entête
entête

Rapport du jury du concours ouvert en 1974 pour le recrutement de sous-bibliothécaires principaux

Ce concours était le 5e ouvert depuis la publication du décret n° 70-1064 du 13 novembre 1970 pour le recrutement de sous-bibliothécaires principaux. Il ne comporte qu'une épreuve écrite et une épreuve orale.

Compte tenu des termes de l'article Ier du décret précité qui a précisé le rôle ou les fonctions qu'ont à remplir des sous-bibliothécaires principaux 1 les sujets de l'épreuve écrite ont toujours été choisis de manière à permettre aux candidats la mise en valeur de leurs aptitudes, sur le plan théorique et pratique, à coordonner des travaux techniques et, lorsqu'ils ont temporairement la responsabilité d'un service, à étudier, éventuellement à résoudre, des problèmes, et cela en les mettant autant que possible en face de cas concrets.

Cette année, le jury a constaté, lors de la correction de l'épreuve écrite, que dans leur ensemble les candidats ont fait preuve de qualité de jugement et d'une bonne connaissance des problèmes qui pouvaient se poser à eux dans le cadre de leurs fonctions actuelles ou futures. Les épreuves orales ont généralement confirmé que certains candidats, très au fait des secteurs qui leur étaient confiés, n'avaient pas les connaissances professionnelles générales qui leur permettaient d'être affectés à d'autres.

Au concours de 1974 pour 8 postes à pourvoir 26 candidats se sont inscrits et 25 se sont présentés. Les 8 candidats retenus ont obtenu 13 et plus de moyenne pour l'ensemble des épreuves écrites et orales (rappelons qu'au concours de 1973, 10 candidats se sont inscrits et se sont présentés pour 6 postes à pourvoir).

Les sujets étaient les suivants :

Épreuve écrite (durée 3 heures). Au choix :

Ier sujet : Rédigez à l'intention des étudiants de Ire année qui auront à fréquenter la bibliothèque de l'université où vous travaillez une note (d'environ 2 pages dactylographiées à double interligne) donnant les indications les plus importantes à vos yeux sur les éléments d'information que la bibliothèque met à leur disposition. Vous n'omettrez pas de leur signaler comment ils pourront pratiquement les utiliser.

2e sujet : Le directeur de l'U.E.R. d'histoire de l'Université de X... a informé le Directeur de la bibliothèque de l'université de son désir de déposer dans la Section lettres où vous travaillez la collection d'environ 15 000 volumes, très sommairement classés et catalogués, qu'il a rassemblés depuis plusieurs années.

Le Directeur de la bibliothèque de l'université vous a invité à reconnaître cette collection et à prendre contact avec le Directeur de l'U.E.R. en question.

Vous rendrez compte des problèmes posés par un tel transfert en rédigeant une note très claire où ils seront exposés.

3e sujet : Dans une bibliothèque centrale de prêt dont le personnel se compose d'un conservateur, de 3 sous-biliothécaires, d'une secrétaire dactylographe, d'un magasinier et de 2 chauffeurs, le directeur étant tombé malade, vous avez à répondre à la lettre adressée à la bibliothèque centrale de prêt par un maire d'une commune de 2 000 habitants non encore desservie. (Texte ci-dessous).

Monsieur le bibliothécaire,

Notre commune souhaiterait bénéficier des services de la bibliothèque centrale de prêt. Je désirerais être informé des conditions de fonctionnement du dépôt éventuel de livres que vous pourriez nous faire et des charges que cela entraînerait pour ma commune. A titre indicatif je vous précise que nous avons un collège d'enseignement secondaire et un groupe scolaire mixte.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire à mes sentiments distingués.

A la suite de l'épreuve orale, la liste d'admission a été établie comme suit :

I. Mme Françoise Vidal; 2. Mme Magdeleine Derbez; 3. Mlle M. Andrée Feigneux; 4. Mme Florence Bayle; 5. Mme Micheline Lucheux; 6. Mme Marthe Chelhod et Mme Georgette Tacheau; 8. Mlle A. Marie Logez.

  1.  (retour)↑  ... « Ils sont chargés, lorsqu'ils ont le grade de sous-bibliothécaire principal, de la coordination des travaux techniques ou de leur direction, lorsque l'importance du service ne justifie pas que ces fonctions soient confiées à un agent d'un grade plus élevé >.