entête
entête

Stage national d'animation autour du livre organisé par la Direction des bibliothèques et de la lecture publique et l'École nationale supérieure de bibliothécaires

Du 16 au 20 avril 1973 s'est déroulée à l'École normale d'institutrices du Mans la première partie du stage national d'Animation autour du livre. Ce stage regroupait autour de 2 animateurs, 20 participants, bibliothécaires et sous-bibliothécaires de 10 bibliothèques centrales de prêt et de 10 bibliothèques municipales. Il était organisé par la Direction des bibliothèques et de la lecture publique et par l'École nationale supérieure de bibliothécaires.

S'appuyant sur l'expérience d'animation menée par la Bibliothèque centrale de prêt de la Sarthe avec le concours du Service départemental de la jeunesse, des sports et des loisirs, les animateurs proposaient un travail de réflexion sur la promotion du livre, de la lecture et des bibliothèques ainsi que des exercices d'entraînement vocaux et corporels, préparant à la prise de parole, à la lecture à haute voix, aux relations avec un public et à l'animation d'un groupe. Dans le même temps des exercices pratiques portant sur des ouvrages romanesques et des ouvrages documentaires devaient permettre aux participants une réflexion sur la notion de lecture collective comme moyen privilégié de communication entre le texte et le lecteur (ou le non-lecteur) et entre les lecteurs eux-mêmes. Le « Club de lecture » selon les méthodes de « Peuple et Culture » a servi de point de départ à cette réflexion à partir de laquelle d'autres formes d'animation ont été étudiées puis expérimentées notamment au niveau de la littérature documentaire.

Les thèmes de réflexion abordés en groupe ont été les suivants :
- Le livre, la lecture, les lecteurs et les bibliothécaires.
- Des livres pour quoi faire ?
- Quels sont les rapports du bibliothécaire avec le public non-lecteur ? avec les groupements constitués ?

Les participants à la première partie du stage ont donc eu à leur disposition tous les éléments d'une réflexion et d'une action qu'ils ont pris l'engagement de poursuivre et d'adapter à une réalité locale et au public avec lequel ils travaillent. C'est le compte rendu de leurs expériences d'animation, leurs critiques et leurs suggestions qui composeront le programme de la deuxième partie de ce stage, qui se déroulera en novembre 1973.