entête
entête

Concours d'entrée à l'École nationale supérieure de bibliothécaires

Session 1977

Maurice Caillet

Par arrêté interministériel du 8 mars 1977 paru au J.O. du 16 mars a été autorisée l'ouverture de deux concours pour le recrutement des élèves de l'École nationale supérieure de bibliothécaires, les places offertes fixées par arrêté du 10 juin 1977 paru au J.O. du 15 juin, se répartissant ainsi : dix-neuf pour le premier concours dit « concours externe » et quatre pour le second concours dit « concours interne ».

Le choix des sujets a été effectué les 16 et 17 mai 1977 par le jury réuni à la Bibliothèque Nationale. Les épreuves écrites d'admissibilité se sont déroulées les Ier et 2 septembre 1977 à Paris et dans vingt-six autres centres dont un Outre-Mer. L'admissibilité a été proclamée le 6 octobre; les épreuves d'admission, orales, ont eu lieu du 17 au 20 octobre au Conservatoire national des arts et métiers et l'admission a été proclamée le 21 octobre.

Le déroulement des deux concours a été le suivant :

Composition du jury

Président :

M. Caillet, Inspecteur général des Bibliothèques.

Résumé de texte (Ier et 2e concours)

a) Sciences humaines :

MM. Arnoult, Conservateur, Bibliothèque municipale de Châlons-sur-Marne; Bleton, Inspecteur général des bibliothèques; Lethève, Conservateur en chef, Bibliothèque nationale; Pelou, Conservateur, Service des Bibliothèques; Mme Renaudineau, Bibliothécaire contractuel, Bibliothèque publique d'information; MM. Roux-Fouillet, Conservateur en chef, Bibliothèque des sciences pharmaceutiques et biologiques de Paris-Luxembourg; Thomas, Conservateur en chef, Bibliothèque Nationale; Mme Wagner, Conservateur, École nationale supérieure de bibliothécaires.

b) Sciences juridiques et économiques :

Mlle Pouillias, Conservateur, Service des Bibliothèques; Mme Rambaud, Conservateur en chef, Bibliothèque Cujas de droit et sciences économiques.

c) Sciences exactes et sciences appliquées :

Mlle Guéniot, Conservateur en chef, Bibliothèque de l'Université de Paris XI; Mme Nicole, Conservateur en chef, Bibliothèque interuniversitaire de Paris « C ».

Questionnaire (Ier et 2e concours)

Mme Boisard, Conservateur en chef, Bibliothèque Nationale; Mlles Carpentier, Conservateur en chef, Service des Bibliothèques; Garrigoux, Conservateur en chef, Bibliothèque municipale de Versailles; MM. Laissus, Conservateur en chef, Bibliothèque du Muséum national d'histoire naturelle, Merland, Conservateur en chef, directeur de l'École nationale supérieure de bibliothécaires; Mme Motais de Narbonne, Conservateur, Bibliothèque de l'Observatoire de Paris; M. Nortier, Conservateur en chef, Bibliothèque Nationale; Mlle Royer, Conservateur, directeur de la Bibliothèque centrale de prêt de Seine-et-Marne.

Organisation des Bibliothèques (2e concours)

MM. Caillet; Tuilier, Conservateur en chef, Bibliothèque de la Sorbonne.

Langues (Ier et 2e concours)

- Allemand : MM. Betz, Conservateur honoraire; Lecouteux, Maître-assistant, Université de Paris IV.

- Anglais : Mme Auffret, professeur agrégé, lycée Camille Sée; Mlle Gaffai, chargé de cours, Université de Paris III; Mmes Grenier, Maître-assistant, Université de Paris III; Lavoine, Professeur agrégé honoraire; Nivelet-Imbert, Conservateur, Bibliothèque Beaugrenelle de la Ville de Paris; Pauvlopoulos, Maître-assistant, Université de Paris-III; M. Poujol, Maître-assistant, Université de Paris-III; Mme Shepherd, Maître-assistant, Université de Paris-m.

- Arabe : M. Ahmed-Bioud, Conservateur, Bibliothèque Nationale.

- Chinois : Mlle Séguy, Conservateur en chef, Bibliothèque Nationale.

- Espagnol : Mmes Anton, professeur agrégé, lycée de Cachan; Chamaraux, professeur agrégé, lycée Maurice Ravel, Prudon-Monserrat, Maître-assistant, Université de Paris-III.

- Hébreu : M. Sirat, professeur, Institut national des langues et civilisations orientales.

- Italien : M. Cohen, professeur agrégé, lycée Maurice Ravel; Mme Poli, professeur agrégé, lycée Balzac.

- Japonais : Mme Fujimori, Maître-assistant, Université de Paris-VIII.

- Portugais : Mlle Penjon, Maître-assistant, Université de Paris IV.

- Russe : Mme Forest, bibliothécaire contractuel spécialiste en retraite; M. Kreise, professeur agrégé, lycée de Goussainville.

- Latin : M. Gasnault, Conservateur en chef, Bibliothèque Mazarine; M. Monfrin, Directeur de l'École nationale des Chartes.

- Grec : M. Astruc, Conservateur, Bibliothèque Nationale.

Entretien oral de culture générale (Ier et 2e concours)

MM. Le Recteur Antoine, Bleton, Caillet, Lethève, Merland, Mmes Motais de Narbonne, Nicole, Mlle Pouillias, MM. Tuilier, Thomas.

Sujets d'écrit

Premier Concours

- Épreuve de résumé de texte suivi de questions (durée : trois heures, coefficient 2) Au choix des candidats.

- Sciences humaines : FREUD (Sigmund). - Cinq leçons sur la psychanalyse.

- Paris, Payot, 1976, p. 234-243. Questions : I° Indiquez les sous-titres qu'il pourrait être utile d'introduire dans le texte pour en faciliter la lecture (faites suivre chaque sous-titre du numéro de la ligne avant laquelle il devrait être placé).

- 2° Quel sens attribuez-vous à l'expression « traitement cathartique » ?. - 3° Indiquez, en une phrase brève, comment Freud définit le refoulement. - 4° Dans quels domaines de la vie quotidienne, à votre avis, la psychanalyse se manifeste-t-elle à l'heure actuelle ?

- Sciences juridiques : FAVRE (Pierre). - Unanimité et majorité dans Le Contrat social de Jean-Jacques Rousseau (in Revue du droit public et de la science politique en France et à l'étranger, 1976, p. 134-142). Questions : I° Qu'entend-on par lois constitutionnelles ? - 2° Définissez les termes : loi, décret, arrêté. - 3° Quelles sont, d'après le texte, les différentes sortes de majorités ? - 4° Donnez en quelques lignes votre avis sur les différentes méthodes qui permettent de connaître la volonté populaire.

- Sciences exactes : COUMES (André). - L'absorption atmosphérique des ondes millimétriques et sub-millimétriques (in Congrès national des sociétés savantes, Pau, 1969, Sciences, 94, t. II, p. 67-74). Questions : I° Citez quelques applications récentes des télécommunications. - 2° Connaissez-vous les méthodes utilisées pour provoquer les pluies artificielles ? - 3° En dehors des télécommunications, quelles sont les autres utilisations des satellites artificiels ?

- Sciences appliquées : FRERES (D.), VALDEBOUZE (P.), DELORT-LAVAL (J.). - Mise au point d'une méthode sensible de détection de résidus à activité antibiotique dans les tissus animaux (in Congrès national des sociétés savantes, Tours, 1968, Sciences, 93, t. II, p. 383-390). Questions : I° Comment apparaissent des souches bactériennes résistantes ? Quel en est le danger ? - 2° En dehors de l'introduction d'antibiotiques, quels sont les dangers des procédés de conservation des aliments ? - 3° Citez quelques exemples de déséquilibres écologiques - Épreuve de questionnaire (durée : deux heures, coefficient 2).

I° Les greffes d'organe. Les différents aspects du problème (exposé d'une page maximum). - 2° On retient plus souvent le titre des œuvres que le nom de leurs auteurs; quels sont les auteurs des ouvrages suivants : Meurtre dans la Cathédrale - Moderato cantabile - Le Prince - Le Chien jaune - La Montagne magique - Dialogue avec le visible - Le Petit Nicolas - La Logique du Vivant - Gaspard des montagnes - Psychopathologie de la vie quotidienne - 3° Développez les sigles suivants et indiquez brièvement de quoi il s'agit : OCDE -OMS - OPEP - ADN - UER - SFIO - POS - UNICEF - OS - CNEXO - 4° Citez les noms de pays dits du Proche ou du Moyen-Orient que vous connaissez, indiquez la capitale. - 5° Pour qu'un livre parvienne de l'auteur au lecteur, différents métiers interviennent, lesquels ? (Exposé d'une page maximum).

- Épreuve de traduction (durée : deux heures, coefficient I).

- Allemand : DÜRRENMATT (Friedrich). - Dichter oder Schriftsteller ? (in Theater - Schriften und Reden, 1966).

- Anglais : DRABBLE (Margaret). - The Realms of Gold.

- Arabe : SALAMA MUSA. - Muhtarât, Beyrouth, Maktabat al-ma c ârif, 1974, p. 40-4I.

- Chinois : MAO TSÖ-TONG. - [Discours sur la littérature et l'Art prononcé le 23 mai 1942] (in Mao Tsö-Tong sivan tsi, Peking, 1964, p. 818).

- Espagnol : ROA BASTOS (A.). - Yo el Supremo.

- Hébreu : SHAHAR (D.). - Le retour du fils prodigue (in Le Palais des vases brisés, Jérusalem, 1969, p. 156-157).

- Italien : PRISCO (Michele). - Ritratto d'uno scrittore (in Corriere della Sera).

- Japonais : Extrait du manuel Shakai-Ka (Aspects de la vie sociale d'aujourd'hui, quatrième année de l'enseignement primaire, 1976).

- Portugais : MELO (Francisco Manuel de). - O Casamento (in Carta de Guia de Casados, Lisboa, Ocidente, 1954, p. 39-40).

- Russe : GILAREVSKIJ (R.S.). - O Buduščem naučno-tehničeskoj knigi [l'Avenir du livre scientifique et technique] (in Kniga, 24, vyp. 9, p. 37I-372).

- Grec : XENOPHON. - Economique, VIII, § 3-6.

- Latin : SENEQUE. - Lettre 84 à Lucilius.

Second Concours

- Épreuve de résumé de texte suivi de questions (durée : quatre heures, coefficient I).

Au choix des candidats :

- Sciences humaines : REMOND (René). - Introduction à l'histoire de notre temps. 2. Le XIXe siècle : 1815-1914. - Paris, Éd. du Seuil, 1974, p. 158-168.

Questions : I° Indiquez les sous-titres qu'il pourrait être utile d'introduire dans le texte pour en faciliter la lecture (faites suivre chaque sous-titre du numéro de la ligne avant laquelle il devrait être placé). - 2° Donnez en quelques mots, d'après l'auteur, une définition de la spéculation immobilière. - 3° A partir du texte proposé quelles sont, d'après vous, les conséquences sociales et politiques que l'auteur sera amené à tirer du phénomène de croissance urbaine qu'il a décrit ? (quelques lignes).

- Sciences juridiques: VARAUT (Jean-Marc). - La liberté des temps difficiles. Essai sur la situation des libertés en France aujourd'hui. - Paris, la Table ronde, 1976, p. 145-155. Questions : I° Donnez, d'après le texte, une définition de la création prétorienne. - 2° Qu'entend-on par séparation des pouvoirs ? - 3° Quelles sont, d'après le texte, les atteintes aux droits des individus ? - 4° Dites, à votre avis, si ces droits sont à l'heure actuelle suffisamment garantis.

- Sciences exactes : DELEUIL (Gabriel). - Caractère limitant des sécrétions toxiques radiculaires dans la répartition des végétaux (in Congrès national des sociétés savantes, Pau, 1969, Sciences, 94, t. III, p. 293-298). Questions : I° Quels sont les autres ennemis des plantes ? Citez-en quelques-uns, ainsi que les moyens d'auto-défense correspondants. - 2° Quels sont les moyens utilisés par l'homme pour faciliter la défense des plantes contre leurs ennemis ?. - 3° Y a-t-il dans le monde animal des exemples de lutte collective comparables à ce qui existe dans le monde végétal ?

- Sciences appliquées : LABEYRIE (Jacques). - La datation par le carbone-14 (in La Recherche, 73, décembre 1976, p. 1036-1045). Questions : I° Citez quelques exemples que vous connaissez de datation par le carbone-14. - 2° Montrez comment cette méthode est un exemple de technique scientifique interdisciplinaire. - 3° Cette méthode vous paraît-elle apporter des précisions suffisantes sur la datation ?

- Épreuve de questionnaire (durée : deux heures, coefficient I).

I° Que recouvre à vos yeux le mot écologie ? (exposé d'une page maximum). - 2° On retient plus souvent le titre des œuvres que le nom de leurs auteurs; quels sont les auteurs des ouvrages suivants : La Chamade - La Tête d'Obsidienne - La Fortune de Gaspard - Sido - Introduction à l'étude de la médecine expérimentale - l'Ami Fritz - Le Silence de la Mer - l'Esprit des Lois - Pas d'orchidées pour Miss Blandish - Le Hasard et la nécessité - 3° Citez les noms de pays d'Afrique que vous connaissez, indiquez-en la capitale. - 4° Développez les sigles suivants et indiquez brièvement de quoi il s'agit : FIAB - UNESCO - BIT - IUT - MRP - ZUP - BCG - OUA - TVA - CNES. - 5° Pensez-vous qu'une bibliothèque doive refléter les goûts et les préoccupations de ses lecteurs ? Choisissez un type de bibliothèque (exposé d'une page maximum).

- Épreuve de composition sur l'organisation et le fonctionnement des bibliothèques (durée : quatre heures, coefficient 2).

- Les bibliothèques et les techniques modernes de la documentation. Comment les différentes catégories de bibliothèques peuvent-elles s'adapter aux exigences nouvelles de la documentation?

I 571 candidats s'étaient inscrits aux deux concours (1 458 pour le premier, dont 42I candidats masculins et 1 037 féminins et 113 pour le second, dont H. 13, F. 100); 1 233 ont participé à l'ensemble des épreuves écrites (I 137 pour le premier concours, dont H. 328, F. 809 et 94 pour le second, dont H. II, F. 83); 90 ont été déclarés admissibles (79, dont H. 31, F. 48, pour le premier concours, II, dont H. 2, F. 9, pour le second). A l'issue des épreuves orales ont été admis 19 candidats du premier concours (dont H. 8, F. II) et 4 du second (dont H. o, F. 4). Les listes d'admission ont été établies comme suit :

Premier Concours

I. Mlle Maitre Cécile; 2. Mlle Absalon Michèle; 3. M. Rogel Christian; 4. M. Proust Jean-Marc; 5. Mlle Tresson Catherine; 6. M. Paul Jean-Marie; 7. M. Baudin Dominique; 8. Mlle Bois Marie-Françoise; 9. Mlle Payement Anne-Marie; 10. Mlle Poncet Anne-Marie; II. Mlle Bernard Claudine; 12. M. Piquet Michel; 13. Mlle Gerin Dominique; 14. M. Bernon Jean; 15. Mme Musso Christine; 16. Mlle Barbier Françoise; 17. M. Montbarbon Patrick; 18. M. Rolland Jacques; 19. Mme Roussier Béatrice.

Liste complémentaire : I. M. Desherau Thierry; 2. M. Wolas Jean-Richard; 3. Mlle Benoit Catherine.

Second Concours

I. Mlle Simonot Geneviève; 2. Mlle Calvez Michèle; 3. Mlle Serre Françoise; 4. Mme Chevalier Marie-Claude.

A l'épreuve de culture générale, les II candidats ont eu la moyenne et au-dessus, avec des notes s'échelonnant de 20 à 34/40 (10 à 17/20).

Aux épreuves de langues : en anglais, 7 candidats ont obtenu la moyenne et au-dessus, 3 ont eu moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 7 à 17/20; en italien, le seul candidat à obtenu 14/20.

Conclusion

Les multiples problèmes que pose, tant à l'administration qu'au jury et aux candidats, en raison de l'affluence de ces derniers, le concours d'entrée à l'ENSB, ont été en 1977 d'une particulière acuité. Si 1976 avait été marqué par une stabilisation du nombre des candidats ayant composé (I 152 contre 1 159 en 1975), le concours de 1977 a été caractérisé par une nouvelle poussée avec 1 233 participants, le plus gros effectif jamais atteint, pendant que le nombre des postes offerts (23 pour les deux concours interne et externe), se trouvait, par contre, de beaucoup le plus bas que l'on ait connu.

Parmi les candidats, la progression est essentiellement le fait du premier concours, concours externe (I 137 contre 1 030 en 1976) les chiffres correspondants du second concours, concours interne (94 contre 122 en 1976) sont, eux, en baisse.

L'augmentation du nombre des candidats, aggravée par la diminution de celui des postes, ne pouvait qu'accroître la difficulté du concours. C'est ainsi qu'au premier concours (19 postes) il y a eu 6,94 % d'admissibles, contre II,74 en 1976 et 1,67 % d'admis contre 3,20 et qu'au second concours ces pourcentages ont été de II,70 d'admissibles (13,94 en 1976) et de 4,25 % d'admis (5,73 en 1976).

Par ailleurs, on a pu constater que la tendance observée depuis deux ans d'une progression notable du nombre des candidats masculins ne s'est pas poursuivie en 1977; alors qu'en 1976, à l'admission, leur nombre était égal à celui des candidates, au présent concours il n'en a plus représenté que 53 %.

Si l'ensemble des notes obtenues tant à l'écrit qu'à l'oral permet d'observer qu'il y a, cette année encore, moins de candidats ayant obtenu la moyenne et au-dessus, qu'il s'en trouve qui n'ont pas eu la moyenne, la différence n'est pas aussi marquée qu'en 1976; en particulier, à part l'épreuve d'organisation et de fonctionnement des bibliothèques, traitée par beaucoup de façon insuffisante, un net progrès a été constaté chez les candidats du second concours.

Remarques du jury sur les épreuves des deux concours.

Épreuve de résumé de texte. - Chez beaucoup de candidats du premier concours, le jury a remarqué une réelle difficulté à maîtriser la technique du résumé, que trop d'entre eux confondent encore avec une analyse, un compte rendu, voire un commentaire. Certains s'ingénient à paraphraser le texte, tout en employant un vocabulaire étranger à celui de l'original, sans même en reprendre les termes essentiels. Par contre, comme les années précédentes, il s'est trouvé des copies où le résumé est remplacé par une simple juxtaposition de phrases reproduites textuellement et sans lien entre elles.

Cette année, il a été relevé moins de résumés excédant la longueur prescrite que lors des concours précédents, et même certains ont péché par excès de brièveté. En général, le style des candidats a été trouvé lourd, non exempt d'incorrections, de fautes d'orthographe et de confusion dans la concordance des temps. Il a été constaté une méconnaissance trop fréquente des règles de la ponctuation rendant difficile la lecture, allant parfois même jusqu'à de véritables contresens.

Les réponses aux questions subsidiaires ont été, dans l'ensemble, moins satisfaisantes qu'en 1976. En particulier, trop de candidats n'ont pas su se limiter aux phrases brèves qui leur étaient demandées, ou ont répondu à côté de la question, faute, souvent, d'avoir pris le temps de la lire avec attention. C'est d'ailleurs une constatation que le jury est obligé de faire chaque année, trop de candidats ne consacrent pas assez de temps à la lecture des textes qui leur sont soumis avant de rédiger leur copie.

Pour le second concours, les observations du jury sont les mêmes; cependant, la longueur des résumés a paru en général correcte, si la forme n'en a pas été toujours satisfaisante. Faute, aussi, d'une lecture suffisamment attentive des questions, certains candidats ont été amenés à commettre de véritables contresens, ou des confusions, par exemple entre la notion de sous-titres à proposer pour un texte donné et celle de plan.

Épreuve de questionnaire. - Il a été, en général, répondu de manière assez satisfaisante par les candidats des deux concours aux questions à caractère littéraire, mais, malgré les progrès de l'information et le développement du goût des voyages, trop d'entre eux offrent encore l'image classique du français qui ignore la géographie. Comme en 1976, il a été aussi relevé par le jury beaucoup de réponses trop longues là où un effort en vue d'un maximum de concision eût été indispensable.

Épreuve de langues. Langues vivantes. - Dans l'ensemble, ces épreuves ont paru d'un niveau un peu supérieur à celui des années précédentes, il reste cependant insuffisant chez la majorité des candidats, dont beaucoup continuent, à l'écrit, à éprouver de grandes difficultés à traduire en un français correct et, parfois, simplement compréhensible, les textes qui leur sont soumis. A l'oral, cette année encore, les jurys de langues ont eu à sanctionner de regrettables ignorances, même pour des questions d'actualité, à l'égard des pays dont les candidats ont étudié la langue.

Langues anciennes. - En grec (écrit seul), le niveau a été, dans l'ensemble, satisfaisant, mais, là aussi, la qualité du français laisse beaucoup à désirer; il en a été de même trop souvent, de la ponctuation et de l'orthographe. En latin, contrairement à 1976, les résultats ont été médiocres à l'écrit, un peu meilleurs à l'oral. Les principales déficiences portent sur l'ignorance de la grammaire, le manque de précision, une lecture trop hâtive du texte aboutissant souvent à des contresens.

Épreuve d'organisation et de fonctionnement des bibliothèques (second concours seul). - Comme les années précédentes, le jury n'a pu que déplorer chez la majorité des candidats un regrettable manque d'information sur les problèmes professionnels les plus actuels, aggravé souvent par une rédaction défectueuse, l'absence, d'un plan et de multiples incorrections.

Épreuve orale de culture générale (commune aux deux concours). - La majorité des candidats a subi cette épreuve de façon satisfaisante; certains même ont été brillants. Cependant, là aussi, plus encore que de lacunes dans leurs connaissances générales ou professionnelles, plusieurs candidats ont fait preuve d'une réelle incapacité à exprimer leurs idées de façon claire et suivant un plan bien défini.

Au cours de leur délibération, les membres du jury et notamment ceux appartenant à la profession, ont émis le voeu que soient à nouveau étudiées par l'administration les conditions dans lesquelles pourraient être passées plus tôt dans l'année les épreuves écrites et orales du concours, ceci en vue d'avancer la date d'ouverture des cours de l'ENSB, ce qui permettrait, en attendant une réforme plus importante, d'allonger le temps de la scolarité.

Ils ont aussi manifesté leur préoccupation au sujet du recrutement de candidats titulaires de diplômes non littéraires, recrutement qui est, pour l'heure, insuffisamment assuré.

Illustration
Titres universitaires des candidats. Premier concours

Illustration
Titres universitaires des candidats. Second concours

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Ecrit Résumé de texte (1/3).

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Ecrit Résumé de texte (2/3).

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Ecrit Résumé de texte (3/3).

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Ecrit Questionnaire

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Ecrit Langues.

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Oral Culture générale

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours. Oral Langues

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Second concours. Ecrit Résumé de texte

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Second concours. Ecrit Questionnaire

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Second concours. Oral Culture générale/Langues