entête
entête

Hans Joachim Kamphausen

Die Ehemalige Volksvereinsbibliothek in Mönchengladbach, Untersuchungen zu Geschichte und Bestand

Köln : Greven, 1979. - X-235 p. ; 21 cm. -(Arbeiten aus dem Bibliothekar-Lehrinstitut des Landes Nordrhein-Westfalen ; 49.) Bibliogr. p. 210-220. - ISBN 3-7743-0549-8 : DM 18.80.

par Jacques Betz

L'ancienne « Bibliothek der Zentralstelle des Volksvereins für das katholische Deutschland in MGladbach » mérite que lui soit portée attention ; elle a été fondée par l'Association populaire pour l'Allemagne catholique dans cette cité de Rhénanie-Westphalie, dans le bassin de Cologne, en 1892. C'est tout ce passé qui a encouragé Hans-Joachim Kamphausen à en faire l'historique, à en étudier le fonds et à en présenter l'organisation. Cette bibliothèque est, de nos jours, la propriété de la ville de Mönchengladbach et forme le noyau de la section scientifique de la bibliothèque municipale de cette cité.

Cinq facteurs ont contribué, selon l'auteur, à donner son originalité à ce fonds assez exceptionnel. En effet sa relative ancienneté n'a pas eu trop à souffrir de la dernière guerre ; on apprécie sa grande spécialisation en matière de science et politique sociales ; la richesse de ce fonds est surtout due à la variété de ses publications, qui vont de grands ouvrages de recherches à des écrits plus modestes, et même à des brochures et des feuilles volantes ; ce fonds possède pratiquement toutes les publications propres à cette association ayant œuvré pour les catholiques d'outre-Rhin ; enfin la prise en charge de son ancienne organisation dote cette bibliothèque d'une documentation utilisable pour son histoire.

Son enrichissement s'est opéré surtout dans la quarantaine d'années qui séparent 1890 de 1933, car son fonds est alors passé de 100 à 94 000 volumes. On y trouve toutes les disciplines, de la sociologie aux affaires de l'État, du droit à l'économie politique, de l'agriculture aux Eaux et forêts, de l'Assistance publique au logement, du féminisme à l'éducation et à la formation, de l'hygiène à la technique, sans oublier l'histoire politique et culturelle.

L'histoire de cette bibliothèque se confond avec celle de l'association, qui l'a constituée ; elle a connu des difficultés entraînant sa suppression de 1933 à la fin de la guerre, époque à laquelle Julius Koenzen a œuvré pour sa renaissance.

Après quelques pages préliminaires, dans lesquelles Hans-Joachim Kamphausen précise programme et méthode de travail ainsi que l'état des sources utilisées, il fait un historique de l'association « Volksverein für das katholische Deutschland » et de sa future bibliothèque ; il expose la formation et l'organisation de son fonds et souligne la place prise par cette « Volksvereins Bibliothek », devenue un important centre de recherches dans le domaine des sciences sociales. Regroupant ses notes, qui sont au nombre de 317, rappelant les désignations successives prises par cette bibliothèque de 1892 à nos jours, et reproduisant ses règlements intérieurs et ses cartes de lecteurs dans leur chronologie, l'auteur donne également la bibliographie de ses sources manuscrites et imprimées, des bibliographies et ouvrages de références consultés et la liste de toute une littérature qui lui a permis d'étoffer son travail. Cet ouvrage représente le 49e cahier des travaux émanant de l'Institut d'enseignement pour la formation de bibliothécaires du Land de Rhénanie du Nord - Westphalie, qui œuvre pour le bien des bibliothèques allemandes.