entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques interuniversitaires et d'université.

Grenoble (Isère).

Catalogue abrégé des acquisitions. - La section sciences de la Bibliothèque interuniversitaire de Grenoble a publié un catalogue 1 imprimé réalisé d'après un listing d'ordinateur. Ce catalogue répertorie, classés dans un ordre alphabétique unique, tous les ouvrages enregistrés à la section sciences de janvier 1970 à décembre 1972. Le signalement des ouvrages a été volontairement limité et chaque référence bibliographique donne en une ligne : auteur, titre, cote. Cette publication a été diffusée auprès des lecteurs accompagnée d'un questionnaire destiné à permettre de déterminer parmi les différents types de catalogues réalisables par ordinateur celui qui se révèle le mieux convenir aux besoins des usagers.

Rennes (Ile-et-Vilaine).

Exposition sur les Écrivains bretons du XVIIIe siècle. - A l'occasion du Congrès organisé à Rennes sur Charles Ginot Duclos et les écrivains bretons du XVIIIe siècle, la Bibliothèque interuniversitaire de Rennes a présenté une exposition, avec l'aide de la Bibliothèque municipale, qui a été maintenue pendant les mois d'avril et mai 1973.

Bibliothèques municipales.

Châlons-sur-Marne (Marne).

Publication du rapport annuel 1972. - La Bibliothèque municipale de Châlons-sur-Marne a publié une brochure 2 qui dresse un bilan de ses activités en 1972. Ce rapport fait état d'une progression du prêt, de la mise en place de l'animation, notamment au niveau de la bibliothèque enfantine, et d'un important travail de catalogage des divers fonds précieux et locaux.

Le bilan est le suivant : 212 6II prêts à domicile soit 3,93 par habitant et 5 785 inscrits dont 3 328 jeunes (10,7 % de la population).

Istres (Bouches-du-Rhône).

Inauguration de la bibliothèque du centre éducatif et culturel. - Dans le cadre de la très importante implantation industrielle de Fos et du développement prévu d'une forte urbanisation au Nord-Ouest de l'Étang de Berre a été décidé à Istres la création d'un Centre éducatif et culturel réunissant selon les principes des équipements intégrés les équipements scolaires, sociaux, sportifs d'une ville de 30 ooo habitants. La base scolaire de ce centre est constituée par un C.E.S. de 1 200 élèves qui a fonctionné le premier, quoique partiellement, dès la rentrée 1970.

Un laboratoire de langues, mis d'abord au service du Centre éducatif et culturel, a permis de créer très rapidement un centre municipal de promotion sociale ouvert en 197I.

Le programme de la bibliothèque publique a réalisé l'intégration de tous les services de documentation et de bibliothèque prévus soit au titre du C.E.S. (service de documentation et d'information) soit au titre de la ville (bibliothèque municipale) soit au titre des divers établissements sociaux-culturels (centre social, foyer de jeunes travailleurs, Maison des Jeunes et de la Culture). La bibliothèque publique, chargée du traitement, de la conservation et du prêt de tous les documents pour satisfaire les besoins d'une population de l'ordre de 30 ooo habitants et devant donc disposer de 1 200 m2 a été achevée en décembre 1972. Mais sans attendre l'achèvement des nouveaux locaux la bibliothèque avait été ouverte dès novembre 197I dans une salle de 180 m2. Les collections de livres d'origines diverses (subvention de la Direction des bibliothèques et de la lecture publique, fonds du C.E.G., fonds de dotation du C.E.S.) furent regroupées et traitées suivant leur destination : prêt, étude, usuels. Une distinction dans la cote indiquait les livres d'enfants et les livres d'adultes. Des coins détente, étude, consultation avaient été aménagés.

Les autres documents du Service de documentation, bien que dans la salle, restaient encore à traiter et de ce fait restaient tributaires d'un prêt semi-direct par l'intermédiaire de la documentaliste.

Un effort particulier grâce au concours bénéfique de nombreuses personnes (de la ville et du C.E.S.) permit d'assurer une très large ouverture au public : pour la documentation C.E.S. 8 h-12 h et 14 h-17 h les jours scolaires; pour la bibliothèque de 12 h à 20 h tous les jours sauf le samedi et le dimanche.

Le succès de la bibliothèque auprès des élèves entre 12 h et 14 h fut tel qu'un planning d'utilisation par classes devint nécessaire. La pratique du service de documentation ou de la bibliothèque pendant le temps scolaire s'avéra très importante. Les élèves prirent l'habitude d'y venir chercher la documentation nécessaire à la préparation de leurs exposés et s'initièrent avec leurs professeurs à l'utilisation des documents. Un cours d'une demi-heure par groupe d'élèves permit aux bibliothécaires de présenter sommairement le système de classification utilisé et les fichiers disponibles. Bien qu'un peu rapide cette initiation eut d'excellents résultats et suscita un volontariat parmi des élèves pour la gestion du service du prêt.

A l'occasion de la présentation de l'exposition Comment naît un livre pour enfants organisée dans le cadre de l'Année internationale du livre et à laquelle s'ajoutait la présentation d'une imprimerie Freinet ainsi qu'un montage audio-visuel sur la naissance d'une bibliothèque technique, ont été établis des contacts avec les classes primaires qui firent connaissance avec la bibliothèque à l'occasion de la visite de l'exposition.

Le 9 décembre 1972 les nouveaux locaux de la bibliothèque furent inaugurés avec un éclat particulier. Première grande manifestation culturelle du Centre éducatif et Culturel qui dans son ensemble prépara une semaine de spectacles, d'expositions, de débats autour du livre, de la lecture, de la bibliothèque, elle fut un exemple concret de concertation, de collaboration et d'efficacité. Placé sous le patronage de l'U.N.E.S.C.O. la bibliothèque fut inaugurée en présence de MM. le Maire d'Istres, l'Inspecteur général Poindron, le Sous-Préfet d'Aix et de nombreuses personnalités locales et régionales.

La visite des locaux permit de découvrir les aménagements fonctionnels et spacieux.

Au rez-de-chaussée, autour d'un vaste hall d'accueil où sont présentés les périodiques se trouve un fichier général recensant les collections. Sur la gauche est installée une salle de prêt doublée à l'étage d'une vaste mezzanine. La partie droite comprend à la fois des services intérieurs (garages, manutentions, magasins, bureaux) et, au delà des bureaux, la salle de lecture doublée de deux mezzanines de lecture et d'un couloir à l'étage qui doit être aménagé en « carrels ».

L'entrée se continue par un couloir susceptible d'accueillir des vitrines d'exposition et à angle droit sur la gauche une rampe permet d'accéder en demi niveau à une discothèque qui partage avec le laboratoire de langues un studio d'enregistrement. Une communication utilisable par le public est possible avec ce laboratoire de langues, outil majeur du Centre de promotion sociale. Ce rapport privilégié traduit les liens très étroits de la bibliothèque et de la formation permanente. Au delà du laboratoire de langues, se trouve le C.E.S. - autre relation privilégiée de l'école et de la bibliothèque.

Les peintures très vives au mur et les moquettes des services publics sont mises en valeur par du mobilier noir et blanc.

Très largement utilisée par les enfants du Centre éducatif et culturel, la Bibliothèque est beaucoup plus lentement fréquentée par les adultes. Il convient de noter en effet que les 6 établissements que comprend le Centre éducatif et culturel :
- Collège d'enseignement secondaire (C.E.S.);
- Bibliothèque publique;
- Centre municipal de promotion sociale;
- Maison pour tous (M.P.T.);
- Centre municipal d'animation sportive;
- Centre aéré municipal;
précèdent l'urbanisation qui, seule, permettra le plein emploi des possibilités du Centre éducatif et culturel.

L'accueil des tous petits n'est pas prévu dans la nouvelle bibliothèque. La salle de 180 m2 où était installée précédemment la bibliothèque sera équipée ultérieurement pour les tous petits. Cette salle proche des ateliers de la Maison pour tous (M.P.T.) sera aussi en relation étroite avec le centre d'accueil où sont prévus entre autres crèches et centre social.

Le Havre (Seine-Maritime).

Exposition de numismatique. - Du 2 au 10 décembre 1972, la Bibliothèque municipale du Havre a ouvert sa salle d'exposition à la Société normande d'Études numismatiques qui a présenté 25 siècles d'histoire contés par les médailles.

« Qu'elle soit d'or, d'argent ou de bronze, une monnaie est avant tout un témoignage du passé ou de l'histoire contemporaine », pouvait-on lire dans le catalogue. Les pièces présentées étaient sélectionnées pour donner une image fidèle des hommes qui les forgèrent, des époques qui les utilisèrent ou des pays étrangers dans lesquels elles ont actuellement cours. Ces collections, clé pour l'exploration du temps et de l'espace, révèlent le lent cheminement de l'intelligence humaine qui a ciselé notre civilisation. De nombreux et précieux livres de numismatique prêtés par la bibliothèque municipale complétaient cette présentation qui eut un vif succès auprès des Havrais de tous âges.

Exposition Raymond Queneau. - Raymond Queneau est né au Havre le 2I février 1903. Sa ville natale lui a rendu hommage en lui consacrant une exposition qui s'est tenue à la bibliothèque municipale du 3 février au 3 mars 1973. Les prêts généreux consentis par les bibliothèques, les amis de l'auteur et les Havrais, ajoutés aux collections de la Bibliothèque municipale du Havre ont permis de réunir et de présenter, pour la première fois au public, une riche documentation sur Raymond Queneau.

L'exposition s'ordonnait autour de quelques grands thèmes : l'enfance et la jeunesse au Havre, le surréalisme, la publication des œuvres, Queneau directeur littéraire, traducteur, « Transcendant Satrape » du Collège de Pataphysique; Queneau et les sciences; Queneau et le cinéma; Queneau et les peintres; la critique en France et à l'étranger; les traductions des œuvres en langues étrangères.

Aux éditions originales s'ajoutaient de nombreuses éditions illustrées, des manuscrits, photographies, souvenirs divers rattachant l'œuvre au Havre et qui rendaient très vivante cette exposition. Des tableaux de Queneau (car il a peint lui-même à diverses époques de sa vie), et de ses amis : Hélion, Labisse, Lascaux, Prassinos, de magnifiques albums de lithographies en couleurs de Miró et de Baj (avec textes de Queneau) ajoutaient une note chatoyante 3.

L'exposition fut inaugurée en présence de M. Duroméa, Député-Maire, par Me Heudron, adjoint chargé de la bibliothèque, devant une assistance chaleureuse parmi laquelle on reconnaissait de nombreux amis parisiens, anglais et belges de Queneau, venus l'entourer à cette occasion. Malgré un état de santé précaire, Raymond Queneau avait tenu à être présent. Après le discours de l'Adjoint, M. le Maire remit à l'auteur havrais la grande médaille de la ville. Assez ému, Raymond Queneau remercia avec esprit, ayant un mot aimable pour la Municipalité et pour la bibliothèque qu'il qualifia de « Bibliothèque-pilote ». Il fit le tour des vitrines, s'intéressant aux documents réunis, signa de très nombreux catalogues, des livres et répondit toujours de bonne grâce à toutes les questions.

Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Semaine du livre et de la bibliothèque. - Pour attirer l'attention du public sur la bibliothèque Georges Duhamel, pour provoquer de nouvelles inscriptions et inciter à la lecture, la Bibliothèque municipale de Mantes-la-Jolie a organisé du 24 au 31 mars 1973 un ensemble de manifestations. Des invitations furent adressées à tous les lecteurs afin de les inviter à visiter les expositions permanentes présentées durant cette semaine. Des ouvrages avaient été réunis par thème : histoire, géographie, faune aquatique, animaux. Une vitrine était consacrée à l'œuvre de Roland Dorgelès récemment disparu. Un choix de documents évoquait Mantes et la région mantaise, notamment ceux de Durand et Grave, d'Armand Cassan et des pièces rares offertes récemment par M. Gerbé de Thoré (en particulier l'original du livre d'Armand Cassan sur Mantes). Pour la première fois les Mantais ont pu admirer les lithographies de Maugendre qui rappellent les aspects essentiels du Mantes du siècle passé : la collégiale en reconstruction, la Seine où glissent les bateaux à vapeur, les champs et les vignes.

Des visites ont été organisées à l'intention des élèves des établissements d'enseignement primaire et secondaire afin de leur faire découvrir les richesses et le fonctionnement de la bibliothèque.

A l'arrière plan de cette semaine furent exposés des poèmes-objets, les textes de divers écrivains illustrés par le peintre Itsvan Mozes. Les activités du jeudi ont fait l'objet d'une émission aux actualités régionales.

Nîmes (Gard).

Exposition : l'Égypte à Nîmes. - A l'occasion du centenaire de la Lettre à Monsieur Dacier, de Champollion, une exposition l'Égypte et Nîmes s'est tenue au Musée des Beaux-Arts du 15 mars au 30 avril 1973. Participaient à cette manifestation : les Musées archéologiques, des Beaux-Arts, d'Histoire naturelle, les Archives départementales, la bibliothèque municipale et quelques particuliers. Pour sa part, la bibliothèque exposa une cinquantaine d'ouvrages : relations de voyageurs depuis Hérodote jusqu'à Champollion, œuvres concernant les hiéroglyphes (en particulier celles de Valeriano Bolzani et de Kircher), publications de l'Institut français du Caire, portraits des principaux membres de cet institut et, naturellement, les œuvres de Champollion, dont les quatre magnifiques albums des Monuments de l'Égypte et de la Nubie. Des visites commentées ont été organisées pour les écoles et les lycées, les associations et les visiteurs.

Roubaix (Nord).

Exposition : Copernic et son époque. - L'Association nationale des résistants combattants polonais a présenté, du 21 février au 4 mars 1973, une exposition dans la salle de conférences de la bibliothèque mise à sa disposition par l'Administration municipale. Cette exposition consacrée à Copernic et son époque, comprenait : des panneaux photographiques en couleurs et des cartes illustrant les principaux lieux où Copernic a vécu et travaillé (Torun, Cracovie, Olsztyn, Frombork...); des schémas suggérant les principales conceptions de l'Univers jusqu'à Copernic; quelques coupures de presse illustrées sur les continuateurs de Copernic; des livres ou des photocopies évoquant les principales œuvres de Copernic.

Parmi les ouvrages, on relevait notamment une édition en fac-similé du De Revolutionibus orbium coelestium, une étude en langue française de son traité de la monnaie : Monete cudende ratio, une reproduction en fac-similé du Locationes mansorum desertorum accompagnée de sa traduction en différentes langues.

Exposition de dessins d'enfants. - La Caisse de Crédit mutuel de Roubaix a organisé un concours ouvert aux enfants des écoles sur le thème « j'aime les animaux ». Les meilleurs dessins représentant des animaux dans leur cadre de vie ont été exposés dans la salle de conférences de la Bibliothèque municipale mise à la disposition du Crédit mutuel par l'Administration municipale. L'exposition a accueilli environ 400 visiteurs, du 26 décembre 1972 au 3 janvier 1973.

Toulouse (Haute-Garonne).

Exposition sur l'Éthiopie. - Le 28 mars a été inaugurée par M. Ourliac, premier adjoint au Maire de Toulouse, une exposition sur l'Ethiopie. M. Ferra, professeur au lycée Bellevue, présentait des photographies rapportées de sa mission en Éthiopie pour l'Unesco. Les documents étaient regroupés par thèmes : les habitants, la vie quotidienne, la religion, les villes, l'agriculture, l'artisanat, les marchés. Des coupures de presse, disposées sur les murs, complétaient l'information. La bibliothèque municipale avait exposé, dans des vitrines, des récits des voyages en Éthiopie depuis le XVIe siècle, ce qui permit de mettre en valeur le très beau fonds de récits de voyages de la bibliothèque. Le Couvent des Capucins de Toulouse avait prêté son concours, puisqu'à la suite des frères d'Abbadie, les Capucins de la province étaient allés évangéliser l'Éthiopie au XIXe siècle.

Des objets : rouleaux, manuscrits, armes, monnaies, bijoux, timbres, jouets, vanneries, tapis, etc... complétaient l'exposition. Grâce à l'appui du Centre régional de documentation pédagogique, de nombreuses classes, particulièrement la 6e qui étudie l'Afrique en géographie et des écoles primaires qui suivent, en activité d'éveil, le thème « les enfants du monde » vinrent visiter une exposition où il fut permis aux enfants de manipuler les objets prêtés par les organisateurs. Un catalogue multigraphié a été publié et distribué gratuitement.

Vichy (Allier).

Acquisition de manuscrits de Valery Larbaud. - Des achats importants ont été faits par la ville de Vichy lors de la vente Valery Larbaud, collection formée par un amateur, le 21 février 1973, à la salle Drouot.

Le fonds Valery Larbaud s'est ainsi enrichi de :
- 6 manuscrits dont trois inédits qui donnent aux spécialistes des renseignements biographiques sur l'auteur ainsi que des précisions sur la genèse de certaines de ses œuvres,
- 67 lettres autographes de Valery Larbaud à Jean Cassou, Maurice Courtois-Suffit, Dujardin, Lefèvre, Royère.

Le pittoresque n'a pas été oublié puisque deux bouteilles d'eau minérale non encore décapsulées, l'une de la source Larbaud, l'autre de la source Nocera Umbra qui est l'eau minérale que buvait Bamabooth en Italie, ont été également achetées au cours de cette vente.

Exposition Valery Larbaud et l'Italie. - Du 15 mars au 15 avril 1973, s'est tenue à l'Institut français de Florence, une exposition Valery Larbaud et l'Italie. Cette exposition, placée sous le patronage de France-Italie, a été entièrement organisée par la Bibliothèque municipale de Vichy. Près de trois cents pièces ont été exposées : manuscrits de Valery Larbaud, nombreuses lettres inédites d'écrivains français et italiens, éditions originales qui permettent de situer l'intérêt profond que Larbaud portait à la littérature italienne ainsi que les nombreux liens qui l'unissaient à ses contemporains italiens.

Une conférence de Mlle Ruggiero, sur le domaine italien de Larbaud, inaugura cette exposition tandis que Max-Pol Fouchet entretint les lettrés italiens sur l'Univers poétique de Valery Larbaud. Une projection privée du film Enfances et voyages de Valery Larbaud fut également organisée. Une émission de la télévision italienne a été consacrée à cette exposition qui a reçu de nombreux visiteurs.

Bibliothèques centrales de prêt.

Lozère.

Journée du livre. - Suivant une formule inaugurée en 1972, la Bibliothèque centrale de prêt de la Lozère a organisé avec la participation des libraires de Mende, des Archives départementales, du centre d'études et de recherches, de la Bibliothèque municipale, du Centre départemental de documentation pédagogique et d'écrivains locaux une Journée du livre 1973, à la halle au blé de Mende, le 4 avril 1973, dans le cadre de la Semaine culturelle de la Fédération des œuvres laïques.

Sur le thème « Des livres pour tous, du livre de poche au livre d'art » les visiteurs purent voir et consulter les derniers livres parus, s'informer sur les activités des associations et services participants, assister à des démonstrations de matériels audio-visuels et s'entretenir avec des écrivains locaux.

Mayenne.

Acquisitions 1972. - La Bibliothèque centrale de prêt de la Mayenne vient de publier le catalogue de ses acquisitions pour 1972. Pour chaque livre sont mentionnés le nom de l'auteur, le titre, l'éditeur et la date d'édition. Les romans pour adultes sont classés par ordre alphabétique d'auteurs; les documentaires sont répartis selon les grandes divisions de la classification de Dewey. Les documentaires pour enfants et pour jeunes sont précédés de la lettre E et J. Un index alphabétique des sujets complète ce catalogue qui, distribué dans tous les dépôts desservis par le bibliobus, suscite de nombreuses demandes de la part des lecteurs.

  1.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE INTERUNIVERSITAIRE DE GRENOBLE. Section sciences. - Catalogue abrégé des ouvrages enregistrés de 1970 à 1972. - Grenoble; 1973. - 163 p.; 30 cm.
  2.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE. Châlons-sur-Marne. - La Bibliothèque municipale de Châlons-sur-Marne en 1972. - Châlons-sur-Marne : Bibliothèque municipale, 1973. -12 p., 13,5 cm.
  3.  (retour)↑  [Exposition. Le Havre. 1973]. - Raymond Queneau. - Le Havre; 1973. - [44] p.; 21 cm.