entête
entête

Les Principaux enrichissements de la Bibliothèque-Musée de la Comédie-Française au cours de l'année 1978-1979

La Bibliothèque-Musée de la Comédie-Française s'est enrichie en 1978 par don ou par achat de 90 livres et manuscrits parmi lesquels se détachent deux très belles pièces :

- Andromède de Pierre Corneille. Première édition in-quarto, parue à Rouen en 1651 chez Laurent Maurry et vendue à Paris chez Charles de Sercy, illustrée par François Chauveau d'un frontispice et de six grandes planches gravées d'après les décors de Torelli. Sur ce précieux exemplaire, Molière a inscrit à la page de distribution en face des noms des personnages de la pièce, les noms des acteurs de sa troupe. Dans le texte même, figurent quatre variantes manuscrites sur les noms des personnages. Les noms des comédiens ainsi notés permettent de dater l'autographe du premier passage de la troupe de Molière à Lyon en 1653. [Acquisition].

- Un cahier manuscrit de Lekain, intitulé Répertoire tragique. Ce manuscrit rassemble les notes de l'auteur depuis son entrée à la Comédie-Française en 1751 jusqu'à sa mort en 1778. Le grand comédien, interprète de Voltaire, qui s'ingénia à recréer la vérité historique dans le costume, avait l'habitude de noter outre les mises en scène, le nombre, l'emploi des personnages, leurs costumes, les descriptions des décors, la liste des accessoires, les évolutions des assistants, le travail des machinistes.

Ce manuscrit contient la mise en scène de 60 tragédies, il complète le manuscrit de la Bibliothèque nationale avec la description de 2 tragédies supplémentaires et donne davantage de détails. [Acquisition].

Autres acquisitions

- Des lettres de Madame Agar, Monrose, Tristan Bernard, Jacques Copeau, Édouard Bourdet complètent les dossiers de correspondance.

- Par achat ou échange, 4 nouveaux titres de périodiques ont été inscrits.

- Une collection de 160 disques regroupe 4 albums sur les interprètes de la Comédie-Française de l'entre-deux guerres.

Dépôt

- Mises en scène relevées par la régie souffleur de la Comédie-Française :
- Les Femmes savantes de Molière, mise en scène de Jean-Paul Rousillon.
- Doit-on le dire ? de Labiche, mise en scène de Jean-Laurent Cochet.
- Le Renard et la grenouille de Sacha Guitry, mise en scène de Jean-Laurent Cochet.

- Maquettes :
- La Puce à l'oreille de Georges Feydeau. Maquettes de costumes de Rosine Delamare. Maquettes de décors de George Wakhévitch.
- Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello. Maquettes de costumes de Sonia Delaunay.
- Ruy Blas de Victor Hugo. Maquettes de costumes de Sylvie Poulet.
- La Villégiature de Carlo Goldoni. Maquettes de décors et costumes de Ezio Frigerio.

- Dons :
- 18 petites cuillères en argent et vermeil ayant appartenu à Sarah Bernhardt et marquant chacune une étape de sa tournée américaine. Don de Madame Braas.
- 6 coupes en cristal ayant appartenu à Sarah Bernhardt et un portrait sur porcelaine par Louise Besson de la comédienne. Don de Madame Braas.
- une canne-jonc à pommeau d'argent ayant appartenu à Baron fils et « ayant joué » dans l'Avare. Legs du comédien Georges Adet, transmis par Monsieur Patrick Burgel.