entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale. Paris.

Exposition : Gustave Doré. - La Bibliothèque nationale a honoré en juillet et août 1974 en la personne de Gustave Doré la mémoire d'un des graveurs français les plus populaires, qui a illustré quelques-uns des ouvrages les plus célèbres auprès des adultes comme auprès des enfants. En moins de quarante ans, de 1846 à 1883, Gustave Doré a préparé cent mille illustrations par trois fois autant de dessins ; il a exécuté des eaux-fortes, plus tard des peintures encore peu connues et dont sont montrés quelques exemplaires, de même que des aquarelles et des dessins. Son enfance en Alsace lui laisse d'extraordinaires visions de burgs, de forêts, d'églises gothiques, qui s'épanouiront dans son œuvre. Il travaille beaucoup pour des journaux amusants, illustre son premier livre important, un Rabelais publié en 1854, à vingt-quatre ans; puis viennent les Contes drôlatiques de Balzac, dans la même veine, et le Juif errant, en 1856. Il illustrera ensuite Dante, Plutarque, Montaigne, Shakespeare et des livres pour les enfants, parmi lesquels les Nouveaux contes de fées de la comtesse de Ségur.

Il est célèbre, riche, en faveur auprès de Napoléon III; Londres lui fait grand accueil. C'est l'époque où il illustre des livres sur l'Angleterre, comme auparavant sur l'Italie et sur l'Espagne. Il meurt, épuisé, à cinquante-et-un ans, en 1883.

Influencé par les dessins de Victor Hugo, il marquera sa génération et les suivantes et prolongera le Romantisme sous le Second Empire, comme le note M. Adhémar dans sa préface 2. Bresdin a travaillé avec lui. Redon le connaît et s'en inspire. Daumier s'est inspiré de son Don Quichotte, notamment pour la Mule morte. Les illustrateurs de Jules Verne enfin l'imiteront.

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Exposition : Heinrich Heine. - Le Gœthe-Institut présente actuellement dans plusieurs villes une exposition itinérante sur la vie et l'œuvre de Heinrich Heine qui s'est tenue à Strasbourg du 18 janvier au 7 février 1974. La Bibliothèque nationale et universitaire l'a complétée par une exposition d'œuvres appartenant à son propre fonds : de nombreuses éditions originales et rares de Heine et des évocations de ses liens avec la France, surtout de son très long séjour à Paris, et aussi de quelques relations directes avec l'Alsace.

De nombreuses personnalités ont assisté à l'inauguration de cette exposition. Un public très varié, comprenant beaucoup d'élèves de l'enseignement secondaire, s'est intéressé au cours des semaines suivantes à cette évocation d'une œuvre toujours actuelle.

Exposition sur l'Édition hongroise. - Dans le cadre de la quinzaine hongroise de Strasbourg, en mai 1974, l'Institut hongrois des relations culturelles organisait une exposition sur l'Édition hongroise. L'Union des éditeurs et distributeurs de livres hongrois collaborait à la présentation de ces ouvrages. Cette manifestation eut lieu à la Bibliothèque nationale et universitaire. L'exposition fut inaugurée le 4 mai 1974 par Mme Keserü, membre du gouvernement hongrois, en présence de M. le Président Pflimlin et de nombreuses personnalités. Les visiteurs ont pu apprécier environ 250 volumes de sujet divers, allant du livre d'enfants aux techniques les plus avancées. L'édition hongroise, dont les débuts remontent à 1473, donc un peu plus de cinq cents ans, est actuellement en pleine activité.

Bibliothèques interuniversitaires et d'université.

Bibliothèque interuniversitaire de Lyon.

Exposition : British Studies. - « British Studies », exposition de deux mille quatre cents livres anglais, a été présentée du 22 mai au 7 juin à la section Lettres de Bron-Parilly de la Bibliothèque interuniversitaire de Lyon. Le choix des livres et l'organisation de cette manifestation ont été assurées par le « British Council », et en particulier par M. Milner, bibliothécaire en chef des services parisiens. Destinée à l'origine au Festival international du livre à Nice, l'exposition a été présentée à Lyon par suite de l'annulation du Festival 1974, avant de circuler dans plusieurs villes à l'étranger.

Cette présentation offrait pour la bibliothèque un double intérêt. En premier lieu, les livres choisis, tous récents, constituaient un panorama de la civilisation britannique à travers la production éditoriale des dernières années et soulignaient la valeur de celle-ci à l'intention des étudiants anglicistes et de tous les curieux des réalités britanniques. Les sujets présentés faisaient une large place à l'histoire, à la littérature, aux questions économico-sociales et à l'enseignement de la langue anglaise; un certain nombre de livres d'art attiraient en outre l'attention par la qualité de leur facture. Ce côté de l'exposition n'a pas manqué de susciter un vif intérêt parmi les visiteurs, en majorité étudiants et enseignants. L'ampleur et la qualité du choix offert, ainsi que la clarté et l'agrément de la présentation, ont été particulièrement soulignés.

Pour les bibliothécaires de Bron-Parilly, cette exposition a été une occasion de voir garnis de livres les rayonnages de cette bibliothèque d'animation culturelle, récemment équipée mais pas encore en service. De l'avis général la mise en service prochaine de ce local devrait permettre de l'apprécier pleinement. Le cadre offert par cette salle, située en contrebas par rapport au hall d'entrée, et dans laquelle le lecteur est entièrement entouré de livres, apparaît comme particulièrement accueillant.

Bibliothèque de l'Université de Nantes.

Exposition : Livres et environnement. - En juin 1973 la section Sciences accueillit l'exposition Livres et environnement de l'Association « Lire ». De nombreux documents d'intérêt régional, fournis par divers organismes d'étude et de protection de la nature en Bretagne et en Pays de Loire complétant cette exposition, ont particulièrement attiré l'attention des visiteurs : les plus admirés ont été des animaux naturalisés, prêtés par le laboratoire de zoologie de l'U.E.R. des sciences de la nature, d'espèces en voie de disparition dans la région (Loutre, genette, hérisson, spatule blanche, héron, buse, effraie, vipère, esturgeon...). Des études scientifiques régionales sous forme de livres, articles de périodiques, photographies, cartes, panneaux, affiches avaient été prêtés par la Société d'étude pour la protection de la nature en Bretagne (S.E.P.N.B.), le Parc naturel régional de Brière, la Société des sciences naturelles de l'Ouest, l'Association des professeurs de biologie et de géologie (A.P.B.G.), le Muséum d'histoire naturelle de Nantes. Ce fut l'occasion, pour la Bibliothèque de l'Université de Nantes, d'exposer un certain nombre d'ouvrages de sciences naturelles du XVIIIe siècle remarquablement illustrés. Un dossier bibliographique auquel les lecteurs ont désormais recours assez fréquemment a été constitué à cette occasion.

Expositions : Le Livre d'enfant et l'Illustration du livre pour enfants. - En décembre 1973, avec la participation de la Bibliothèque municipale de Nantes et de la Bibliothèque centrale de prêt de Loire-Atlantique, la section Lettres-Droit organisa autour des 2 expositions simultanées Le Livre d'enfant et l'Illustration du livre pour enfants toute une animation autour de la psychologie de l'enfant et la lecture. L'éloignement du campus universitaire de Lettres-Droit avait fait craindre une médiocre participation. L'intérêt du sujet et une publicité bien faite grâce à la collaboration étroite du Centre régional de documentation pédagogique et du Centre culturel des libraires nantais avec les bibliothécaires et le concours de la radio et de la télévision régionales attirèrent un bon nombre de personnes, adultes (instituteurs, éducateurs, psychologues, sociologues, animateurs de centres socio-culturels - mais assez peu de parents), et enfants : des visites de classes ont été organisées et les enfants laissés en toute liberté dans l'exposition.

Outre les 400 livres de l'exposition Livres d'enfants et les panneaux consacrés à l'Histoire du livre illustré pour enfants, furent présentés une centaine de livres étrangers prêtés par la Bibliothèque centrale de prêt du Morbihan, des livres anciens appartenant à la Bibliothèque municipale ou à des particuliers et les nouveautés de 1973 prêtés par les libraires de Nantes et les Éditions de l'École des loisirs. La décoration était constituée de dessins, peintures sur tissus, poteries, sculptures faits par des enfants et prêtés par différentes écoles publiques (en particulier l'École de Ragon de Rezé : Coopérative Freinet) et libres de la ville de Nantes ou ateliers d'expression artistique. Un coin était consacré aux documents bibliographiques sur les livres d'enfants et l'histoire du livre d'enfant.

Ce thème pouvant paraître surprenant dans une bibliothèque universitaire, les organisateurs le replacèrent dans un contexte d'études en sollicitant le concours de pédiatres, psychologues et spécialistes de la lecture d'enfants. Plusieurs conférences-entretiens ont été organisés sur les thèmes suivants : Mme le Dr Chiché-Auvigne, psychiatre infantile : Historique de la littérature enfantine; M. le Dr Corman, psychiatre infantile : l'Agressivité chez l'enfant et la lecture; M. Fabre, directeur des Éditions de l'École des Loisirs : l'Apprentissage de la lecture chez le jeune enfant et le rôle de la littérature de loisirs; Mme Marcelle Vérité, auteur de livres pour enfants : Entretien avec les enfants; M. Guihard, éducateur à l'Institut médico-pédagogique de la Papotière : Pour ou contre les contes de fée; Mme Simon, auteur de contes pour enfants : Heure du conte.

L'auditoire était composé d'enseignants des enseignements primaire et secondaire, parents, étudiants en psychologie et sociologie venus souvent aussi en tant que jeunes parents.

Cette manifestation a permis en outre de faire découvrir aux lecteurs les différentes facettes du métier de bibliothécaire dont ils se font, bien souvent, une idée partielle ou fausse.

Bibliothèques municipales.

Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

Exposition : Un Siècle et demi d'urbanisme à Bayonne (de 1815 à nos jours). -L'exposition présentée du 21 avril au 28 juin 1974 était consacrée à l'évolution de l'urbanisme municipal depuis plus d'un siècle et demi. L'ampleur du thème a conduit les organisateurs à faire un choix parmi les nombreux documents figurant dans les archives municipales et dans les divers fonds de la bibliothèque, ainsi que ceux communiqués par certains collaborateurs. Des années de l'Empire à nos jours, l'urbanisme bayonnais a évolué en fonction de certaines contraintes et de certaines nécessités, nées des servitudes militaires d'une place forte et des exigences de la vie urbaine. Les premières entravèrent longtemps les initiatives municipales, jusqu'au jour du déclassement de la place de guerre. Les secondes, ici comme ailleurs, répondaient au besoin du développement de la ville et de son adaptation aux formes nouvelles de la civilisation contemporaine.

Une dizaine de plans, plus de 200 gravures, photos, cartes postales, illustraient cette exposition inaugurée par M. le Dr Grenet, maire de la ville, en présence des conseillers municipaux, et de nombreuses personnalités. Cette manifestation a obtenu un très vif succès auprès des Bayonnais jeunes et adultes, très attachés au passé de leur ville.

Bordeaux (Gironde).

Exposition : Présence du livre. - Du II mars au 10 avril 1974 la Bibliothèque municipale de Bordeaux a présenté l'exposition Présence du livre. Quels que soient ses supports, pierre, bois, argile, papyrus, parchemin, papier, bande magnétique, quelles que soient ses formes, tablettes, volume, codex, mini-cassette, quels que soient ses formats, de l'in-plano au livre nain en passant par le livre de poche, qu'il soit couvert d'une écriture manuscrite ou de signes typographiques ou que la voix et l'image suppléent à l'écriture, le livre est présent dans la vie de l'homme de l'antiquité à nos jours et dans un demain déjà entrevu, de la tablette d'argile à la vidéo-cassette.

Des reproductions photographiques de tablettes d'argile, de rouleaux de papyrus et de parchemin montraient l'évolution du livre jusqu'à l'apparition du codex et quelques manuscrits médiévaux de parchemin et de papier menaient les visiteurs jusqu'à la grande révolution du xve siècle. L'attention était portée ensuite sur le papier. Grâce à un fabricant de papier à la main installé près de Bergerac l'on pouvait contempler dans une vitrine des chiffons de lin, de la pâte en formation dans une coupelle, une forme et, pendus au mur tout proche, des échantillons de papiers sortis des presses de Bergerac. Des agrandissements photographiques de gravures anciennes permettaient de suivre les opérations de la fabrication au moulin. Sous l'œil de Gutenberg (agrandissement photographique de son portrait) les agrandissements photographiques d'un fondeur de caractères, de la danse macabre des imprimeurs, de la presse de Josse Bade, une casse, un composteur, une galée, une forme, une presse Stanhope, un bon à tirer, une feuille imprimée, matériel prêté par un imprimeur de Bordeaux, montraient et expliquaient les procédés de l'impression. Venaient ensuite des vitrines d'incunables que suivaient les premières impressions bordelaises auxquelles l'on avait ajouté la première édition des Essais de Montaigne ainsi que l'Exemplaire de Bordeaux (l'édition de 1588 corrigée de la main de Montaigne). Ce chapitre de l'impression se terminait par un choix de marques typographiques, du XVe siècle à nos jours, d'exemples de caractères typographiques, image de l'atelier de Plantin et exemplaires sortis des presses anversoises et fantaisies typographiques (composition en forme de dive bouteille pour un Rabelais, Works de Sterne de 1788, Physiologie du mariage de Balzac, Calligrammes d'Apollinaire, le Coup de dès... de Mallarmé, Poems de Cummings.)

La partie suivante était consacrée à l'illustration du livre et à ses différents procédés depuis les incunables jusqu'à nos jours : gravures sur bois et cuivre, lithographie. Un cuivre traité au burin et la planche du livre illustré correspondante avaient été prêtés par un graveur bordelais ainsi qu'une gravure à l'eau-forte et une gravure au burin reprise à l'eau-forte; un imprimeur bordelais avait prêté une pierre lithographique. Gravures sur bois, sur cuivre, lithographies étaient présentes grâce aux oeuvres de Callot, d'Eisen, Oudry, Mucha, Isabey, Grandville, Gavarni, Tony Johanot, Raoul Dufy, Valentine Hugo, Chagall, Marquet, André Lhote...

Les reliures venaient à la suite de l'illustration, présentées dans l'ordre chronologique, du xve au xxe siècle, depuis la reliure en veau sur ais de bois, renforcée de métal ou faite d'un morceau de parchemin réutilisé jusqu'à une reliure en matière plastique (Essais de Montaigne) en passant par des maroquins rouges, vélin doré, des plein veau, un plein veau orné d'une composition mosaïquée, une reliure à la cathédrale, un veau gauffré, un décor rocaille, des plats décorés de filets ornés d'un monogramme (Marie Le Jars de Gournay, édition des Essais de 1595) et d'armes d'Élizabeth d'Angleterre, de Louis XIV, de Colbert, Lamoignon, de la Pompadour, d'Amsterdam, de Bordeaux et de devises révolutionnaires; gardes de papiers décorés de motifs divers, doublure de soie et dentelle, emboîtage pleine soie, exemple de couverture conservée et œuvres signées de relieurs connus. Quatre vitrines montées par un relieur bordelais expliquaient et montraient la couture sur nerfs, la tranchefilure, la parure des peaux, la dorure à la feuille et les outils du relieur. Une dernière partie traitait de la publication et de la diffusion : ouvrages anonymes (De l'Esprit, Les Provinciales) ou publiés sous un pseudonyme (Louis de Montalte), œuvre posthumes (Journal de voyage en Italie de Montaigne), éditions avec ou sans lieu d'édition ou lieu d'édition fictif, édition à compte d'auteur (le premier tome d'A la recherche du temps perdu) édition par souscription avec liste du souscripteur, exemples d'envois d'auteurs, de tirages (le dernier Goncourt à 310 000 exemplaires à côté d'un ouvrage du XVIIIe siècle tiré à quatre exemplaires). Un mot était dit de la réglementation de l'édition et des professions de libraires et imprimeurs sous l'Ancien Régime (à Bordeaux), de l'obtention du privilège (avec l'exemple du De l'esprit d'Helvétius) et des publications sorties de chez François l'Honoré et de Jacques Desbordes d'Amsterdam (un Érasme, un Montesquieu).

Il restait bien peu de place pour montrer « le livre de toutes les connaissances » et quelques exemples furent seulement donnés avec l'étude des langues étrangères en particulier l'anglais (dictionnaires, méthodes) et les publications de l'Énéïde de l'incunable au livre de poche et à une édition occitane.

Les nouvelles formes du livre présentées dans le Livre français, hier, aujourd'hui et demain ouvraient la dernière vitrine dans laquelle étaient exposés un livre accompagné de diapositives, un livre accompagné d'un disque, un disque du « Livre parlé », un microfilm et le Père Goriot en mini-cassette. Enfin dans la première salle, face à la préhistoire du livre, M. Estivals avait présenté les travaux et recherches sur le livre menés en France à l'heure actuelle et particulièrement à Bordeaux.

Il convient de rendre hommage aux deux professeurs du lycée Montesquieu, bibliophiles avertis, qui avaient réclamé depuis longtemps de présenter le livre à la population bordelaise et en particulier scolaire. L'exposition fut un travail d'équipe entre eux et les conservateurs de la bibliothèque. La contribution du fabricant de papier, des imprimeurs, de l'artiste et du relieur a illustré et rendu vivante cette exposition grâce au matériel prêté.

Outre un nombre important de visiteurs l'exposition a reçu durant tout le mois des groupes d'élèves venus de tous les quartiers de Bordeaux qui ont pu suivre des visites commentées par les deux professeurs du lycée Montesquieu et les conservateurs de la bibliothèque ou par leurs propres professeurs à qui des visites commentées avaient été faites auparavant.

Les bibliothèques municipales de prêt de Bordeaux et leurs relations avec le milieu scolaire. - Réparties dans toute la ville, 10 bibliothèques ou sections sont ouvertes aux jeunes Bordelais qui sont 6 ooo à venir individuellement y emprunter des livres, s'y distraire en lisant sur place ou s'y documenter. Mais depuis quelques années, plusieurs bibliothèques de prêt accueillent des groupes scolaires, occasionnellement pour visiter la bibliothèque ou régulièrement pour lire, emprunter des livres ou travailler. Le contact avec le milieu scolaire prend divers aspects selon la personnalité du maître, le niveau et la composition de la classe. Quelquefois la liaison entre l'école et la bibliothèque, s'établit de façon permanente : à toute heure de la journée les élèves viennent à la bibliothèque chercher de la documentation pour la classe ou bien disposent en classes d'ouvrages (certains titres en plusieurs exemplaires) qui, à la demande de l'instituteur, ont été prêtés par la bibliothèque pour la durée de l'année scolaire. C'est ainsi qu'une classe de CM2 de la cité de La Benauge a travaillé toute une année sur le roman de G. Fonvilliers L'Enfant, le soldat et la mer. En janvier 1974, la bibliothèque a ménagé une rencontre entre les élèves de cette classe et l'auteur, enseignant lui-même. Le dialogue s'est instauré rapidement et librement. Les questions ont fusé... sur la réalité des lieux, des personnages, des faits décrits ou relatés dans le roman, sur la création littéraire et l'expérience personnelle de l'auteur en tant qu'écrivain et enseignant.

Pendant la dernière année scolaire, à l'initiative d'un professeur de lettres, une formule nouvelle de relations s'est établie entre la bibliothèque et le CES de la cité du Grand-Parc, favorisée par leur proximité commune. Dans le cadre de la mise à la disposition des établissements d'enseignement secondaire d'un contingent horaire de 10 % un groupe d'une trentaine d'élèves de différentes classes de la 6e à la 3e, renouvelé chaque trimestre, est venu régulièrement tous les mercredis à la bibliothèque. Le démarrage a été un peu laborieux car les locaux de la bibliothèque (pourtant la plus grande en surface et la plus importante de toutes les succursales de Bordeaux) se sont révélés mal adaptés à ce genre d'expérience. Mais l'enthousiasme a prévalu et avec l'aide de leur professeur et des bibliothécaires, les jeunes ont rapidement appris à utiliser avec aisance toutes les ressources de la bibliothèque. Sur des thèmes divers, les jeunes se sont séparés en groupes de recherches. Après une patiente et laborieuse approche des domaines de la bande dessinée et de la science-fiction, la bibliothèque a organisé un débat entre J. Grenier (auteur de romans de science-fiction pour jeunes) P. Christin (auteur de scénarios de bandes dessinées de science-fiction) et le groupe du Ier trimestre. Ce fut un échange animé, riche, passionnant pour tous.

A la fin du 2e trimestre les jeunes ont réussi à mettre sur pied une réalisation très complète et très vivante sur le thème des Antilles. Ils ont offert un spectacle dans les locaux de la bibliothèque, dont la réussite peut être attribuée aux raisons suivantes : fructueux travail de recherche : sélection de documents, des textes...; expression corporelle : récitations et lectures à haute voix, mime, jeu théâtral...; utilisation judicieuse de l'audio-visuel : projections de diapositives, audition de disques et de reportages sur bandes magnétiques...; référence constante à l'écrit et donc au livre : poèmes, contes...

Deux étudiants antillais avaient été invités à participer à cette réalisation; leurs commentaires, leurs réponses aux multiples questions des jeunes ont encore ajouté à l'intérêt du montage. Dans les deux cas, les bibliothécaires avaient réalisé une exposition très documentée sur les thèmes « science-fiction » et « Antilles », avec la participation des lecteurs de la bibliothèque.

L'année scolaire à peine terminée certains enseignants ont pour l'année 1974-1975 établi de nouveaux projets de coopération avec les bibliothèques de prêt.

Grenoble (Isère).

Publication. - La Bibliothèque municipale de Grenoble a édité un guide du lecteur pour sa section centrale. Après un bref rappel des heures d'ouverture, conditions d'accès et de consultation des ouvrages, sont présentés sous forme de questions-réponses les principaux catalogues et ouvrages de référence mis à la disposition du public. Des vues de la bibliothèque ainsi qu'un plan des différentes salles ont été placés à la fin de cette brochure 3.

Limoges (Haute-Vienne).

Exposition : Les Ostensions à Limoges. - La Bibliothèque municipale de Limoges, à l'occasion des Ostensions septennales, a organisé une exposition sur le thème Les Ostensions à Limoges, d'avril à juillet 1974. Les deux premières vitrines expliquaient, à l'aide de documents, ce que représentent les Ostensions et leur déroulement. Les huit autres vitrines apportaient des témoignages sur les Ostensions au cours des siècles, depuis le Miracle des Ardents, à Limoges, en 994, jusqu'à nos jours. Parmi les documents exposés, on pouvait voir une bulle de 1373 du pape Grégoire XI, la première affiche connue des ostensions septennales datant de 1533, les registres consulaires de la ville de Limoges, les Grands livres de la « Grande Confrérie de Saint-Martial » (documents essentiels pour l'histoire des ostensions au XIXe siècle et pour l'histoire de Limoges), la première photo des ostensions (en 1876), le Livre d'Or de la Grande Confrérie de Saint-Martial où figure la signature de Jean XXIII, venu aux Ostensions de 1947 en tant que Mgr. Roncali, nonce apostolique.

Les Archives départementales, la « Grande Confrérie de Saint-Martial », la Confrérie Saint-Aurélien et de nombreux particuliers ont contribué gracieusement à augmenter le nombre des documents exposés. Des grands tableaux chronologiques complétaient l'exposition des documents. Cette exposition concernant un sujet typiquement limousin, rencontra un très grand succès. De nombreux visiteurs se sont penchés, avec intérêt, sur les vitrines et à la demande générale, un catalogue de cette exposition a été établi.

Nantes (Loire-Atlantique).

Publications. - La Bibliothèque municipale de Nantes a publié les catalogues des ouvrages acquis par ses succursales pour le 4e trimestre de 1973 et le Ier semestre de 1974. Les romans et documentaires pour adultes ont fait l'objet d'une publication indépendante 4 des ouvrage pour jeunes 5. Ces derniers sont répartis en différentes rubriques suivant un plan donné en page liminaire : périodiques; albums; bandes dessinées; romans jusqu'à 10-12 ans; romans de 10 à 12 ans et adolescents; contes; documentaires. La bibliothèque a par ailleurs publié deux petites bibliographies sélectives de ses acquisitions récentes dans le domaine des littératures anciennes françaises et étrangères d'une part 6, des arts plastiques, décoratifs, du bricolage, du théâtre, de la musique, du cinéma et des sports d'autre part 7.

Nice (Alpes-Maritimes).

Expositions. - En mars et avril 1974 la Bibliothèque municipale de Nice a présenté dans son hall d'entrée et dans ses escaliers une exposition de portraits d'écrivains et d'artistes du photographe Yves Coatsaliou. En août et septembre 1974 elle a acuceilli le peintre niçois Henri Maccheroni. Une vingtaine d'oeuvres peintes, huiles, fusains et aquarelles accompagnées de nombreux documents sous vitrine constituaient l'essentiel de cette rétrospective portant sur la période 1958-1963. Plusieurs de ces œuvres font partie du Fonds Henri Maccheroni en cours de constitution à la bibliothèque, qui, à terme, regroupera l'ensemble de l'œuvre graphique de l'artiste 8.

Sens (Yonne)

Exposition : Des Livres pour la jeunesse. - Du mercredi 10 avril au mercredi 24 avril 1974 s'est déroulée à Sens l'exposition Des Livres pour la jeunesse. Le public a pu contempler des livres pour les jeunes, des XIXe et xxe siècles, ainsi que les dessins faits par les enfants des écoles, auxquels un concours portant sur la réalisation de la couverture d'un livre, avait été proposé. Devant l'intérêt suscité par ce concours, une vingtaine de prix ont été remis aux lauréats, lors de l'inauguration de l'exposition.

Troyes (Aube)

Exposition : Les Goncourt chez Chrétien de Troyes. - La Bibliothèque municipale de Troyes a organisé, comme chaque année, dans le cadre du Festival populaire de Troyes et de Champagne, une exposition intitulée Les Goncourt chez Chrétien de Troyes, le samedi 22 juin. Elle se tenait dans une habitation ancienne, restaurée, la « Maison du Boulanger ». Y étaient présentés trois manuscrits du XIIe siècle, Bibles de la collégiale Saint-Étienne et de l'abbaye Saint-Loup, celle-ci ayant appartenu au comte de Champagne Henri le Libéral, protecteur de Chrétien de Troyes. Un montage commenté de diapositives de manuscrits provenant de la Bibliothèque nationale et de la Bibliothèque municipale de Troyes, complétait l'exposition, ainsi que des éditions anciennes et récentes des Contes de l'auteur.

L'Académie Goncourt participait à l'exposition par quelques livres et par le couvert en vermeil d'Hervé Bazin : en effet, l'Académie s'est réunie dans cette même pièce pour attribuer la « Bourse du Récit historique » à Georges Bordonove. Cette manifestation n'est pas restée isolée : spontanément en quelque sorte, les commerçants du quartier ont animé les rues de musiques, de jongleurs, pour accueillir les Académiciens Goncourt et les Écrivains de Champagne. La veille, un récital poétique Hommage à Jean-Jacques Kihm, avait été donné dans la même maison. Ainsi l'exposition Les Goncourt chez Chrétien de Troyes bien qu'elle n'ait duré qu'une journée, a vu passer devant ses vitrines toute une population joyeuse et bruyante, soit 1 008 visiteurs.

Bibliothèques centrales de prêt

Ain

A propos de l'exposition 430 livres pour enfants. Résultat d'une enquête. - En février et mars 1974, l'exposition 430 livres pour enfants a été prise en charge par la succursale de la Reyssouze de la Bibliothèque municipale de Bourg-en-Bresse, par la Fédération des œuvres laïques et par la Bibliothèque centrale de prêt de l'Ain et présentée à raison de deux jours par établissement, dans un certain nombre d'écoles du département soit 198 classes groupant 4 952 élèves. 1 ooo visiteurs à des titres divers (parents, enseignants) ou lors de la venue de l'exposition au marché ou à la Maison des Jeunes et de la Culture de Bourg-en-Bresse s'associèrent à cette manifestation.

En règle générale les élèves venaient accompagnés de leurs maîtres. Une première démarche consistait à attirer l'attention des enfants soit sur un titre particulier, soit sur une présentation des images d'un livre, soit par une lecture de quelques passages d'un ouvrage. Maîtres, élèves et éventuellement parents regardaient ensuite les livres, les feuilletaient, notaient des titres. En quelques endroits une discussion avec les maîtres et les parents put même s'engager.

Cette expérience a permis de souligner le vif désir qu'éprouvent les jeunes en découvrant des livres de qualité, mais aussi le manque d'information du public (parents, enseignants) dans ce domaine. A l'issue de ce mois de présentation un questionnaire a été envoyé à toutes les classes pour tenter de mesurer l'intérêt de l'expérience. Les réponses obtenues expriment pour l'essentiel la satisfaction des participants à l'égard d'une manifestation jugée « intéressante » et qu'il serait utile de renouveler. Rares sont les classes où la présentation d'un livre n'a pas été suivie de discussions ou de travaux divers (dessins, suite imagée, recherche). Certains instituteurs ont indiqué qu'ils souhaiteraient voir la bibliothèque leur communiquer des listes de livres et leur prêter documents et livres en plusieurs exemplaires. L'exposition a pour beaucoup été l' « occasion de découvrir avec un intérêt manifeste de bons ouvrages documentaires ou encore des romans ou des recueils de poèmes d'un intérêt pédagogique certain. Le bibliobus trouve désormais davantage d'audience auprès des adultes pour qui cette manifestation a été l'occasion d'un contact nouveau avec le livre.

Haute-Marne

Participation à la Foire-exposition départementale. - Du 18 au 26 mai, la Bibliothèque centrale de prêt de la Haute-Marne a participé à la Foire-exposition départementale tenue à Chaumont. Disposant d'un terrain situé à l'entrée de l'exposition, elle y installa son bibliobus, un panneau publicitaire, une carte de ses dépôts et une sélection de photographies destinés à faire connaître le fonctionnement, les moyens et le travail quotidien de la bibliothèque. L'exposition de dessins, obtenus à l'issue d'un concours organisé auprès d'enfants dont l'école est desservie par le bibliobus, remporta un grand succès. Une brochure tirée à 2 ooo exemplaires, présentant les bibliothèques centrales de prêt en général et donnant la liste des dépôts dans la Haute-Marne a été largement distribuée à cette occasion. De nombreuses personnalités vinrent visiter le stand : le Préfet de la Haute-Marne, le sous-préfet de Langres, le secrétaire général de la Préfecture, le Président du Conseil général, les Sénateurs du département, le Maire de Chaumont et son adjoint. Lors de la journée qui leur était réservée, tous les maires du département reçurent la brochure sur la bibliothèque centrale de prêt. A l'issue des visites du stand auxquelles jeunes et adultes prirent part avec intérêt, 4 demandes de création de dépôt furent enregistrées.

Haut-Rhin

Publication. - La Bibliothèque centrale de prêt du Haut-Rhin a procédé à une mise à jour de son Petit guide du dépositaire 9. En quelques pages illustrées sont analysées les différentes opérations indispensables à une bonne gestion d'un dépôt : rapports avec la bibliothèque centrale de prêt, préparation des ouvrages pour le prêt, conditions de fonctionnement d'un dépôt. Elle a également diffusé en 1973 un quatrième catalogue 10 annuel sélectif et analytique recensant dans un premier chapitre les ouvrages consacrés au temps, dans un second ceux concernant l'espace et dans un troisième ceux concernant l'homme.

Tarn-et-Garonne

Semaine du livre pour enfants.

I. Stage. Du 23 au 3I mars 1974, s'est déroulé au Centre culturel de Montauban, un stage sur la lecture pour enfants sur le thème Le Livre, l'enfant et l'expression organisé par les Francs et franches camarades de l'Académie de Toulouse avec l'aide de l'Association Midi-Pyrénées pour le développement de la lecture, de la Bibliothèque centrale de prêt du Tarn-et-Garonne et de diverses associations culturelles. Ce stage avait deux objectifs :

- faire connaître la production littéraire contemporaine pour les jeunes;
- définir une attitude de l'éducateur par rapport au livre d'enfant.

Participaient à ce stage des personnes qui, par leur profession, se trouvent confrontées au problème de la lecture pour enfants et souhaitaient au cours de cette semaine approfondir leurs connaissances en la matière (éducateurs, enseignants, animateurs, bibliothécaires). Monique Bermond (critique de littérature enfantine dans la revue de L'École des parents) et Roger Boquié (conseiller technique et pédagogique en radio et télévision à l'I.N.E.P. de Marly-le-Roi dirigeaient le stage. Une dizaine de stagiaires, répartis en groupes de travail ont réalisé des montages à partir de 4 livres différents :
L'Affaire Mister John de M. A. Baudouy;
Le Petit cheval de Fournier et May d'Alençon;
Un Hiver dans la vie de gros ours de J. C. Brisville;
Le Tigre dans la vitrine de A. Zei.

Le Programme des journées d'études se présentait de la façon suivante : le matin, ateliers de travail, expression parlée et corporelle, plus extension graphique; l'après-midi, les stagiaires travaillaient par groupes à la réalisation de leur montage.

Le 27 mars eut lieu l'enregistrement de plusieurs émissions de France-Culture Le Livre ouverture sur la vie. Il s'agissait de réaliser quatre entretiens entre un auteur et une quinzaine d'enfants, principalement des lecteurs du bibliobus. Béatrice Tanaka auteur de La Fille du grand serpent s'entretint avec des lecteurs de 9 à II ans; Philippe Ebly (L'Éclair quieffaçait tout) avec des lecteurs de II à 13 ans; Ana M. Matute (Nin, Paulina et les lumières dans la montagne) avec des lecteurs de 10 à 13 ans; Michel Grimaud (La Terre des autres) avec des lecteurs de 13 à 15 ans.

2. Rencontres. Parallèlement au stage, des rencontres auxquelles étaient conviées toutes les personnes intéressées, étaient organisées chaque soir avec dès auteurs, éditeurs, critiques, bibliothécaires. Enfin, le 31 mars, les stagiaires ont présenté les quatre montages réalisés au cours du stage à des personnes venant de l'extérieur. Une exposition de livres d'enfant réalisée par la B.C.P. du Tarn-et-Garonne, permit aux visiteurs de feuilleter près de 250 ouvrages.

3. Prolongement de la Semaine du livre pour enfants. Le jour de la clôture du stage, des contacts furent pris entre des parents d'élèves et la bibliothèque centrale de prêt, pour présenter les livres de l'exposition dans quelques écoles. Un certain nombre d'établissements accueillirent aussi l'exposition :
- École-pilote de Montauban (5 classes) du 10 au 25 avril. Les enfants ont pu lire, dessiner et commenter tout à loisir les livres qui leur étaient distribués. Le 25 juin, les parents d'élèves ont été invités à venir s'informer sur la littérature enfantine. Une cinquantaine de personnes ont participé à la discussion et ont assisté à l'un des montages réalisés au cours du stage. Les parents se sont déclarés prêts à organiser une bibliothèque pour les enfants à la rentrée.
- École de Falguières (Hameau rural de la commune de Montauban, (4 classes), du 26 avril au 7 mai. Le prêt des livres et la réunion se sont déroulés sensiblement de la même manière qu'à l'école-pilote de Montauban. Les enseignants participèrent activement (commentaires des enfants enregistrés sur magnétophone, lecture en commun, dessins, textes, etc... Une cinquantaine de parents étaient présents.
- École normale de Montauban. Les 9 et 10 mai, les normaliens ont visité l'exposition. Ils ont demandé à conserver quelques livres pour les regarder plus attentivement avec les enseignants.
- Rencontre professionnelle des travailleuses familiales du Tarn-et-Garonne, Lot, Gers, Hautes-Pyrénées, le 17 mai. L'exposition a été présentée pendant une matinée aux travailleuses médicales avec pour complément la visite de la bibliothèque centrale de prêt.
- École de Villemade (8 km de Montauban, 2 classes) du 20 mai au 6 juin. Même animation que dans les deux autres écoles. La participation des parents a été moins élevée.
- École de Monclar de Quercy (25 km de Montauban, 4 classes), du 4 au 20 juin. Enseignants et enfants ont très largement utilisé les livres. La réunion de parents d'élèves du 20 juin a réuni une trentaine de personnes.

D'une façon générale enseignants et enfants tout en déplorant le temps trop bref de cette présentation se sont montrés enchantés par l'invasion des livres dans leur classe. La majorité des enseignants a essayé d'exploiter les livres, en faisant parler les enfants, en enregistrant leurs réponses, en les faisant dessiner, peindre, en constituant des cahiers, etc... Les parents ont réagi différemment selon les cas. A l'École-pilote de Montauban, ils étaient déjà informés et la discussion a été vive et fructueuse. Dans les autres établissements, en milieu rural, les parents, ont peu participé mais se sont montrés sensibles à la qualité ou à la nouveauté d'illustrations de certains ouvrages.

Bibliothèque de l'École polytechnique

Exposition : Sadi Carnot et l'essor de la thermodynamique. - A l'occasion du 150e anniversaire de l'édition « 1824 » des Réflexions sur la puissance motrice du feu, et du colloque sur Sadi Carnot et l'essor de la thermodynamique organisé par le Centre national de la recherche scientifique et l'École polytechnique les II, 12 et 13 juin 1974, une exposition a été organisée par la Bibliothèque de l'École polytechnique. Les documents réunis, dont un certains nombre avaient été prêtés par divers organismes, évoquaient le passage de Sadi Carnot à l'École polytechnique, sa présence à la bataille de Paris en 1814, sa carrière militaire, son œuvre et les travaux du XIXe siècle concernant la thermodynamique 11.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique par les responsables des différents établissements.
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique par les responsables des différents établissements.
  3.  (retour)↑  [Exposition. Paris : Bibliothèque nationale. 1974]. - Gustave doré. - Paris : Bibliothèque nationale, 1974. - [4] ff.; ill. ; 46 cm.
  4.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE GRENOBLE. Isère. - Faites connaissance avec Grenoble : Bibliothèque municipale / [par F. Vaillant, ...] . - Grenoble, 1974. - 7 p. : ill.; 21 cm.
  5.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE NANTES. - Bibliothèques municipales annexes : catalogue des nouvelles acquisitions 4e trimestre 1973-Ier semestre 1974. - Nantes, 1974.- 55-VI p. multigr.; 30 cm.
  6.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE NANTES. - Bibliothèques des jeunes : catalogues des nouvelles acquisitions 4e trimestre 1973-Ier semestre 1974. - Nantes, 1974. - 38 p. multigr. ; 30 cm.
  7.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE NANTES. - Acquisitions récentes dans le domaine des littératures anciennes françaises et étrangères. - Nantes, [1974]. - 24 p. multigr.; 30 cm.
  8.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE NANTES. - Acquisitions récentes dans le domaine des arts plastiques... - Nantes, [1974]. - 9 p. multigr.; 30 cm.
  9.  (retour)↑  [Exposition. Nice. 1974.] - Henri Maccheroni, œuvres graphiques 1958-1963. - Nice : Bibliothèque municipale, 1974. - 9 [ff.] : ill.; 25 cm.
  10.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DU HAUT-RHIN. Colmar. -Petit guide du dépositaire de bibliobus. - Mise à jour février 1974. - Colmar, 1974. - 27 p. ill.; 2I cm.
  11.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DU HAUT-RHIN. Colmar. - Quelques livres choisis et analysés pour vous. - Colmar, [1973]. - 123 p. multigr.; 30 cm.
  12.  (retour)↑  [Exposition. Paris : Bibliothèque de l'École polytechnique. 1974.] - Sadi Carnot et l'essor de la thermodynamique : catalogue des documents exposés à la Bibliothèque centrale de l'École polytechnique. - Paris, 1974. - 39 p.; ill.; 24 cm.