et F. Hieronymus s'intéresse à l'illustration du livre bâlois de la même époque. Viennent ensuite quelques études sur la reliure : garnitures en bronze de reliures hongroises du XIVe et XV° siècle (Mme Iras-Melis), reliures d'Heilbronn au XVe et XVIe siècle (H. Hummel), livres-bourse (R. Neumüllers-Klauser), reliures anglaises du XVIe siècle, recouvrant des impressions continentales (Mme Powers), reliure exécutée pour Lucas Cranach le jeune (K. von Rabenau), reliures de quelques exemplaires de la Bible de Schleswig de 1664 (F. Juntke). Le volume se termine par quelques articles sur l'histoire des bibliothèques, celles des chevaliers teutoniques à Mergentheim (H. Finger), de l'évêque d'Olmütz au château de Kremsier (W. Nop), et d'Hartmann Schedel (C. Dima-Dragan), et par des notices nécrologiques sur Maria Lanckoronska et Ilse Schunke.

Cette diversité d'articles est intéressante, mais provoque une certaine dispersion à laquelle souhaite remédier la direction du Gutenberg-Jahrbuch. en réservant une partie des volumes prochains à des thèmes précis : les héritiers de Gutenberg aujourd'hui (1981), imprimeries et éditions d'État, presses et éditions d'universités (1981-1982), le livre juridique au cours des temps (1982 / 83), impression et commerce des livres musicaux (1983 / 84), musées d'histoire de l'imprimerie et du livre (1984 / 85). Il est probable que cette réforme ne fera qu'accroître l'intérêt de cette publication.

  1.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, janvier 1980, n° 104.