entête
entête

Latinskie rukopisi Biblioteki Akademii nauk SSSR

opisanie rukopisej latinskogo alfavita : X-XV vv

sost. L.I. Kiseleva. - Leningrad : Nauka, 1978. - 320 p. : ill. ; 23 cm. - (AN SSSR : biblioteka.) (Arheografičeskaja komissija.) Index p. 266-279

par Annie Le Saux

Pour la première fois est publié en URSS un ouvrage décrivant la collection de manuscrits médiévaux d'Europe occidentale conservés à la Bibliothèque de l'Académie des sciences de l'URSS, à Léningrad.

Les 200 incunables formant cette collection, écrits en alphabet latin, pour la plupart en langue latine (154), les autres étant en allemand, français, italien, polonais ou tchèque, concernent divers domaines de la connaissance : de l'histoire à l'astronomie, en passant par la littérature, la médecine...

Du Xe au XIIe siècle, 7 codex et 16 fragments sont conservés et du XIIIe au XVe siècle, 122 codex et 51 fragments. Ces manuscrits proviennent de plusieurs pays d'Europe : 167 d'Italie, 49 d'Allemagne, 31 de France, 33 de Hollande et du Brabant, 5 de Pologne...

Chacune des descriptions, figurant dans un ordre alphabétique auteurs-titres, est établie suivant un schéma fixé par le Département des manuscrits et livres rares de la Bibliothèque de l'Académie des sciences et par la Commission archéographique. Sont indiqués, pour chaque incunable, le nom de l'auteur quand il est connu, le titre, la date à laquelle a été écrit le texte, le pays où il a été écrit, la langue utilisée, puis viennent la description extérieure du manuscrit, ses caractéristiques paléographiques, les enluminures, le contenu du texte. Chaque description se termine par la signature du copiste, les ajouts, l'état de conservation du manuscrit, les notes et la bibliographie.

Cette collection, jusqu'à présent peu connue, intéresse historiens, linguistes, paléographes, historiens de l'art et spécialistes s'occupant de l'histoire et de la civilisation européenne médiévale.

De nombreux index : incipit, auteurs, traducteurs et copistes, possesseurs des manuscrits, etc., facilitent la consultation de cet ouvrage.