entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques interuniversitaires et d'université.

Bibliothèque interuniversitaire A. Paris. Bibliothèque de la Sorbonne.

La célébration en Sorbonne du cinquième centenaire de l'enseignement du grec en France. - Le mercredi 19 janvier, l'Association Guillaume Budé devait célébrer solennellement en Sorbonne, avec le concours de la délégation générale aux Célébrations nationales, le cinquième centenaire de l'enseignement du grec en France. C'est vers 1477 en effet que cet enseignement fut introduit dans notre pays par un Grec originaire de Mistra, Georges Hermonyme (de Sparte), qui compta parmi ses élèves Reuchlin et Guillaume Budé.

A la requête du Bureau de l'Association Guillaume Budé et spécialement de son président, M. Fernand Robert, professeur à l'Université de Paris-Sorbonne, la Bibliothèque de la Sorbonne décidait de participer à cette commémoration en prêtant le concours de son personnel et de ses locaux à l'organisation de l'exposition de manuscrits grecs qui devait marquer la soirée du 19 janvier. Après avoir entendu dans l'amphithéâtre Richelieu une remarquable conférence de Mme Jacqueline de Romilly, professeur au Collège de France, sur l'enseignement du grec dans notre pays, et un brillant exposé de M. Jean Irigoin, professeur à l'Université de Paris-Sorbonne, sur les livres copiés par Georges Hermonyme, le public devait se rendre à la bibliothèque pour voir sous vitrine neuf manuscrits grecs écrits par ce copiste. Ceux-ci avaient été judicieusement choisis par M. Jean Irigoin et obligeamment prêtés par la Bibliothèque Nationale et son administrateur général, M. Georges Le Rider.

Les manuscrits présentés à la Sorbonne le 19 janvier ont tous été copiés en Occident. Certains d'entre eux sont bilingues - grec et latin - et ils appartiennent à un type très caractéristique au point de vue paléographique et au point de vue codicologique. Ils présentent en effet certaines particularités des manuscrits latins et français de l'époque et ils montrent de cette manière comment Georges Hermonyme a pu adapter la minuscule grecque aux exigences du livre occidental de son temps. La remarque est importante pour les historiens des textes et les paléographes. C'est pourquoi on présentera brièvement ici les manuscrits grecs exposés à la Bibliothèque de la Sorbonne le 19 janvier :

Lectionnaire des Évangiles (grec et latin). - Exemplaire du Cardinal de Bourbon, illustré de quinze grandes miniatures par Maître François. Reliure au chiffre de Henri II (Bibl. nat. Grec 55).

Épîtres de saint Paul. - Exemplaire de Guillaume Budé, avec des notes autographes (Bibl. nat. Grec 108).

Thucydide. - La Guerre du Péloponnèse. - Exemplaire de Guillaume Budé, avec des notes autographes (Bibl. nat. Grec. 1638).

Euripide. - Hécube. - Exemplaire de Jacques Toussain. La traduction latine de cette tragédie a été publiée par Érasme (Paris, Josse Bade, 1506). (Bibl. nat. Grec 2813).

Eschine. - Contre Ctesiphon.

Démosthène. - Discours sur la Couronne. - Exemplaire de Guillaume Budé, avec des notes autographes (Bibl. nat. Grec. 3004).

S. Basile. - Lettre à Grégoire de Nazianze.

Plutarque. - Trois traités. - Exemplaire dédié à un secrétaire du roi. La traduction latine des quatre opuscules a été publiée par Guillaume Budé (Paris, Josse Bade, 1505). (Bibl. nat. Grec 972).

Hippocrate. - Aphorismes. Pronostic. - Reliure parisienne (vers 1500). (Bibl. nat. Grec 2330).

Théodore Gaza. - Grammaire grecque. - Exemplaire de Jacques Toussain (Bibl. nat. Grec 2587).

Dictionnaire grec-latin. - Exemplaire du Cardinal de Bourbon (Bibl. nat. Grec 2628).

Mlle Monique Lefrançois, conservateur à la Bibliothèque de la Sorbonne, avait aidé M. Jean Irigoin à placer les manuscrits sous vitrine et M. André Tuilier, conservateur en chef, devait présenter ces derniers au public après la cérémonie, qui avait eu lieu dans l'amphithéâtre Richelieu, sous la présidence de M. Robert Mallet, chancelier des Universités, recteur de l'Académie de Paris.

Bibliothèques municipales.

Chateaubriant (Loire-Atlantique).

Exposition : Le Vieux Châteaubriant par l'image. - Le 7 janvier 1977, M. Hunault, député maire de Châteaubriant a inauguré l'exposition « Le Vieux Châteaubriant par l'image ».

Cette manifestation est le fruit d'une collaboration entre la bibliothèque et la Commission culture et tourisme du Syndicat d'initiative. Depuis plus de quatre ans, des bénévoles avaient recueilli des centaines de documents photographiques. Parmi ceux-ci, trois cents cartes postales agrandies étaient présentées au public. Il s'agissait de retracer la vie de Châteaubriant avant la Grande guerre : les rues, les monuments mais aussi les petits métiers et les personnages pittoresques. Cette exposition a reçu 7 000 visiteurs, souvent émus devant cet album de souvenirs, à la fois si lointains et si proches.

Un livre a été édité à cette occasion. Les photographies de l'exposition y sont reproduites avec un texte de M. Yves Cosson.

Chaumont (Haute-Marne).

Inauguration de nouvelles salles. - Le 8 février 1977, sous la présidence de M. Maurice Caillet, inspecteur général des bibliothèques de France, et en présence de M. le préfet de la Haute-Marne et de M. le sénateur-maire de la ville de Chaumont, quatre nouvelles salles ont été inaugurées : salles de prêt et de lecture pour les adultes, section pour la jeunesse, bureau du bibliothécaire servant aussi de réserve.

Ces salles ont doublé la surface de la bibliothèque et les 60 invités qui ont suivi la visite ont pu juger de l'importance de cette extension et de l'agrément des nouveaux aménagements. La salle de lecture, d'information et de documentation a surtout retenu leur attention : installée dans l'ancienne chapelle des Carmélites, elle est, en effet, dominée par un somptueux plafond à caissons décorés du début du XVIIe siècle, qui ne souffre pas du voisinage d'un mobilier très moderne.

La visite s'est terminée par la présentation d'une exposition ayant pour titre : « Des miniatures médiévales aux affiches contemporaines. Deux richesses de la Bibliothèque de Chaumont. Deux miroirs de l'histoire. »

Sous 4 vitrines le bibliothécaire, M. Henriot, avait exposé le premier tome d'une bible romane du XIIe siècle, 2 missels cisterciens de Morimond, le bréviaire de Jean d'Amboise, évêque de Langres (xve siècle) un livre d'heures et sa reliure aux fermoirs garnis de rubis et 3 exemplaires d'un missel langrois imprimé en 1517 par Jean Petit, ouvrage d'une particulière rareté.

Quelques reliures précieuses complétaient cette présentation l'une d'elle renfermant un autographe de Rabelais.

D'une collection de 10 ooo affiches de la fin du XIXe siècle, 10 d'entre elles signées de Jules Chéret, dont un original, avaient été exposées ; les thèmes choisis étaient la littérature, le théâtre et la publicité.

La confrontation de deux époques aussi écartées a retenu l'intérêt et c'est plus de 200 visiteurs qui l'ont appréciée, bien que l'exposition, à cause des documents précieux qu'elle renfermait, n'ait été ouverte au public que pendant un temps assez court.

Évry (Essonne)

Expositions présentées au cours de l'année 1976. - Au cours de l'année 1976, la Bibliothèque publique de l'Agora de la ville nouvelle d'Évry a présenté plusieurs expositions à ses lecteurs et au public de l'Agora d'Évry, complétant ainsi ses activités de prêt de livres et de disques.

L'Aquarelle et le dessin anglais, 1900-1950. - L'exposition présentée par la Maison de la culture de Bourges avec le concours du « British Council » comportait 64 aquarelles, gouaches, dessins, figuratifs ou non, de David Jones, Robert Adams, Edward Burra, Robert Colquhoun, Barbara Hepworth, Harold Gilman, Henry Moore, Ben Nicholson, Eduardo Paolozzi, Gwen John...

Piranèse. - Du 17 mars au 6 avril ont été présentées au cours de cette exposition 26 estampes prêtées par le Cabinet des estampes de la Bibliothèque Nationale et représentant surtout les célèbres prisons du grand dessinateur italien avec, en plus, quelques vues de Rome.

Drôle de solitude. - Notre planète compte quatre milliards d'habitants et, plus la population augmente, plus les solitudes sont nombreuses et apparentes. Témoignages de 26 dessinateurs d'humour (dessins originaux ou reproductions sur toile) : Avoine, Barbe, Brétécher, Blachon, Bosc, Cardon, Chaval, Copi, Desclozeaux, Dubout, Duplantier, Fred, Ghertman, Gourmelin, Kerleroux, Kark, Marol, Mose, Philippe, Reiser, Serre, Sempé, Soulas, Siné, Tim, Topor. Cette exposition était présentée par le Centre national d'art et de culture Georges Pompidou (Service des expositions itinérantes) du 2 au 30 novembre.

Sonia Delaunay. - Cette exposition, également prêtée par le Centre Georges Pompidou présentait, du Ier au 30 décembre, 49 lithographies récentes (1972-1975) ainsi que 3 albums illustrés de gravures à l'eau-forte ou de gouaches exécutées au pochoir avec des poèmes d'Arthur Rimbaud, Tristan Tzara, Philippe Soupault, Blaise Cendrars, Joseph Delteil et Stéphane Mallarmé.

Publication. - L'Association des amis des bibliothèques publiques de la ville nouvelle vient de faire paraître un bulletin intitulé Le Fil rouge 2. Ce premier numéro comprend trois parties présentant tout d'abord un article sur la vie de la bibliothèque, puis les « chroniques agoriennes », cette rubrique s'intéresse aux spectacles et manifestations culturelles prévues à l'Agora, enfin dans la rubrique « pages blanches » : jeux de mots et d'esprit, on trouve quelques citations d'auteurs.

Le Havre (Seine-Maritime).

Exposition Jean Dubuffet. - Écrits, illustrations. - La ville du Havre a souhaité rendre hommage au peintre Jean Dubuffet en lui consacrant simultanément deux expositions, du 18 février au 18 mars 1977, l'une au Musée des Beaux-Arts, l'autre à la Bibliothèque municipale.

A une certaine époque, Dubuffet avait hésité entre la carrière de peintre et celle d'écrivain. Et si, particulièrement passionné par la recherche picturale, il a produit une œuvre peinte si abondante qu'elle remplit 27 fascicules du remarquable catalogue de Max Loreau, il n'a cependant pas abandonné « l'écrire » qui est un autre aspect infiniment original de son génie.

Son oeuvre écrite, en 1967, représentait deux gros volumes parus chez Gallimard, totalisant plus de 1 000 pages de texte; elle s'est enrichie depuis.

Présenter uniquement l'œuvre peinte aurait donné une image incomplète de l'homme et de l'artiste. C'est pourquoi ont été groupés à la bibliothèque municipale tous ses écrits: sous forme d'essais au style élégant et bien personnel, il expose ses théories sur la culture (ou l'anticulture), sur l'art. Il commente sa peinture, explique ses techniques successives.

Dans une abondante correspondance avec artistes, hommes de lettres, amis, il exprime ses pensées les plus profondes sur l'art. Ses œuvres, que l'on pourrait qualifier de « littéraires », écrites pour la plupart en langage phonétique et en jargon, imprimées sur des papiers magnifiques, étaient un des éléments les plus spectaculaires de cette exposition. L'écriture, souvent dessinée de la plume du peintre, tantôt entoure une illustration (lithographie ou sérigraphie), tantôt s'enchevêtre dans le dessin de la page et forme un tout d'une composition qui peut étonner mais aussi provoquer un intérêt passionné. Le style est pittoresque, inattendu, le découpage des mots est insolite. Ce sont, en littérature, des homologues de ses tableaux.

A côté des illustrations de livres, il était tentant de présenter les affiches que Dubuffet dessine lui-même pour ses expositions, ainsi que les catalogues dont il compose les couvertures. C'est ce qui a été fait, de sorte qu'au musée se trouvaient peintures et dessins, et à la bibliothèque, en plus de l'œuvre écrite, des illustrations de livres, des lithographies et sérigraphies.

Cette exposition était complétée par les œuvres critiques les plus récentes et par une vitrine sur l'art brut. Ainsi, pendant quelques semaines, ont été réunis au Havre, tableaux, dessins, écrits, affiches de cet artiste que cette ville est fière de compter parmi ses citoyens illustres.

Jean Dubuffet, en visitant l'exposition de la bibliothèque, a confié que c'était, à sa connaissance, la première fois qu'une bibliothèque publique présentait un ensemble aussi complet de ses œuvres. Le peintre havrais s'était montré d'une grande générosité en prêtant largement les pièces de sa collection personnelle.

A la suite de l'exposition, Jean Dubuffet a fait à la ville du Havre des dons importants pour son musée et sa bibliothèque.

Montereau (Seine-et-Marne).

Succursale de Surville. - Le 20 février 1977, a été inaugurée l'annexe Robert Desnos, dans la ZUP de Surville qui compte environ II ooo habitants. Étaient présents à l'inauguration M. Henri Ballot, conseiller général, M. Ettedgui, maire de Montereau, les maires-adjoints, de nombreux membres du Conseil municipal et des personnalités monterelaises. Le discours d'inauguration fut prononcé par M. André Chicouard, adjoint aux affaires culturelles.

Les locaux de 340 m2, anciennement prévus comme magasin, ont été meublés par la maison Buroguid. Les sections adultes et enfants sont séparées et ont une entrée distincte, mais un local de service en façade arrière les relie. La section enfants comprend un coin heure du conte pouvant être isolé par une cloison mobile pliante. Le fonds comporte, au Ier mars 1977, 5 104 ouvrages pour enfants et 4 570 ouvrages pour adultes, classés selon la classification Dewey. La bibliothèque comprend également un bureau pour la bibliothécaire et une kitchenette. Le travail de catalogage, manutention... doit se faire à la centrale.

Un après-midi « portes ouvertes » fut organisée de 14 h à 17 h le jour de l'inauguration et remporta un vif succès surtout auprès des enfants.

Outre la bibliothécaire, qui dirige l'ensemble des bibliothèques de Montereau, le personnel se compose d'une sous-bibliothécaire et de deux employés de bibliothèque.

Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Constitution d'un fonds de livres espagnols. - A partir d'un fonds initial de « la Biblioteca de autores españoles », la Bibliothèque municipale de Pau constitue actuellement, et s'efforcera de le maintenir vivant et à jour, un fonds de livres espagnols (littérature, études documentaires et livres pour enfants) déjà mis à la libre disposition du public.

Ces ouvrages sont répartis entre la salle de lecture publique du rez-de-chaussée, la salle d'études du troisième étage de la bibliothèque et la section enfantine.

Exposition : Henry de Montherlant. - La Bibliothèque municipale de Pau a accueilli, pendant le mois de février 1977, une exposition consacrée à Henry de Montherlant, composée de 38 panneaux photographiques que complétaient livres et documents de son fonds concernant l'auteur du Maître de Santiago.

Inaugurée par M. André Labarrère, député-maire de Pau le 4 février, cette exposition était présentée par M. Jean-Claude Barat, exécuteur testamentaire d'Henry de Montherlant, qui a rappelé que les photographies avaient été réalisées par la Maison de la radio à l'occasion du Ier anniversaire de la mort de l'écrivain le 21 septembre 1973.

Pontivy (Morbihan).

Inauguration. - La nouvelle bibliothèque municipale de Pontivy, place des ducs de Rohan, a ouvert ses portes le samedi 19 février. Fondée en 1875, l'ancienne bibliothèque a dû quitter les locaux trop exigus de la place de la mairie où les ouvrages étaient conservés dans de mauvaises conditions. Pendant un siècle, des bénévoles ont assuré l'achat, l'entretien et le prêt des livres. Mais, aujourd'hui, Pontivy compte près de 15 000 habitants et 7 000 enfants scolarisés. Il fallait répondre à leurs besoins. Le nouveau local est l'œuvre de l'architecte Yves Roynard. Commencés en juin 1975, les travaux ont été achevés en juillet 1976.

Les services sont répartis sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée : une salle de lecture pour les adultes, une future discothèque, une salle de conférence et d'exposition. Au premier étage : une salle de lecture pour les enfants et jeunes, une salle d'heure du conte, une salle d'activités manuelles.

Le nombre des inscriptions traduit le succès de la nouvelle bibliothèque. 251 abonnés la veille de l'ouverture (97 enfants et 154 adultes). Cinq semaines plus tard, on en compte 760 (470 enfants et 290 adultes). Mais cette fréquentation pose un grave problème : la section des adultes dispose d'un fonds de 3 500 livres en accès libre et la section des enfants de 1 500 livres seulement; celle-ci a été littéralement dévalisée.

Un guide des lecteurs est diffusé gratuitement.

Exposition : Colette Deblé. - Colette Deblé est surtout connue pour ses illustrations de livres pour enfants. Elle a créé, avec Viviane Cohen, la collection de l' « École rigolotte » chez Odège. Elle a illustré d'autres ouvrages (certains sous le nom de Colette de Gaillarbois) chez Flammarion, l'École des loisirs et la Farandole. De nombreux originaux qui sont des gouaches sur toile émeri, ont été présentés du 19 février au 19 mars.

Une autre partie de l'exposition était constituée par des créations plus personnelles. Il s'agissait d'une série de « Fenêtres en boîtes »; ces « Fenêtres en boîtes » sont des cadres en bois à l'intérieur desquels des illustrations, le plus souvent au crayon, de la vie quotidienne nous sont dévoilées par l'intermédiaire de fenêtrec. Un catalogue a été édité, avec un texte de Jérôme Peignot.

Sedan (Ardennes).

Ouverture d'une « antenne » de la Bibliothèque municipale. - En février 1977, a eu lieu l'ouverture d'une « antenne » de la Bibliothèque municipale, de 90 m2, située dans un groupe scolaire - l'Esplanade - pour desservir un quartier neuf de la ville (ZUP de 5 000 habitants).

Elle est composée d'une salle en L équipée d'un mobilier moderne et coloré (harmonie d'orange, brun et blanc), avec tables de travail et chauffeuses (20 places assises au total) un plafond insonorisé et moquette au sol.

Cette salle comprend trois unités de lecture pour adultes, adolescents et enfants. Elle est constituée par un fonds de départ d'environ 1 700 volumes comprenant des ouvrages de références, des romans, des documentaires, des bandes dessinées, des périodiques.

L'ouverture de cette « antenne » a remporté un vif succès tant auprès des enfants, qui ont apprécié le libre accès aux livres, que des adultes.

La mise en place d'une animation pour les petits, l'heure du conte, a été prévue.

Uzès (Gard).

Inauguration de la Bibliothèque municipale André Gide. - La Bibliothèque municipale André Gide a été inaugurée le 19 février dernier, et baptisée du nom de l'écrivain, dont la famille est originaire de Lussan, non loin d'Uzès, et dont l'oncle Charles Gide, économiste réputé, a vécu à Uzès.

La bibliothèque a été transférée de la mairie dans les locaux restaurés de l'ancien évêché du XVIIe siècle, qui furent autrefois les appartements privés des évêques d'Uzès, avec deux plafonds décorés l'un d'une fresque, l'autre de gypseries et une cheminée monumentale en stuc.

Située au Ier étage du bâtiment, elle est d'une superficie de 350 m2 et offre un hall d'exposition bien éclairé, donnant sur un jardin, auquel le lecteur peut accéder, un bureau pour la bibliothécaire, une salle d'accueil, où sont classés les romans, suivie d'une salle réservée aux documentaires, une section pour la jeunesse et une grande salle de lecture, pour le travail de recherche et la consultation sur place.

Le fonds moderne comporte actuellement 3 500 volumes. La bibliothèque conserve d'autres collections : un petit fonds ancien qui se trouve encore à la mairie, en attendant que le magasin soit aménagé. Il regroupe à peu près un millier de volumes. Le fonds de réserve postérieur à 1810 est important; actuellement à la bibliothèque, il attend d'être classé pour être mis à la disposition des lecteurs. Enfin, la bibliothèque dispose d'un fonds local sur l'histoire d'Uzès et de la région.

Seul le fichier du fonds moderne est actuellement à la disposition du public. Une personne travaille à plein temps, comme employée de bibliothèque, aidée de façon régulière par des personnes bénévoles.

En un mois, du 19 février au 19 mars, la bibliothèque a enregistré 174 adultes et 134 enfants inscrits; 627 livres ont été empruntés par les adultes et 751 par les enfants.

Vienne (Isère).

Les Nouvelles installations de la Bibliothèque municipale. - Au mois de mars 1977, la Bibliothèque municipale de Vienne a réouvert, entièrement rénovée. Située dans l'ancien local, en plein centre de la ville elle présente un aspect chaud et accueillant.

L'amélioration la plus importante est la création d'une mezzanine réservée aux lecteurs qui se livrent à des travaux d'étude et de recherche. Ce petit étage indépendant leur apporte toute la tranquillité désirable et indispensable. Sous cette mezzanine se trouvent la section prêt pour adultes et la section prêt pour enfants. Il y a également un coin pour les adultes qui désirent lire sur place.

Les murs peuvent supporter tableaux d'artistes régionaux et agrandissements photographiques pour les expositions.

Bibliothèques centrales de prêt.

Alpes-Maritimes-Haut-Rhin.

Publication. - Les Bibliothèques centrales de prêt des Alpes-Maritimes et du Haut-Rhin ont réalisé en commun un petit essai de bibliologie intitulé « La Ré-irruption de l'irrationnel 3 ». Le retour « offensif » des doctrines en marge de la science et des religions « officielles » offrant une antidote contre l'angoisse du siècle, est consacré par une diffusion littéraire massive et une « consommation » qui ne l'est pas moins. Ce phénomène peut être interprété comme l'exploitation d'une conjoncture socio-économique hautement favorable. C'est dans cette optique que, sur la base d'une bibliographie analytique et sans intention de condamner systématiquement, ce catalogue se propose de définir quelques voies d'interprétation sur l'engouement du public pour la « littérature » de l'irrationnel, de caractériser le phénomène au niveau de l'édition et de tenter une démythification de quelques-uns de ses aspects. Cette publication s'affirme comme un « anti-catalogue », c'est-à-dire une bibliographie-de-livres-à-ne-pas-lire.

Gers.

Publication. - La Bibliothèque centrale de prêt du Gers, en commun avec la Bibliothèque municipale d'Auch, a entrepris de publier périodiquement un bulletin sous le titre « Vitrines ». Cette publication se propose d'établir un lien entre lecteurs et bibliothécaires, en faisant partager des réflexions sur l'actualité littéraire.

Le premier numéro offre une présentation des deux bibliothèques, du personnel, des rouages administratifs, des aménagements et du rôle imparti à l'une et à l'autre. Une rubrique s'attache à l'analyse de quelques livres, une autre à une étude sur Tolstoï, une dernière enfin à une mise au point sur le métier de bibliothécaire.

Lot.

Exposition de livres pour enfants. - La Bibliothèque centrale de prêt du Lot a organisé au moment des fêtes de Noël une exposition de livres pour enfants, dans le Centre social du quartier Nord de Cahors, Sainte-Valérie. Cette exposition de 290 livres, classés par thèmes, représentait une sélection de la production littéraire enfantine. Itinérante, l'exposition s'est tenue, pendant les mois de janvier et février, dans le château de Lacapelle-Marival, où plus de 650 enfants du canton se sont déplacés pour la visiter.

Publications. - La bibliothèque a réalisé deux catalogues : d'une part celui des documentaires acquis par la bibliothèque centrale de prêt durant le 2e semestre 1976 4, d'autre part celui des ouvrages régionaux 5 (Quercy et régions avoisinantes) que possède la bibliothèque.

Marne.

Publication. - La Bibliothèque centrale de prêt de la Marne vient de faire paraître un bulletin de liaison intitulé : Livres-stop 6 . Ce bulletin a pour but de mieux faire connaître aux usagers la bibliothèque, son fonctionnement, ses problèmes, de les aider dans le choix des ouvrages et enfin de dialoguer, avec eux, grâce à « la page » des lecteurs.

Mayenne.

Publication. - La Bibliothèque centrale de prêt de la Mayenne a publié le catalogue 1976 de ses acquisitions 7 pour jeunes et adultes. De courtes analyses accompagnent les titres des ouvrages (albums, contes et romans) qui ont semblé les plus remarquables. Les documentaires pour jeunes et adultes sont classés dans un ordre unique selon la classification décimale de Dewey. Un index alphabétique matières complète ce catalogue.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  3.  (retour)↑  Le Fil rouge : Bulletin de l'Association des amis des bibliothèques publiques de la ville nouvelle d'Evry. - Evry-Agora : Association des amis des bibliothèques publiques, mars 1977 (n° I) →. - 30 cm.
  4.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DES ALPES-MARITIMES. Nice. BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DU HAUT-RHIN. Colmar. - La Ré-irruption de l'irrationnel. - Colmar : BCP du Haut-Rhin, 1976. - 174 p. : ill., couv. ill. ; 20 X 29 cm.
  5.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DU LOT. Cahors. - Catalogue des documentaires. 2e semestre 1976. - Cahors : BCP [1977]. - 40 p. ; 30 cm.
  6.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DU LOT. Cahors. - Ouvrages régionaux. - Cahors : BCP, [1977]. - 20 p. ; 3° cm.
  7.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DE LA MARNE. Châlons-sur-Marne. - Livre-stop !. - Châlons-sur-Marne : 1977. - 18 p. ; 30 cm.
  8.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DE LA MAYENNE. Laval. - Acquisitions 1976. -Laval : 1977. - 125 p. ; 30 cm.