entête
entête

89e Congrès national des Sociétés savantes

Lyon, 2-8 avril 1964

Le 89e Congrès national des Sociétés savantes était présidé par la section d'histoire moderne et par la Sous-Commission d'histoire économique et sociale de la Révolution française. Mr Labrousse, au nom de la première, a présidé le congrès du 5 au 8 avril, Mr Reinhard, au nom de la seconde, l'a présidé du 2 au 5 avril. Mr Julien Cain, membre de l'Institut, directeur général des bibliothèques de France, représentait le Ministre de l'Éducation nationale.

Le Congrès a été marqué par le succès obtenu par la commémoration du 175e anniversaire de la Révolution française. L'ensemble des travaux présentés à cette occasion, qui comprend en particulier de nombreuses études sur les prêtres abdicataires et une très importante communication de Mr Chailley, professeur à la Sorbonne, sur l'histoire de la Marseillaise, sera réuni en un volume spécial.

On a noté dans la section d'Histoire avant 1610, un intéressant groupe de travail consacré à l'histoire du livre et en particulier la communication de Mr Dufour, directeur des Éditions Droz.

Dans les sections scientifiques, il faut souligner les importantes séances de physique.

L'organisation matérielle du Congrès avait été assurée par le Comité lyonnais présidé par Mr Louis, recteur de l'Université de Lyon, et par Mr Tapernoux, adjoint au maire de Lyon. Le secrétariat de ce comité était assuré par Mr Martin, conservateur de la Bibliothèque municipale, aidé de Mlle Cotton, bibliothécaire, par Mr Rocher, conservateur de la bibliothèque universitaire, aidé de Mr Boudot, bibliothécaire, et de Mlle Ader, magasinière, par Mr Lacour, directeur des services d'Archives, aidé de Mlle Roubert, archiviste. Des réceptions furent offertes par la municipalité de Lyon et par l'université.

A l'occasion du congrès, le comité lyonnais avait organisé des visites de Lyon et de sa région, tant du point de vue archéologique (visite du vieux Lyon, visite de Vienne) que scientifique (visite des chantiers de la Pierre Bénite). Le dimanche, une excursion en bateau a permis aux congressistes de faire la descente du Rhône jusqu'à Arles. Une partie du congrès a pu en outre visiter le musée archéologique des usines Berliet, où étaient présentés les résultats des recherches préhistoriques africaines. Des publications et un déjeuner furent offerts à cette occasion aux visiteurs.

En marge du congrès, un colloque réunissant des présidents et animateurs de Sociétés savantes, s'est tenu à l'Université le 7 avril, sous la présidence de Mr J. Cain.

Y ont pris la parole : Mr Bautier, secrétaire de la section de Philologie du Comité des travaux historiques et scientifiques qui a souligné la traditionnelle vocation du comité à « coordonner les sociétés savantes sans les dominer »; Mr l'Abbé Veissière a présenté l'exemple de la société savante de Provins; Mr Hours, archiviste de Lyon, a brossé un tableau de l'activité des sociétés savantes lyonnaises; Mr Wolf, professeur à la Faculté des lettres de Toulouse, et Mr Baratier, directeur des Services d'Archives des Bouches-du-Rhône, ont présenté l'expérience de deux fédérations régionales de sociétés savantes (Sud-Est et Sud-Ouest).

Le 89e Congrès des Sociétés savantes a tenu le 8 avril sa séance de clôture en présence de Mr le Recteur, du représentant de Mr le Maire de Lyon, et de Mr le Préfet. Après une intervention de Mr Labrousse, faisant une synthèse des travaux, Mr Cain a situé le Congrès de Lyon dans l'essor qui a marqué le Comité des travaux historiques et scientifiques et les congrès des sociétés savantes depuis la Libération.