entête
entête

MEGA

Marx-Engels Gesamtausgabe

Berlin : Dietz, 1979- ;. - 24 cm

par Gilbert Badia

Il s'agit là d'une entreprise monumentale : cette édition doit comprendre en effet au total quelque 100 volumes et ne sera pas achevée avant l'an 2000.

Le sigle utilisé MEGA l'avait déjà été en 1927. A cette date l'Institut Marx-Engels de Moscou avait en effet entrepris la publication des œuvres complètes des deux fondateurs du marxisme. En 1935, la publication fut stoppée: 15 volumes avaient paru.

Quatre-vingt-seize ans après la mort de Marx, quatre-vingt-quatre après celle d'Engels existe-t-il encore des inédits des deux auteurs ? Sans doute. On retrouve presque chaque année des lettres et surtout on authentifie de nouveaux textes. Aussi bien l'ambition des éditeurs n'est-elle pas tant de proposer des inédits (somme toute peu nombreux) que de donner des textes aussi complets que possible et surtout de rassembler toutes les variantes et même les diverses éditions d'une même œuvre en plusieurs langues, à la seule condition que Marx ou Engels aient collaboré à la traduction. C'est ainsi que l'on trouvera dans la MEGA non seulement la dernière édition allemande du Capital, mais aussi la traduction française du premier livre, due à Joseph Roy, mais revue de très près par Marx.

La MEGA comprend quatre sections :

1) Les œuvres et articles en général. 2) Le Capital avec tous les travaux et manuscrits s'y rapportant. 3) La correspondance. 4) Des notes marginales, des extraits de livres ou de journaux, des citations relevées par Marx ou Engels.

La parution ne suit pas l'ordre chronologique. De la première section ont paru trois volumes. Le troisième intéresse tout particulièrement le lecteur français puisqu'il contient les diverses versions de La Guerre civile en France, le célèbre texte de Marx sur la Commune de Paris.

C'est sur la deuxième section qu'a surtout porté jusqu'ici l'effort des éditeurs. Ont été publiés les manuscrits de 1857-58 (Les Grundrisse) et ceux de 1861-63, d'où ont été tirées les Théories sur la plus-value, qui viennent de paraître aux Éditions sociales (3 tomes).

Chaque volume comprend deux tomes. Le premier contient le texte, le second l'appareil critique (notes, variantes, histoire du texte, etc.).

Les maîtres d'œuvre de cette édition - à laquelle collaborent des chercheurs anglais et français -sont l'Institut du marxisme de Moscou et celui de Berlin (RDA).

On peut penser que désormais tout travail sur l'œuvre de Marx ou d'Engels exigera qu'on ait recours à cette édition.