entête
entête

The Macmillan dictionary of Italian literature

Peter Bondanella, Julia Conaway Bondanella co-ed. - London; Basingstoke: Macmillan, 1979. - XXVIII-621 p. ; 24 cm. - (Macmillan reference books.) Bibliogr. p. 601-604. Index p. 605-621. - ISBN 0-333-26837-7 : 22.50 £

par Marie-Thérèse Laureilhe

Le dictionnaire de littérature italienne, rédigé par 35 collaborateurs sous la direction de P. et J.C. Bondanella, peut être un bon outil pour des étudiants et professeurs anglais ou américains car il a de grandes qualités, mais de menus défauts font qu'il sera moins apprécié dans les bibliothèques françaises et surtout italiennes. Il n'a pas la prétention d'être un dictionnaire complet et exhaustif avec 350 entrées, pour la plupart noms d'écrivains, mais aussi de genres littéraires, d'écoles, de mouvements, de périodes, etc., les articles sont plus ou moins longs, une demi-page pour des écrivains peu féconds ou peu connus, 3 à 5 pour les grands noms. Ce n'est donc qu'un dictionnaire assez sommaire et nous en connaissons de plus exhaustifs que cite la bibliographie in fine. Mais, tel qu'il est, il peut être utilisé par le bibliothécaire chargé du domaine italien pour la précision de ses entrées prises à la forme normalisée que nous utilisons. Il rendra service à des étudiants, et même à des professeurs qui auront besoin de se remémorer un fait oublié, un peu en marge de leur spécialité.

L'ouvrage s'étend du XIIe siècle à nos jours, il comprend donc des médiévaux qui n'ont pas écrit une ligne en italien pour la raison qu'à cette époque le toscan ne s'était pas encore imposé et que de toute façon on n'écrivait qu'en latin... Chaque article est suivi d'indications bibliographiques brèves, mais trop exclusivement orientées vers l'anglais, quoique l'ouvrage italien faisant autorité soit en général cité, mais, quand l'ouvrage faisant autorité est français ou allemand, il est omis et nous regrettons de trouver des ouvrages français sous forme de leur traduction en anglais, cela n'aidera pas nos lecteurs.

Un premier appendice chronologique replace la littérature italienne dans son contexte historique, philosophique, artistique et aussi en regard de la littérature des autres pays, cela nous agacera de lire que Brunetto Latini est exactement contemporain de « The Roman of the rose » (!!!) et postérieur de plus d'un siècle à « The Song of Roland » et que Calderón est l'auteur de « Life is a dream », Manet du « Luncheon on the grass », Degas de « The Rehearsal » et Mann de « Death in Venice »... Le deuxième appendice, très utile, donne à ce dictionnaire alphabétique un cadre encyclopédique en regroupant les entrées par matières et par grandes périodes. Enfin un index des noms, pseudonymes, institutions, périodiques, etc... cités, donc pas exclusivement italiens, de plus de 1500 entrées facilitera les recherches.

S'il paraît impossible, en France, de se servir de ce dictionnaire comme instrument de références bibliographiques, on pourra l'utiliser d'autre façon, en particulier les bibliothécaires italianisants apprécieront de pouvoir mettre sur leur bureau un outil pas trop volumineux, exempt, semble-t-il d'erreurs, et de pouvoir l'indiquer aux lecteurs qui auront besoin de se remémorer rapidement un fait ou une date.