entête
entête

Certiftcat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire. Épreuves d'admissibilité. Session 1973

I. Organisation générale

Les épreuves d'admissibilité du Certificat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire, session 1973, ont eu lieu le mardi 30 et le mercredi 31 janvier.

Le Jury s'est réuni le vendredi 8 décembre à 9 h 30 pour le choix des sujets.

Cornposition du jury.

M. L. Desgraves, inspecteur général des bibliothèques, président.

M. N. Richter, conservateur en chef chargé de la direction de l'École nationale supérieure de bibliothécaires.

Mlle M. Beaudiquez, conservateur à la Bibliothèque nationale.

Mme J. Besson, conservateur à la Bibliothèque Sainte-Geneviève.

Mlle F. Bibolet, conservateur en chef de la Bibliothèque municipale de Troyes.

M. J. Breton, conservateur attaché à l'École nationale supérieure de bibliothécaires.

Mme S. Breton, conservateur à la Bibliothèque nationale.

Mme V. Colmaire, conservateur à la Bibliothèque nationale.

Mlle M. R. Gallon, conservateur, Services techniques de la Direction des bibliothèques et de la lecture publique.

M. F. Hauchecorne, conservateur de la Bibliothèque municipale d'Orléans.

Mme F. Heller, conservateur à la Bibliothèque Cujas de droit et sciences économiques

M. J. Hue, conservateur de la Bibliothèque de l'Université de Paris X-Nanterre.

Mlle M.-T. Laureilhe, conservateur à la Bibliothèque nationale.

Mlle C. Lefebvre, conservateur à la Bibliothèque publique de Massy.

M. M. Merland, directeur de la Bibliothèque interuniversitaire de Lyon.

Mlle A. Popesco, conservateur de la Bibliothèque de l'École des ponts et chaussées.

Mlle F. de Rasilly, conservateur à la Bibliothèque de l'Arsenal.

M. M. Roussier, conservateur en chef de la Bibliothèque administrative de la Préfecture de Paris.

Mme G. Sanconie, conservateur attaché à l'École nationale supérieure de bibliothécaires.

Déroulement des épreuves.

Les épreuves se sont déroulées selon l'horaire suivant dans les centres énumérés ci-dessous :

Mardi 30 janvier : de 9 h à 12 : administration, organisation et fonctionnement des bibliothèques; de 15 h à 17 h : bibliographie.

Mercredi 31 janvier : de 9 h à 12 h : catalogage.

Alger, Besançon, Beyrouth, Bordeaux, Brazzaville, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Libreville, Lille, Limoges, Lyon, Le Mans, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Paris, Pau, Poitiers, Rabat, Rennes, Rome, Rouen, Saint-Denis de la Réunion, Saint-Hilaire du Touvet, Strasbourg, Toulouse, Tours, Tunis.

Candidats.

1 107 candidats avaient présenté un dossier d'inscription à la préparation;

18 ont été écartés par la Commission consultative;

922 ont été régulièrement inscrits à la préparation (droits de scolarité);

788 avaient confirmé leur inscription à l'examen;

709 candidats (79 hommes et 630 femmes), dont 14 à titre étranger, se sont présentés effectivement.

Résultats.

Le Jury s'est réuni le mardi 20 février à 9 heures pour examiner les résultats des épreuves.

423 candidats (38 hommes et 335 femmes), dont 4 à titre étranger, ont été déclarés admissibles (59,66 % des présentés).

Centres de préparation.

Les résultats ont été les suivants pour chacun des centres où un enseignement était organisé :

Formation universitaire.

Les licenciés ou titulaires d'un titre supérieur à la licence représentent 37,8 % des présentés et 40,9 % des admissibles.

Les bacheliers ne représentent plus que 37,9 % des présentés et 35,9 % des admissibles.

Expérience professionnelle.

La proportion des candidats qui au moment de leur inscription à la préparation travaillaient dans une bibliothèque n'atteint pas le tiers de l'effectif des présentés (29,7 %) et des admissibles (28,6 %), mais un certain nombre d'étudiants trouvent des emplois en bibliothèque au cours de la préparation.

Le pourcentage des succès est sensiblement égal à celui de l'an dernier (59,6 % contre 59,9 %) mais nettement inférieur à ceux de 197I (63,1 %) et de 1970 (64,8 %). Si la moyenne des totaux est égale à 10 sur 20 (29,99 sur 60), les moyennes des notes obtenues pour les diverses épreuves sont plus divergentes : 8,69 sur 20 pour l'organisation des bibliothèques (6,7 sur 20 en 1972); 9 sur 20 pour la bibliographie (9,8 sur 20 en 1972); II,94 sur 20 pour le catalogage (9,6 sur 20 en 1972).

L'accroissement des effectifs, presque doublés depuis deux ans, pose des problèmes d'organisation matérielle de plus en plus difficiles : 788 candidats inscrits en 1973, 35 centres d'examen. La préparation des épreuves et celle des réunions du jury représentent un travail considérable : tirage de 7 000 fac-similés pour l'épreuve de catalogage, préparation des pochettes de catalogage rendue difficile par la nécessité de combiner les deux langues choisies par chaque candidat. Plusieurs semaines sont nécessaires pour l'expédition des instructions, des sujets et des copies, l'établissement des tableaux de présence, des tableaux de notes, le numérotage et la répartition des copies. Le décachetage des copies, la transcription des notes et le calcul des totaux ont occupé cinq personnes pendant toute une journée.

Il conviendra donc d'étudier pour l'année prochaine, une nouvelle organisation matérielle de ces épreuves.

II. Les épreuves

(rapports des sous-jurys)

Les candidats ont, dans l'ensemble, fait preuve de connaissances certaines acquises grâce à des centres d'enseignement plus nombreux, à des préparations de plus en plus complètes et coordonnées et à un travail personnel sérieux; mais, comme le montrent les rapports des sous-jurys donnés en annexes, ces connaissances restent souvent théoriques et mal assimilées : des imprécisions, des formules creuses, l'ignorance de notions simples (les catalogues collectifs par exemple), la méconnaissance des conditions concrètes de la vie d'une bibliothèque sont relevées dans de nombreuses copies. Bien des candidats s'appliquent trop aux termes des questions posées pris isolément et écrivent à leur propos tout ce qu'ils ont retenu d'un cours ou d'un manuel sans faire l'effort de réflexion, de sélection et de synthèse nécessaire pour comprendre le sujet et le traiter avec méthode et rigueur; la plupart ont oublié que la notice qui leur était demandée pour l'épreuve d'organisation s'appliquait à une bibliothèque précise et était destinée à ses lecteurs; en bibliographie, trop de candidats ont tendance à dire tout ce qu'ils savent des répertoires cités au lieu d'en présenter l'application précise à la question posée; pour le catalogage, trop de maladresses dans le choix des vedettes-auteurs, des rappels de vedettes, dans l'établissement des renvois témoignent de la méconnaissance de l'insertion des notices dans un fichier cohérent; de même, la notion de cote et le rôle de celle-ci dans le classement sont souvent ignorés comme les règles élémentaires du catalogage alphabétique de matières.

A. Épreuve d'administration, d'organisation et de fonctionnement des bibliothèques (3 h).

Sujet : « Vos lecteurs se plaignent de ne pas comprendre le mode de classement que vous avez adopté pour les ouvrages en libre-accès dans votre bibliothèque (bibliothèque publique, bibliothèque d'étude, bibliothèque municipale, à votre choix).

Dans une note rédigée à leur intention, vous expliquerez la signification du système retenu et vous en exposerez clairement les avantages et les inconvénients. »

L'épreuve consistait à rédiger une notice brève et claire à l'usage du lecteur. Cette notice devait définir de façon précise le cadre de classement adopté par la bibliothèque pour le rangement sur les rayons des ouvrages en accès libre. L'adoption d'un cadre de classement systématique devait être présentée et expliquée comme une conséquence nécessaire de la pratique du libre accès. Des exemples concrets devaient faciliter la compréhension de ce cadre de classement. Il convenait enfin de présenter objectivement les avantages réels mais aussi les inconvénients que le lecteur pouvait rencontrer dans sa recherche des documents.

Une réflexion en début de notice sur les caractéristiques de la bibliothèque étudiée : définition de ses objectifs et présentation de ses principes d'organisation était indispensable; elle aurait sans doute empêché certains candidats d'analyser des situations peu significatives ou aberrantes.

Une connaissance de la classification utilisée et de l'organisation pratique du classement a manqué à beaucoup. L'imprécision de certaines notices était telle que l'on pouvait se demander si le candidat avait jamais fréquenté et utilisé une bibliothèque.

Il aurait été souhaitable, comme l'ont fait trop peu de candidats :
- d'énumérer les grandes divisions du classement sous forme de tableau,
- de donner ensuite quelques exemples concrets.

Dans beaucoup trop de copies le jury trouve des exposés type « question de cours » : dissertation sur les différentes classifications, historique, comparaisons etc. Cet étalage de connaissances scolaires révèle une totale incompréhension du sujet. Une telle notice en effet est propre à dérouter le lecteur au lieu de l'éclairer et risque de l'écarter définitivement de la bibliothèque.

L'analyse des avantages et des inconvénients du classement n'a pas été souvent menée dans la perspective pédagogique demandée : partir de la démarche du lecteur et à l'aide d'exemples clairs, montrer comment le plus souvent la recherche du document est simplifiée par le classement systématique en rayons, mais aussi prévenir le lecteur de difficultés éventuelles lorsque le document recherché relève de plusieurs disciplines; c'est à ce moment-là qu'il fallait présenter les catalogues auteurs et matières comme instruments complémentaires de la recherche.

Enfin, il faut signaler d'une manière générale l'abus des formules creuses (missions, rôle culturel etc.), le ton maladroit, familier ou condescendant à l'égard du public relevé dans un trop grand nombre de copies.

Pour résumer, il aurait convenu d'éviter les deux écueils suivants :
- Rédiger une dissertation destinée à l'examinateur au lieu d'une notice explicative pour le lecteur.
- S'adresser effectivement au lecteur mais avec des maladresses inadmissibles dans une note destinée au public et qui engageait la bibliothèque.

B. Épreuve de bibliographie (2 h).

Sujet : I. Les catalogues collectifs des bibliothèques françaises : description et utilisation.

2. Comment établir une liste de traités d'astronomie publiés en France aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ? Décrivez brièvement les répertoires utilisés.

I. Les candidats semblent faire de l'épreuve de bibliographie une simple épreuve de mémoire, croyant nécessaire de décrire entièrement un répertoire plutôt que d'exposer pourquoi et comment ils s'en servent pour répondre à la question posée. Dire que Brunet a un chapitre sur les livres d'heures n'apporte rien à la recherche des traités d'astronomie. Le jury a apprécié non pas les connaissances livresques des candidats, mais leur compréhension des problèmes et la façon dont ils exposent la méthode de leur recherche. Le jury souhaite en conséquence que l'enseignement de la bibliographie réserve une place plus importante à l'utilisation raisonnée des répertoires, leur connaissance formelle étant acquise par le travail personnel des candidats à l'aide des manuels.

2. La première question ne faisait pas seulement appel à la connaissance livresque des répertoires, mais à celle de certains nombres de réalités bibliothéconomiques : fonctionnement du C.C.O.E., rédaction des listes départementales. Ces réalités semblent plus présentes aux candidats de province qu'à ceux de Paris.

3. La notion de catalogue collectif est mal comprise par les candidats. Trois erreurs ont été relevées de nombreuses fois : le catalogue général des imprimés de la Bibliothèque nationale, les répertoires de livres en vente et le répertoire des bibliothèques ont été considérés comme des catalogues collectifs.

4. Un certain nombre de lacunes dans les connaissances des candidats semblent imputables à des lacunes des collections des bibliothèques où l'enseignement est donné. Plusieurs candidats ignorent la 4e édition de l'I.P.P.E.C. Une faute d'impression du « Manuel » de L.N. Malclès est reprise par des candidats qui n'ont manifestement pas vu le tome III du catalogue collectif des périodiques et qui lui font couvrir les lettres M-Q au lieu de J-Q.

5. Une erreur fréquente due à un raccourci d'exposé des Notions fondamentales de bibliograpleie a souvent été relevée. Pour un candidat inexpérimenté, la Bibliographie de la France semble paraître sous la même forme depuis 18II. Il est surprenant que des candidats aient pu croire que le classement selon le cadre de la C.D.U. a été utilisé par la Bibliographie de la France au XIXe siècle.

6. Le barème adopté a été le suivant :

a) 12 points pour la première question, ainsi répartis :

3 pour l'intelligence;

3 pour chacun des 3 répertoires suivants considérés comme le bagage de connaissances nécessaires au C.A.F.B. :

I.P.P.E.C., C.C.O.E., Catalogue collectif des périodiques conservés dans les bibliothèques de Paris et dans les bibliothèques universitaires des départements.

Ces 3 points ont été répartis en 3 éléments : signalement, description, utilisation.

b) 6 points pour la seconde question dont les éléments de réponse étaient : Brunet (3), Lorenz (2), Besterman (I).

c) 2 points pour la forme : présentation, orthographe, langue.

C. Épreuve de catalogage (3 h).

Les candidats devaient cataloguer (fiche de base avec indication du rappel des vedettes et éventuellement fiches de renvoi et de publication en série; cote en utilisant les indices de la Classification décimale de Dewey; vedettes pour le catalogue alphabétique de matières) les publications suivantes représentées par les fac-similés de leurs pages nécessaires pour le catalogage :

a) quatre ouvrages en langue française :
- un tiré à part anonyme traduit de l'allemand;
- le tome III d'un manuel ayant un seul auteur;
- la traduction d'un ouvrage italien, publiée dans une collection;
- une publication du Service du commerce du Ministère du commerce et de l'artisanat.

b) deux ouvrages, chacun dans une des deux langues choisies par le candidat (allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, polonais, russe) :
- les actes d'un congrès sans nom particulier, organisé par une collectivité;
- un ouvrage ayant deux auteurs.
Chaque ouvrage a été noté sur trois ou quatre points selon les difficultés qu'il présentait, la cote et les vedettes matières comptant, en toute hypothèse, pour un point.

Les résultats ont été bons dans l'ensemble, plus de la moitié des candidats ont eu des notes au-dessus de la moyenne allant jusqu'à 17, les notes 13 à 15 furent fréquentes; quelques candidats ont eu des notes inférieures à 5.

Le tiré à part, bien qu'un titre conventionnel lui ait été parfois donné, a été en général bien catalogué, du point de vue du catalogue « auteurs ».

Les notes attribuées aux fiches relatives au manuel ont souvent été faibles quoique le jury eût décidé d'admettre deux traitements : en isolé (la bibliothèque étant supposée ne posséder que ce volume) ou en dépouillement dans l'hypothèse de l'acquisition des deux premiers volumes. Certains candidats ont d'ailleurs catalogué l'ouvrage selon les deux procédés. Beaucoup ont traité les trois volumes en se référant à la liste des « Ouvrages du même auteur », figurant en regard de la page de titre mais sans remarquer qu'il ne s'agissait pas des mêmes éditions. D'autres ont pris cet ouvrage à suite pour une publication en série.

L'ouvrage traduit de l'italien a donné lieu à beaucoup de confusions. Le traducteur a parfois été traité en co-auteur; certains candidats ont transcrit l'adresse bibliographique de l'édition italienne et non celle de la traduction française, d'autres enfin n'ont pas rédigé la fiche de publication en série.

La publication officielle française a en général été comprise, elle était très classique; pourtant les renvois ont parfois été fantaisistes. Le « T » prévoyant une fiche au titre a été maintes fois omis.

A l'inverse de l'ouvrage étranger avec deux auteurs, assez bien traité, le congrès en langue étrangère a, dans l'ensemble, été mal catalogué; souvent le nom de la collectivité a été traduit en français; la mention « Arbeitstagung, Congreso, etc. » n'a pas été portée dans la vedette ou a été traduite.

Dans les deux ouvrages étrangers furent constatées de nombreuses fautes contre la langue, majuscules allemandes et accents oubliés, déclinaison et orthographe inexactes.

D'une manière générale trop de vedettes mal orthographiées, des rappels au titre inutiles, une confusion entre les fiches de renvoi et les fiches secondaires qui n'étaient pas à faire, un dépouillement faux et incomplet dénotent une mauvaise appréhension du catalogage-auteurs.

Il est demandé expressément une cote, or beaucoup de candidats en mettent plusieurs, donnant le choix à leur correcteur au moyen de « ou », mettent souvent sans hésiter « et ». Certains indiquent simplement l'indice sans les trois premières lettres du nom de l'auteur ou du titre, d'autres mettent ces trois premières lettres au-dessus de l'indice. Les ouvrages étrangers, quel qu'en soit le sujet, sont fréquemment classés en linguistique ou en littérature étrangère.

Les candidats confondent souvent la Classification décimale de Dewey et la Classification décimale universelle, reliant par exemple deux indices Dewey par le signe de relation.

Les vedettes matières sont également négligées, on a l'impression d'une rédaction hâtive et sans attention, vedettes très fréquemment au pluriel, vedettes ressortissant plus du catalogue systématique que de l'alphabétique de matières; souvent deux vedettes sont juxtaposées : « Foires et salons, calendrier... » au lieu de « Foire, calendrier » et « Salon, calendrier... » ou mieux : « Exposition commerciale, calendrier... ». Ailleurs on s'est contenté des mots du titre « Quartiers résidentiels », « Villes nouvelles ». Les vedettes matières des ouvrages en langue étrangère ont été souvent mises dans la langue de l'ouvrage.

Les difficultés matérielles de la correction ont amené les correcteurs à se demander si l'épreuve ne devrait pas être modifiée à l'avenir. La structure générale de la fiche (vedette, corps de la notice, etc.) n'est pas un problème en soi, il n'y aurait peut être pas lieu de faire les fiches complètes pour les six ouvrages. Pour certains on pourrait demander une épreuve de recherches de vedettes, auteurs physiques ou collectivités, de transcription d'adresses difficiles, d'indication seulement de rappels de vedettes, de cotes Dewey et de vedettes matières, d'autant plus qu'avec le système actuel de notation les candidats peuvent avoir fait des fiches totalement nulles pour deux ouvrages et avoir une note d'ensemble acceptable et que des fiches nulles pour trois ouvrages n'entraînent pas forcément une note éliminatoire.

Liste d'admissibilité.

Mme Abisou Nicole; Mlle Airaudo Gisèle; Mlle Alègre de la Soujeole Élisabeth; Mlle Alicot Catherine; Mlle Alzingre Line; Mlle Amaglio Françoise; M. d'Anglade Arnaud; M. Antonio Jacques; Mlle Armand Marie-Odile; Mlle Assibat Annie; Mme d'Athis Catherine; Mme Atlan Viviane; Mme Attard Simone; Mlle Aubert Christiane; Mme Aubert Claudine; Mlle Aussedat Annick; Mlle Autipout Michèle; Mme Bachèle Marie-Hélène; Mlle Backes Marguerite; Mme Banteigny Marie-Thérèse; Mlle Bara Aline; Mlle Barde Françoise; Mlle Barnier Marie-Annick; Mme Bassot Aline; Mlle Bastard Dominique; Mlle Baudin Annick; Mme Beautrait Marie-Josèphe; Mme Beaudonnet Anne-Marie ; Mme Becker Pierrette ; M. Becousse Walther; Mme Belhadj Elsa; M. Belikian Francis; Mlle Belveze Marie-Françoise; Mlle Benichou Élisabeth ; Mme Bentegeat Marguerite; Mme Bercière Marguit; Mlle Bergis Anne; Mlle Bernard Marie-France; Mme Bernay Rozenn; Mme Bernier Gisèle ; Mlle Bertrand Marie-José ; Mlle Bervas Emmanuelle; Mlle Bidault Cécile; M. Bideau Alain; Mlle Billioque Violaine; Mlle Blaire Michèle; M. Blanc Jean-Pierre; M. Blanc Michel; Mme Blanchard Danièle; Mlle Blanchy Annie; Mme Blaudin de The Colette; M. Blottière Gérard; Mlle Blum Françoise; Mlle Boda Noëlle; Mme Bonnet Brigitte; M. Bonnet Jean-Pierre; Mlle Bonneville Magali; Mme Borgnon Marie-Charlotte ; M. Borot Michel; Mlle Borrione Viviane; Mme Bory Denise; Mme Boulet Anne-Marie; Mme Bour Denyse; M. Bourgine Jean; Mme Bourguet Danièle; Mlle de Bourguignon France; Mlle Bourlet Ginette; Mlle Boyer Jacqueline ; Mme Breitschmitt Ghislaine; Mlle Bruel Juliette; Mlle Bruley Marie-Claire ; Mme Bruneaud Annie; Mme Bunlon Marie-José; M. Caillat Gérard; Mlle Caplier Élisabeth; M. Carbone Bruno; Mlle Carranza Nadine; Mlle Casenave Marie-Christine; Mlle Cazenave Ghislaine; M. Cazin Jean; Mme Cera Anne-Marie; Mlle Challe Nicole; Mlle Chapet Marie; Mlle Charet Françoise; Mlle Charpentier Dominique; Mlle Charre Simone; Mlle Chatton Maryse; Mme Cheradame Françoise; Mlle Chesnot Odile; Mme Chevalier Marie-Christine; Mme Choux Daisy; Mme Chrétien Ghislaine; Mlle Cier Pascale; Mlle Clenet Geneviève; Mlle Collignan Florence; Mme Combette Geneviève; Mme Copet Michèle; Mme Costecalde Nadine; Mlle Coudray Françoise; Mlle Criard Anne-Marie; Mme Daltrozzo Annie; Mme Darcy Guénaëlle; Mme Daumas Dominique; Mlle Dautriche Chantal; Mlle Davaux Dominique; Mme Davy de Virville Catherine; Mlle Defert Marie; Mme Degoul Renée; Mme Delezinier Agnès; Mme Deloffre Marie-Anne; Mlle Demarest Danielle; Mme Demassiet Raymonde; Mlle Denis Nicole; Mlle Deparis Marie; Mlle Depras Danielle; Mlle Dereix Claudine; M. Desforges Gilles; Mme Desportes Brenda; Mme Dessailhien Françoise ; Mme Dietrich Chantal; Mlle Diot Liliane; Mlle Doat Hélène; Mlle Doire Claude-Catherine; Mme de Doncker Francine; Mlle Douheret Eveline; Mlle Drouin Marie-Thérèse; Mme Druenne Martine; Mlle Druet Nicole; Mlle Dubreucq Annie; Mlle Ducet Béatrice; Mlle Duclos Danielle; Mlle Dufourg Catherine; Mlle Dufourmantelle Christine; Mlle Duhamel Marie-Pierre ; Mlle Dumond Anne; M. Dupit Pierre; Mlle Dupont Éliane; M. Dupont Jean-Paul; Mlle Du Roselle Christine; Mlle Duval Annie; M. Eminian Antoine; Mlle Escoffier Marie-Joëlle; M. Estager Jacques; Mme Fabre Nicole; Mlle Fabre Sylvie; Mme Fabry Joëlle; Mlle Fabry Marie-Anne; Mme Faivre Michelle; Mlle Faure Chantal; Mme Faure Valentine; Mlle Fautrat Éliane; Mlle Ferrer Simone; Mlle Fonteneau Huguette; Mlle Fortuny Claudette; Mme Fournier Michèle; Mlle de Fraix de Figon Hélène; Mlle François Monique; Mme Frazier Colette; Mlle Frei Marianne; Mlle Fromont Françoise; Mme Fry Anne-Marie ; Mlle Gagougnolle Martine; Mme Gagneux Jacqueline; M. Galland Jacques; Mlle Garnotel Évelyne; Mlle Gauchez Béatrice; Mlle Gavois Paule; Mlle Geesen Anne-Marie; Mme Gendraud Nicole; Mlle Genet Élisabeth; Mme Georges Françoise; Mme Gervet Geneviève; Mme Ginocchio Colette; Mme Gioan Claudette; M. Girard Jean-Louis; Mlle Girardet Brigitte; Mme Giraud Renée; Mme Gominet Ginette; Mme Goncalves-Marques Isabelle; Mlle Gonin Myriam; Mlle Gonthier Odile; Mme Got Annie; Mlle Gouriou Marie-Élisabeth ; Mlle Gramain Béatrix; Mme Gramond Dee; Mme Gramond Jacqueline ; Mme Grassin Thérèse; Mme Gros Marie-Françoise; Mme Grosfilley Anne-Marie ; M. Grunberg Gérald; Mme Gueraud Fabienne; Mme de Guernon Guillemette ; Mme Gesdon Maryvonne; Mme Guibal Claude; Mlle Guibal Michèle; Mme Guignot Odile; Mme Guibault Chantal; Mlle Guillemin Annie; Mlle Guillemin Chantal; Mlle Haberey Sonia; Mlle d'Harcourt Sabine; M. Henon Jean; Mlle Hertz Sylvie; Mlle Hervé Christine; Mme Houx Hélène; Mlle Huckert Nicole; M. Humberdot Robert; Mlle Imbert Maryse; Mlle Insergueix Jeannine; Mlle Jannon Anne-Marie; M. Jarry Yvan; M. Joseph Michel; Mlle Josse Émilienne; Mme Jouannaud Rose-Marie; Mlle Julien Martine; Mme Junqua Michèle; Mlle Kapps Anne-Marie; Mme Kauffmann Élisabeth; Mme Keskas Danièle; Mlle Koller Sylvie; Mme Kruger Marie-Louise; M. Labbe Jean-Pascal ; Mme Labic Geneviève; Mlle Lacoin Martine; Mlle Lacroix Catherine, Germaine; Mlle Lafourcade Anne-Marie; Mme Lagarde Nelida; Mlle Laisne Véronique; Mme Lamy Marie-Agnès; Mme Laplace Geneviève; Mlle Larroque Danielle; Mlle Lasabatie Élisabeth; Mlle Latourrette Laurence; Mme Laugier Élisabeth; Mlle Laurent Danielle; Mlle Lautier Édith; Mlle Lavialle Jeanne-Marie ; Mlle Lebechennec Françoise; Mme Lebrun Claudine; Mme Le Champion Jacqueline; Mme Leclercq Claude; Mlle Lecocq Catherine; M. Lecombre Sylvain; Mlle Leday Cécile; Mlle Lefebure Amélie; Mlle Lefranc Marie-Claire ; Mme Le Gall Geneviève; Mme Legavre Catherine; M. Lelu Jean-Pierre ; Mme Lemau Élisabeth; Mlle Lemettais Annick; Mlle Lemière Françoise ; Mlle Le Monnier Magali; Mlle Leotard Bernadette; Mme Lépine Régine; M. Lerebours Jean-Loup; Mlle Leroy Nadine; Mlle Lesbroussart Élisabeth; Mme Lhuillery Anne-Marie; Mlle Liabeuf Marie-Claude; Mme Liaume Edmée; Mme Lindsey Claudette; Mlle Loiseau Maryvonne; Mlle Lorne Guillemette; Mlle Lortic Élisabeth; Mme Louvet Monique; Mlle Ludard Mauricette; Mlle Maddaluno Michèle; Mlle Magni Christine; Mme Malandrin Sabine; Mlle Mallasigne Marie-Béatrice; Mlle Malassigne Marie-Françoise; Mme Malfant Jeanine; Mlle Manificat Josiane; M. Manthel Denis; Mlle Marcel Claudine; Mlle Marie Joëlle; Mme Massebeuf Mireille; Mme Maury Marie-France; M. Mazel Louis; M. Meinardi Michel; Mlle Menu Michèle; M. Merigot Dominique ; Mme Meyer Nicole; Mlle Michel Geneviève; Mme Molinier Jacqueline; Mme Montariol Monique; Mlle Montaudoin Clairette; Mlle Montchovet Martine ; Mlle de Montety Catherine; Mme Moreau Jacqueline; Mme Morin Francine ; Mlle Morin Marie-Madeleine; Mme Morvan Marie-Françoise; Mme Moulin Agnès; Mlle Mouton Marie-Dominique; Mme Mugnier Mireille; Mme Muller Joelle; Mlle Museau Lydie; Mlle Néant Nicole; Mlle Niaudet Élisabeth; Mlle Nicolaï Catherine; Mlle Noël Caroline; Mme Nouet Françoise; M. Nouet Jean-Pierre; Mme Nourry Marie-Paule; Mlle Nouveau Monique; Mme Oheix Madeleine; Mlle Olier Josette; Mlle Olivier Catherine; Mlle Ollivier Monique; Mlle Orssaud Dominique; Mlle Oziol Ghislaine; Mlle Pages Monique; Mme Panchout Danièle; Mlle Parisot Anne-Marie; Mlle Pauly Anne-Marie; Mlle Payen Carole; Mme Payros Marie-Angèle; Mlle Pellegrin Chantal, Jacqueline; Mlle Pellegrin Chantal, Marie; Mlle Penichon Mireille ; Mlle Perrat Marie-Josette ; Mlle Perret Marie; Mme Perrier Brigitte; Mlle Perrin Marie-Hélène; Mme Perron Lucette; Mlle Pescetti Michèle; Mlle Petit Catherine; Mlle Petit Françoise; Mlle Peyriller Élisabeth ; Mlle Phelipponneau Marie-Michèle; Mme Plaige Denise ; Mlle Plasse Catherine; Mlle Ponceau Anne; Mme Porcher Marthe; Mlle Pouliquen Jacqueline; Mme Poulizac Geneviève; Mlle Pradalie Françoise; Mlle Prudhomme Marie; Mlle Quet Chantal; Mme Rabemananjara Anne-Marie; Mme Ravallec Marie-France; Mme Ravasson Nicole; M. Rayr Christian; Mlle Rebouillat Odile; Mme Reignier Geneviève; Mlle Remond Madeleine; Mlle Riaud Marie Françoise; Mlle Richard Marie-Claude; Mme Ricquebourg Jacqueline; M. Riegel Francis; Mlle Riou Marie-Thérèse; Mlle Rix Florence; M. Roberti Hervé; M. Roche Jehan ; M. Rogero de Cortanze Gérard; Mme Roero de Cortanze Sylvie; Mme Rolland Claude; Mlle Rollinat Josiane; Mlle Roue Danièle; Mlle Rouquette Françoise; Mme Roy Michèle; Mme Roze Josette; Mme Ruset Danielle; Mme Saunier Francine; M. Saunier Jean-Pierre; Mlle Saunier Marie-Claude; Mlle Scalabrino Paulette; Mlle Schmidt Danièle; Mlle Selme Véronique; Mlle Serignan Anne-Marie; Mlle Servière Christiane; Mme Simon Christine; Mme Simon Dominique; Mlle Smets Françoise; Mlle Sordoillet Dominique ; Mlle Soroste Monique; Mme Stefanidss Dominique; Mlle Stegmann Catherine ; Mme Stiegler Anne; M. Stienne Christophe; Mlle Stremplewski Janine; Mme Teitgen Idelette; Mlle Terene Annick; Mlle Tetley Carole; Mlle Theillou Claudine; Mme Thiebaut Yvette; Mme Thouvenot Françoise; Mlle Tixier Claudine ; Mlle Tonelli Huguette; Mlle Török Laurence; Mlle Toucome Françoise; Mlle Toussaint Agnès; Mme Toussaint Odile; Mlle Tremauville Brigitte; Mlle Trotot Marie-Claude; Mlle Turon Anne-Marie; Mlle Vallat Mireille; Mlle Vallet Marylène; Mme Verdin Annick; Mlle Vergez Monique; Mme Vermeesch Martine; Mme Vermeulen Michèle; Mlle Vernay Gisèle; Mme Vernes Jeanne; Mme Vidot Andrée; Mlle Villadary Loretta; Mlle Voisin Dany; Mme Vuillaumier Josette; Mme Willaime Annie; Mlle Willemin Marie-France; Mme Winninger Christiane; Mlle Wurm Françoise; Mlle Ximenes Marguerite; Mme Yvernault Élisabeth; Mlle Zehnter Marie-France; Mlle Zipper Nicole; Mme Zoughebi Henriette.

A titre étranger :

Mlle Abaidia Fatiha; Mme Farhat Charlotte; M. Miantezila Dominique; Mlle Salameh Nouhad.

Illustration
Centres de préparation (1/2)

Illustration
Centres de préparation (2/2)

 I

Illustration
Formation universitaire

Illustration
Expérience professionnelle

  1.  (retour)↑  Les candidats isolés sont comptés dans le centre de Paris.