entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque interuniversitaire

Bibliothèque de l'École des langues orientales

Don Basset. - La Bibliothèque de l'École des langues orientales vient de recevoir un don important : celui des collections d'André Basset, titulaire de la chaire de berbère de 1940 à 1956.

Le Pr A. Basset, né le 4 août 1895 à Lunéville, appartenait à l'une de ces familles françaises qui ont lié leur nom à l'histoire de l'exploration scientifique de l'Afrique du Nord. Son père, René Basset, qui fut doyen de la Faculté des lettres d'Alger et dont l'activité s'étendit à de nombreux domaines de l'orientalisme, peut être considéré, par ses travaux personnels et par ceux qu'il suscita et encouragea, comme le fondateur de la dialectologie berbère. André Basset lui-même, reçu à l'agrégation de grammaire en 1922, décida de se consacrer aux études berbères. Sa carrière fut tout entière celle d'un chercheur. En 1925, il fut nommé à l'Institut des hautes études marocaines où, comme professeur puis comme directeur d'études, il resta cinq ans. Il soutint ses thèses de doctorat en 1929 * et, l'année suivante, quitta le Maroc pour la Faculté des lettres d'Alger. Après la mort d'Edmond Destaing en décembre 1940, il se vit confier la chaire de berbère de l'École nationale des langues orientales vivantes où il devait enseigner jusqu'à sa mort. Le 24 janvier 1956, une crise cardiaque l'emportait, affectant durement la linguistique, en même temps qu'elle décapitait les études berbères. Il laissait d'importantes collections, dont Mme Basset vient de faire le don généreux à la Bibliothèque des langues orientales.

Les fonds ainsi légués comprennent des livres, de très nombreuses notes, des manuscrits linguistiques et deux fichiers de vocabulaire. Les ouvrages, environ 4 500, sont consacrés aux domaines suivants : la langue et la civilisation berbères, les langues chamito-sémitiques et la grammaire comparée. En ce qui concerne la langue berbère, y compris le problème du lybique de l'Antiquité, presque toutes les publications faites sur ce sujet y figurent jusqu'en 1956, la collection étant moins complète mais non inexistante pour la période postérieure à la mort d'A. Basset. Beaucoup de ces ouvrages sont aujourd'hui rares et introuvables, en particulier ceux du XIXe siècle et de la période 1900-1920/1930. Pour la civilisation, c'est-à-dire l'histoire, la géographie et l'ethnologie, on trouve de nombreux livres sur les régions berbérophones et plus généralement sur le Maghreb et l'Afrique occidentale, en notant la présence de la Revue africaine d'Alger, aujourd'hui disparue, d'Hespéris et des publications de l'Institut français d'Afrique noire. Nombreuses également sont les études consacrées aux langues chamito-sémitiques (surtout l'arabe) et à la grammaire comparée. André Basset avait été l'élève d'Antoine Meillet et était très attaché à tout ce qui touchait à cette discipline, ainsi qu'à la dialectologie et à la géographie linguistique, particulièrement pour les langues romanes. Aux ouvrages s'ajoutent beaucoup de tirés à part, souvent précieux.

Les manuscrits sont essentiellement ceux d'A. Moulieras (Contes kabyles offerts en 1972 par les Pères blancs), du P. de Foucauld et d'A. Basset lui-même, dont les notes sont en grand nombre : recherches, cours, enquêtes linguistiques sur le terrain. Parmi ces dernières, certaines sont inédites et probablement irremplaçables en raison de l'évolution des pays berbérophones. Du Père Charles de Foucauld, avec qui la famille Basset était très liée, figurent les manuscrits linguistiques, presque tous édités, donc à valeur surtout sentimentale. L'un d'eux toutefois, une traduction littérale de textes touaregs en prose, est inédit.

Enfin, deux fichiers de vocabulaire complètent ce fonds : un petit fichier limité aux parlers du Sud marocain offert par R. Aspinion. Et surtout le fichier général de la langue berbère, qui rassemble plusieurs dizaines de milliers de fiches et résulte de dépouillements entrepris sous la direction d'A. Basset, puis de son successeur, le professeur Lionel Galand. Ce fichier, instrument essentiel pour la linguistique berbère, doit être la base d'un Dictionnaire général des parlers berbères.

Ainsi se présentent les collections léguées par le Pr et Mme Basset. Elles viennent enrichir très heureusement la Bibliothèque de l'École des langues orientales dont les fonds seront désormais parmi les plus complets en ce qui concerne la langue et la civilisation berbères.

Bibliothèques municipales

Châteaudun (Eure-et-Loir)

Ouverture d'une annexe. - Une annexe de la bibliothèque municipale vient d'être créée dans les quartiers d'extension, annexe plus spécialement consacrée aux enfants et aux jeunes. Située au rez-de-chaussée d'une tour, cette bibliothèque de quartier permet d'accueillir, dans un cadre agréable, des enfants, mais également des adultes, une salle de travail leur étant réservée.

Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais)

Inauguration de la Bibliothèque municipale. -La nouvelle bibliothèque a été inaugurée le 14 mai 1980 en présence de M. Gevrey, préfet du Pas-de-Calais, M. Piette, maire d'Hénin-Beaumont, M. Bleton, inspecteur général des bibliothèques, M. Vandevoorde, directeur du livre, de nombreuses personnalités locales et de Mme Béatrice Beck, Prix Goncourt.

Cette réalisation, qui jouxte la maison des jeunes et de la culture à laquelle elle est reliée, est originale dans son style architectural qui se fond harmonieusement avec celui de la maison des jeunes et de la culture dont il respecte les lignes, créant aussi un exemple pour la culture et les loisirs dans ce secteur rénové de la rue de l'abbaye.

Immeuble essentiellement composé de briques, de verre et de métal, le bâtiment s'étage sur trois niveaux qui se décomposent comme suit :

Le niveau 1 est destiné aux adultes qui disposent d'une surface de 552 m2, 42 places assises, 100 abonnements de périodiques, 37 000 livres classés par genre dont 2 500 usuels à consulter sur place.

Le niveau 2 est consacré à la jeunesse avec 573 m2, 42 places assises. La nouveauté réside ici dans l'association heureuse d'une heure du conte et d'une ludothèque. La discothèque se situe au même niveau.

Le niveau 3 est constitué d'une salle polyvalente qui pourra recevoir diverses manifestations telles que des expositions comme celle d'Aristide Delannoy au cours de l'automne de cette année.

Lors de l'installation de la bibliothèque, une journée « portes ouvertes » a été prévue et un guide du lecteur a été diffusé, donnant des conseils pratiques pour utiliser les différents services de la bibliothèque.

Le Centre Georges-Pompidou avait également prêté, pour cette inauguration, un exemplaire de son exposition Livre-parcours montrant les grandes étapes de l'histoire de la lecture publique en France.

Manosque (Alpes de Haute-Provence)

Présentation de l'ouvrage : « Voilà le pays magique ». - La Bibliothèque municipale de Manosque a présenté quelques jours avant Pâques, un ouvrage de bibliophilie réalisé à partir d'un choix de textes de Jean Giono et intitulé : Voilà le pays magique.

Il s'agit d'un ouvrage non relié présenté en feuillets doubles, format 34 X 26 cm, non numérotés et groupés dans un cartonnage. Les illustrations sont des dessins originaux de Claude Roux réalisés en noir et blanc ou en une seule couleur : bordeaux, vert pâle, violet, gris pastel. Les lettrines, au commencement de chaque texte, sont toutes de couleur différente. La composition typographique a été réalisée à la main en Garamont corps 14 et l'ouvrage tiré à deux cent soixante-dix-sept exemplaires sur les presses de l'imprimerie Besson et Lopez à Manosque. Marcel Arlaud typographe a effectué le choix des textes et réalisé la maquette.

La présentation du livre a eu lieu dans le vaste hall de l'hôtel d'Herbès, rue du Mont-d'Or, Hôtel du XVIIe siècle qui, restauré récemment, abrite depuis janvier 80, dans la presque totalité de l'immeuble, la bibliothèque municipale de Manosque. De vastes vitrines permettaient de disposer les feuillets de l'ouvrage comportant chacun une illustration en harmonie avec l'esprit du texte.

En présence de M. Robert Honde, maire de Manosque, M. Henri Fluchère, doyen honoraire de la Faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence, président de l'Association des amis de Jean Giono et rédacteur en chef des brochures que fait paraître l'Association des amis de Jean Giono depuis le printemps 1973, a présenté oralement l'ouvrage consacré à Jean Giono ; parlant de l'œuvre de l'écrivain, il souligna l'union intime des illustrations de Claude Roux et des textes de Giono, ainsi que la qualité typographique du livre.

La présence de la famille de Jean Giono dont la femme et une des filles résident toujours à Manosque teintait d'émotion recueillie l'évocation du grand écrivain.

Les Manosquins étaient nombreux à assister à cette présentation et elle est apparue comme l'amorce de la création de la fondation Jean Giono qui doit être réalisée dans un avenir proche et pour laquelle une salle est d'ores et déjà réservée dans la bibliothèque municipale de Manosque.

Sens (Yonne)

Exposition : « Le Cirque à travers l'affiche » (23 avril - 4 mai 1980). - Le trio des plus célèbres clowns du monde, François, Paul et Albert Fratellini, comptait quatre frères qui n'ont pas toujours été clowns.

C'est ce que révèle l'un des documents présentés dans le cadre de cette exposition.

Ce document : le contrat liant « la famille Fratellini » au cirque d'hiver « du premier septembre 1900 jusqu'à la fin de la saison d'hiver 1901 ». Les attributions de chaque membre : Louis, clown et parodie à cheval en femme ; Paul, auguste ; François, écuyer. Albert, très jeune alors, est contenu dans les « etc. » de M. Franconi, directeur-gérant. Neuf ans plus tard, Louis devenait Albert clown avec François et Paul - le grand-père d'Annie Fratellini, actuellement directrice de l'École nationale du cirque.

Plus de 100 affiches et documents composaient l'exposition pour laquelle le graphiste Gérard Philbert a créé l'affiche qui illustrait les vitrines et les murs de Sens. Beaucoup d'affiches anciennes exposées portaient les signatures des grands lithographes de la fin du XIXe siècle : les frères Lévy (France), Strobridge (États-Unis), Friedlander (Allemagne). Parmi les affiches contemporaines, certaines venaient de Suisse, d'Allemagne, d'Italie, du Danemark, d'URSS, de Pologne - les plus remarquables dans leur modernité.

L'essentiel de cette exposition, que les Archives municipales de Sens avaient complétées par la présentation de documents anciens, provenait d'un collectionneur privé : Jean Monteaux. Journaliste, administrateur de l'École nationale du cirque, il est, avant tout, écrivain ; l'un de ses ouvrages sur le cirque, Barnum (éditeur Grasset) a reçu le Prix de l'Académie française.

Un texte de présentation étant remis à chaque visiteur, des légendes-critiques étaient écrites par Jean Monteaux et un fond sonore de musique classique agrémentait cette exposition.

Bibliothèque centrale de prêt

Haut-Rhin.

Exposition : « Avec le bibliobus, découvrez la science-fiction ». - Depuis le mois de novembre, la Bibliothèque centrale de prêt du Haut-Rhin a présenté une exposition sur la science-fiction qui a déjà été présentée à la Bibliothèque municipale de Sausheim et à la MJC de Saint-Louis. Outre des livres classés par genre (« Space Opera », « Hervic fantasy », classiques, etc.), elle contenait un nombre important d'ouvrages de référence. Une attention toute particulière était accordée d'une part aux illustrateurs et d'autre part aux auteurs de science-fiction qui habitent l'Alsace.

Exposition : « Les Mécanismes du fascisme ». -A l'occasion d'un cycle de conférences sur ce sujet, la Bibliothèque centrale de prêt du Haut-Rhin avait réalisé une exposition de livres sur le fascisme. Couvrant le sujet des origines jusqu'aux résurgences contemporaines de ce phénomène, cette exposition a circulé dans le département et est retenue jusqu'en décembre. Une bibliographie a été dressée à cette occasion et est disponible à la bibliothèque centrale de prêt.

Exposition : « Les Pays d'origine des travailleurs nzigrants en France ». - Dans le cadre de la 3e semaine du Dialogue Français-Immigrés, la Bibliothèque centrale de prêt du Haut-Rhin a préparé cette importante exposition, installée dans une prestigieuse salle médiévale de l'Ancienne Douane de Colmar, sur la culture et la civilisation des travailleurs immigrés et sur les richesses de leurs pays d'origine. Par ailleurs, quarante titres consacrés aux difficultés qu'ils rencontrent dans leur vie en France figuraient également dans l'exposition.

Cette manifestation était accompagnée de projection de diapositives et de films. De plus, deux séances de contes, animées par le conteur Mohamed Belhalfaoui, ont été organisées pour les enfants des écoles de Colmar et ont connu un succès considérable.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements
  3.  (retour)↑  Basset (André). - La Langue berbère, morphologie. Le verbe, étude de thèmes. - Paris : Leroux, 1929. - LII-268 p.