entête
entête

Directory of outreach services in public libraries

Chicago, IL : American library association, 1980. - VII-632 p. ; 28 cm. ISBN 0-8389-6381-1.

par Christine Deschamps

Entre autres qualités, le bibliothécaire se doit bien sûr d'avoir un accueil agréable dans sa bibliothèque, mais aussi de savoir aller au-devant du lecteur potentiel ; car si chacun sait faire les efforts nécessaires à une atmosphère agréable et propice à la lecture à l'intérieur de son établissement, combien de lecteurs restent-ils en dehors, sans jamais y entrer, souvent parce qu'ils ne savent pas ou n'osent pas ! Il ne faut jamais sous-estimer le côté intimidant d'un établissement culturel, même d'une petite bibliothèque locale, pour un public défavorisé socialement ou ethniquement.

Ce répertoire recense précisément les bibliothèques des États-Unis qui ont essayé tout particulièrement d'aller au-devant des économiquement faibles, ou des minorités ethniques qui ont des problèmes sociologiques d'intégration aux États-Unis : Noirs, Indiens d'Amérique, Asiatiques, Latino-Américains, enfants d'âge pré-scolaire ne parlant pas anglais, etc. Leurs efforts se sont également dirigés en même temps vers des couches de la population présentant des problèmes plus physiques : 3e âge, invalides grabataires, ou ne pouvant quitter leur domicile, handicapés physiques ou mentaux.

Il n'y a pas de grandes phrases dans ce répertoire ; il cite en paragraphes succincts les actions engagées, leurs buts, leurs moyens, leurs résultats, bibliothèque par bibliothèque, avec des index par catégorie de public desservi, ou par type de service rendu (audiovisuel, heure du conte en langue étrangère, communication par téléphone, ...).

Mais, mieux que par de grandes périodes ronronnant d'auto-satisfaction, il permet de mesurer l'ampleur de l'action sociale entreprise. Il faut aussi se rappeler que les bibliothécaires qui mènent cette action sont obligés au préalable de trouver des moyens financiers privés, et souvent d'utiliser du personnel bénévole, car l'initiative privée est bien plus importante aux États-Unis qu'en France. Il faut savoir ici reconnaître la valeur et l'intérêt de cette action, et tâcher de garder en mémoire que le but premier du bibliothécaire doit être d'aider son public, et de le pousser vers « ce vice impuni : la lecture » !