entête
entête

Concours d'entrée à l'École nationale supérieure de bibliothécaires. Session 1973

Maurice Caillet

Par arrêté interministériel du Ier février 1973 (J. O. du 4 février) l'ouverture de deux concours a été autorisée pour le recrutement de cinquante élèves bibliothécaires, les postes offerts se répartissant ainsi : quarante et un pour le premier concours, dit concours externe, neuf pour le second concours, dit concours interne.

Le Jury s'est réuni le 5 mars à 9 h à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique pour le choix des sujets. Les épreuves d'admissibilité ont eu lieu les 4 et 5 septembre à Paris et dans 25 centres en province.

L'admissibilité a été proclamée le 2 octobre. Les épreuves d'admission se sont déroulées à Paris à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique du 15 au 23 octobre et l'admission a été proclamée le 23 octobre.

Les deux concours se sont déroulés de la façon suivante :

Composition du Jury

Président :

M. Caillet, inspecteur général des bibliothèques.

Sciences humaines :

M. Degennes, conservateur, B.M. Lille.

M. Desgraves, inspecteur général des bibliothèques.

M. Fillet, conservateur en chef, B.M. Tours.

M. François, directeur de l'École nationale des Chartes.

Mlle Hubert, conservateur, B.N.

Mlle Paulian, conservateur, B. de la Sorbonne.

M. Pelou, conservateur, B.N.

M. Toulet, conservateur, B.N.

Mme Rambaud, conservateur en chef, B. Cujas de droit et sciences économiques.

Sciences sociales :

Mlle Carpentier, conservateur, D.B.L.P.

M. Lethève, conservateur en chef, B.N.

M. Richter, conservateur en chef chargé de la direction de l'E.N.S.B.

Sciences exactes :

Mlle Guéniot, conservateur en chef, B.I.U. Paris XI.

Mme Nicole, conservateur en chef, B.I.U. C Paris.

Mlle Paul, conservateur en chef, B.I.U. C Paris.

Composition française ; :

M. Nortier, conservateur, B.N.

Mme Roncato, conservateur en chef, B.N.

Organisation et fonctionnement des bibliothèques :

M. Caillet.

M. Tuilier, conservateur en chef, B. de la Sorbonne.

Langues

- Allemand:

M. Betz, conservateur, B.N.

Mme Natorp, professeur agrégé, centre universitaire, Grand Palais.

- Anglais:

Mlle Andreeva, conservateur, B.N.

Mme Boggio, professeur agrégé, Centre universitaire, Grand Palais.

Mlle Lefebvre, conservateur, B. publique de Massy.

Mme Lesparre, professeur agrégé, lycée Maurice Ravel.

Mlle Neuville, conservateur, B. Cujas de droit et sciences économiques.

Mme Nivelet, conservateur, B. de la Ville de Paris, Saint-Éloi.

- Arabe :

M. Ahmed-Bioud, conservateur, B.N.

- Chinois :

Mlle Séguy, conservateur en chef, B.N.

- Espagnol:

Mme Béthéry, conservateur, B. publique de Massy.

Mme Lataillade, conservateur, B. du Centre universitaire Chatenay-Malabry.

Mlle Roberge, conservateur, B. centrale de médecine.

- Grec :

M. Astruc, conservateur, B.N.

- Italien :

Mlle Beyleriau, conservateur, B.N.

Mlle Thomas, bibliothécaire contractuel, B. de l'Arsenal.

- Latin :

M. Gasnault, conservateur, B.N.

M. Thomas, conservateur en chef, B.N.

- Portugais :

Mme Moellon, bibliothécaire contractuel, B.N.

- Russe :

Mme Avril, conservateur, B.N.

Mme Forest, bibliothécaire spécialiste.

Les sujets proposés à l'écrit aux candidats furent les suivants :

Premier concours

Épreuve d'analyse (durée : deux heures). Au choix :

- Sciences humaines : BEAUVOIR (Simone de). - Comment vieillissent les écrivains? (In : La Vieillesse, Paris, Gallimard, 1970, p. 42I-428.)

- Sciences sociales : PITROU (Agnès). - Du Bon usage des enquêtes d'opinion (In : Revue française de Sociologie, XII, 197I, p. 2II-217).

- Sciences exactes : SERRE (A.), BENFREDJ (G.) et LÉVY (D.). - Les Immunoglobulines A salivaires (In : Revue d'Immunologie, XXXVI, 1972, p. 47 à 54).

Épreuve de traduction (durée : deux heures).

Allemand : FRISCH (Max). - Beim Lesen (extrait de Tagebuch, 1946-1949, Frankfurt am Main, 1950).

Anglais : SNOW (C. P.). - A Civil servants'meeting (extrait de Corridors of Power).

Espagnol : FERRATER MORA (José). - La Palabra (extrait de Unamuno, bosquejo de una philosophia, Buenos Aires, 1957).

Italien : PAVESE (Cesare). - L'Adolescenza (extrait de Feria d'Agosto).

Portugais : MACHADO DE AZZIZ (Joaquim Maria). - O Bibliomano (extrait de Memorias postumas de Bras Cubas).

Russe : Texte sur le Rôle de la recherche fondamentale dans l'économie nationale (extrait de Vestnik Akademii Nauk SSSR 1973).

Deuxième concours

Épreuve de composition française (durée : trois heures). Au choix :

Ier sujet : La bande dessinée.

2e sujet : Commentez cette phrase de R. Escarpit : « Pain quotidien ou trésor culturel, chaque livre est un épisode dans l'histoire de la conscience humaine ».

Épreuve sur l'organisation et le fonctionnement des bibliothèques (durée : trois heures).

Au choix:

Ier sujet : Que pensez-vous du prêt interbibliothèques? Doit-on l'encourager et peut-il être développé ? Distinguez, si besoin est, les différents types de bibliothèques en précisant les liens qui existent entre elles à ce sujet.

2e sujet : Comment envisagez-vous les fonctions de conservateur de bibliothèque ? Dites en quoi elles se distinguent de celles de sous-bibliothécaire et donnez des exemples empruntés aux différents types de bibliothèques.

Épreuve d'analyse (durée : deux heures). Au choix :

- Sciences humaines : BLANCHOT (Maurice). - La Puissance et la gloire (In : Le Livre à venir, Paris, Gallimard, 197I, p. 359-367, collection Idée, 246).

- Sciences sociales : VIOT (O.). - La Participation au plan dans les régions (In : Bulletin de l'Institut international d'administration publique, n° 19, juillet-septembre 1971).

- Sciences exactes : LEDERER (J.). - Les Nitrosamines, polluants cancérogènes des aliments (In : Cahiers de nutrition et de diététique, T. VII, fasc. 4, 1972, p. 281-286).

A la suite des épreuves écrites, sur les 1 084 candidats inscrits aux deux concours (979 pour le premier et 105 pour le second), 220 candidats (200 pour le premier concours et 20 pour le second) ont été admis à se présenter aux épreuves orales. A l'issue de celles-ci les listes d'admission ont été établies comme suit :

Premier concours

I. M. Fénart Pierre ; 2. M. Guérout Serge, 2 ex. Mlle Rolland Claude; 4. M.Husson Claude, 4 ex. M. Moisy François; 6. Mlle Cezilly Jeanine, 6 ex. Mlle Collinot Anne, 6 ex. Mlle Merlet Marie-Isabelle; 9. Mme Bulme Myriam, 9 ex. Mme Jullian Nathalie, 9 ex. M. Richard Francis; 12. Mlle Meyer Annie, 12 ex. M. Perrin Georges; 14. M. David Philippe, 14 ex. Mme Jobert Anne; 16. Mlle Didierjean-Jouveau Claude, 16 ex. Mlle Gueniot Martine, 16 ex. Mlle Junique Marinette, 16 ex. M. Rouyer Philippe; 20. Mlle Gabinel Éliane; 21. Mlle Baude Dominique, 21 ex. Mme Fixot Martine; 23. Mme Pouliquen Jacqueline; 24. M. Bergouignan Dominique, 24 ex. Mme Labbé Jeanne-Marie, 24 ex. Mlle Lindershaus Martine, 24 ex. Mme Maximin Anny; 28. Mlle Blanc Hélène, 28 ex. M. Carmelli Joseph, 28 ex. M. Sanz Pascal; 31. Mme Vézier Liliane; 32. Mlle Bienenfeld Chantal, 32 ex. Mlle Denis Catherine, 32 ex. M. Hazzan Guy, 32 ex. Mlle Julie Marie-Claude, 32 ex. M. Martin Jean-Claude, 32 ex. Mlle Montbrun Dominique; 38. M. Brelivet Jacques; 39. Mme Ossart Élisabeth.

Liste complémentaire : 40. Mme Demadre Anne-Marie; 41. M. Carcano Jean-Claude ; 42. Mme Paillard Irène; 43. Mlle Guilhon Noëlle; 44. M. Velay Gérard; 45. Mlle Lambert Germaine; 46. Mme Panet Martine; 47. Mlle Doumergue Danièle; 48. Mlle Martini Marie-Thérèse; 49. M. Fouché Bernard.

Deuxième concours

I. Mlle Kleb Claudine; 2. Mlle Boulanger Claude; 3. M. Lieutaud Alain; 4. M. Mallet Jean; 5. Mlle Civet Michèle; 6. Mme Saint-Denis Nicole; 7. Mme Blanc Anne-Marie; 8. Mlle Deswarte Marie-Paule; 9. M. Peyron Albert.

Liste complémentaire : 10. Mlle Chobaut Claire; II. M. Bonnefoy Alain; 12. Mme Aziza Christiane.

Sur les 20 candidats admissibles au 2e concours.

I était titulaire d'une maîtrise de Lettres

6 d'une licence de Lettres

I du diplôme de l'École du Louvre.

Diplômes professionnels

Parmi les candidats admissibles aux deux concours,

2 étaient titulaires du D.S.B. (associés français)

26 du C.A.F.B.

3 du diplôme de l'I.N.T.D.

LANGUES

Premier concours. A l'écrit, 585 candidats avaient choisi l'anglais, 16I l'espagnol, 137 l'allemand, 68 l'italien, 21 le russe, 3 le portugais, 1 l'arabe, l'hébreu moderne, le persan et le polonais.

A l'oral, 58 candidats avaient choisi l'anglais, 34 l'espagnol, 25 l'allemand, 12 l'italien, 3 le portugais, 2 le russe, 1 l'arabe. Pour les langues anciennes, 57 candidats avaient choisi le latin et 8 le grec.

Deuxième concours. (Oral seul.) 14 candidats avaient choisi l'anglais, 3 l'espagnol, 1 l'allemand, l'italien et le russe.

A l'épreuve d'analyse, 370 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 450 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de o à 38/40, soit de o à 19/20.

A l'épreuve de langues, 324 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 479 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de o à 18/20, avec les proportions suivantes : allemand, russe, 2/3 au-dessus de la moyenne, anglais, espagnol, italien, un tiers, portugais, la moitié.

A l'épreuve de culture générale, 176 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 20 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 8 à 39/40, soit de 4 à 19,5 sur 20.

Aux épreuves de langues, pour les langues vivantes :

En allemand, 18 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 7 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 3 à 16.

En anglais, 39 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 19 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 5 à 16.

En arabe, le seul candidat a eu plus de la moyenne, sa note ayant été 17.

En espagnol, 18 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 14 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 3 à 16.

En italien, 10 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 2 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 7 à 18.

En portugais, 2 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 1 moins de la moyenne les notes s'échelonnant de 3 à 13.

En russe, les 2 candidats ont eu plus de la moyenne, leurs notes ayant été 12 et 14.

Pour les langues anciennes :

En grec, 7 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 1 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 4 à 17.

En latin, 42 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 14 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 3 à 19.

A l'épreuve de composition française, 34 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 64 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 2 à 32/40, soit de 1 à 16/20.

A l'épreuve d'analyse, 54 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 44 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 8 à 32/40, soit de 4 à 16/20.

A l'épreuve d'organisation et de fonctionnement des bibliothèques, 45 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 53 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 4 à 16/20.

A l'épreuve de culture générale, tous les candidats ont eu la moyenne et au-dessus, les notes s'échelonnant de 10 à 19/20.

Aux épreuves de langues :

En allemand, le seul candidat a eu la moyenne.

En anglais, 5 candidats ont eu la moyenne et au-dessus, 9 moins de la moyenne, les notes s'échelonnant de 7 à 15.

En espagnol, 3 candidats ont eu plus de la moyenne, les notes s'échelonnant de 12 à 16.

En italien, le seul candidat a eu plus de la moyenne, sa note ayant été 17.

En russe, le seul candidat a eu plus de la moyenne, sa note ayant été 14.

Conclusion

Dans l'ensemble, le concours a été d'un niveau plus moyen que celui de 1972; aux épreuves d'admissibilité, 309 candidats sur 979 au premier concours et 39 sur 105 au second ont obtenu la moyenne et au-dessus (en 1972, il y en avait eu 335 sur 736 au premier concours et 38 sur 81 au second).

Aux épreuves orales d'admission, 174 candidats sur 197 au premier concours et 18 sur 20 au second ont obtenu la moyenne et au dessus (en 1972, les chiffres correspondants avaient été 210 sur 217 au premier concours et 23 sur 23 au second).

Des observations portées par les différents jurys tant à l'écrit qu'à l'oral, on peut tirer les conclusions suivantes :

Premier concours

Épreuve d'analyses. - Cette épreuve est difficile et, malgré la publication du manuel de M. Breton 1, de trop nombreux candidats paraissent encore y être mal préparés. Alors que, les années précédentes, les copies avaient tendance à être trop longues, cette fois le nombre des « contractions de texte » trop condensées est important et cet excès de concision a amené certains candidats, surtout dans l'analyse des sciences humaines, à appauvrir, voire à dénaturer la pensée des auteurs.

Le jury a eu moins qu'auparavant à relever l'existence de ces commentaires personnels qui sont hors de propos dans cette épreuve; par contre, il a remarqué, cette année encore, la répétition des fautes suivantes : erreurs de compréhension, dues souvent à une lecture trop hâtive du texte à analyser - excès de référence à l'égard des termes employés par l'auteur et reproduits parfois par phrases entières sans qu'il soit possible au lecteur de se rendre compte qu'il s'agit d'une citation -ou, défaut contraire, répugnance systématique à se servir des mêmes mots que l'auteur, ce qui conduit le candidat à recourir à des périphrases qui risquent d'aboutir à des confusions, des incohérences et même à de véritables non sens - langue embarrassée, vocabulaire pauvre, orthographe fantaisiste - que l'on ne devrait pas rencontrer chez des candidats de ce niveau.

Épreuves de langues. - A l'écrit comme à l'oral, les remarques des examinateurs ont été les suivantes : A de rares exceptions près, portant surtout sur les langues « rares », les membres des différents jurys ont été unanimes à déplorer chez la majorité des candidats l'insuffisance de leur préparation, la faiblesse de leur vocabulaire, la maladresse de leur traduction, qui, trop souvent, a de la peine à s'écarter du mot à mot.

A l'oral, où l'épreuve de langue est assortie d'un commentaire, les examinateurs ont eu trop souvent, aussi bien dans le domaine des langues vivantes que dans celui des langues mortes, à relever d'incroyables ignorances concernant la civilisation, la littérature, l'histoire du pays concerné.

Épreuve de culture générale. - Des ignorances aussi regrettables se sont manifestées, mais, dans l'ensemble, comme on avait pu déjà le constater les années précédentes, la très grande majorité des candidats a fait preuve de connaissances suffisantes, sinon toujours très bien assimilées.

Deuxième concours.

Composition française. - Dans l'ensemble, le niveau a été très moyen. Trop de candidats manquent de rigueur dans leur exposé, ne savent pas l'illustrer par des exemples, ne pèsent pas assez les termes du sujet qui leur est proposé et risquent, de ce fait, de fonder leur dissertation sur un contre sens ou, tout au moins, de se contenter d'appréciations vagues sans portée réelle. Le jury a aussi relevé le style terne, incorrect parfois, de trop de copies, qui décèle, sur ce point, un manque certain de lectures et de préparation.

Analyse. - Les remarques faites pour cette épreuve à propos du premier concours peuvent être reprises en totalité pour le deuxième, les mêmes constatations s'appliquent aux candidats de l'un et de l'autre.

Organisation et fonctionnement des bibliothèques. - Dans l'ensemble, les copies témoignent de la part des candidats d'un goût certain pour leur profession, mais les examinateurs ont relevé dans trop d'entre elles de sérieuses lacunes : défaut de plan, connaissances professionnelles insuffisantes ou mal comprises, style médiocre assorti d'un manque de clarté dans la présentation d'une pensée parfois confuse.

Le jury a aussi constaté chez certains canditats un manque de maturité, une absence de curiosité professionnelle, une réelle difficulté à dépasser le cadre des fonctions qu'ils occupent et les horizons propres à leur établissement ou, à la rigueur, aux bibliothèques d'un même type.

Illustration
Titres universitaires des candidats

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours (1/4)

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours (2/4)

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours (3/4)

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Premier concours (4/4)

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Second concours (1/2)

Illustration
Notes obtenues par les candidats. Second concours (2/2)

  1.  (retour)↑  BRETON (Jacques).- L'épreuve d'analyse aux concours de recrutement des bibliothèques. -Paris : École nationale supérieure de bibliothécaires, 1972. - 146 p. ; 30 cm.