entête
entête

Nécrologie

Dr Maurice Genty

Le Dr Maurice Genty est décédé le 24 août 196I, âgé de soixante-quinze ans.

Fils d'un médecin de campagne, le Dr Genty était né le 26 juillet 1886, à Arinthod (Jura). Il fit ses études secondaires au séminaire de Vaux-sur-Poligny, puis au lycée de Besançon et ses études médicales à Lyon, après la mort de son père.

Après avoir soutenu sa thèse en 1912, le Dr Genty s'installe à Paris, la même année, comme médecin praticien et s'y occupe également de la rédaction du Progrès médical, dont il prendra la direction en 1936. S'intéressant de plus en plus à l'histoire de la médecine et à la bibliophilie, il publie dans le supplément illustré du Progrès médical, consacré à l'histoire de la médecine et dont il assure la rédaction de 1924 à 1940, de nombreuses études concernant surtout l'histoire de la médecine aux XVIIIe et XIXe siècles.

Il s'attache particulièrement à faire revivre la grande figure de Bichat, créateur de l'Anatomie générale, mort à trente et un ans, et dont il achète en 193I la maison natale à Thoirette (Jura), qu'il transforme en musée.

Nommé en 1931 bibliothécaire de l'Académie de médecine, le Dr Genty rénove cette bibliothèque, plus ou moins abandonnée au cours des années précédentes, en traitant surtout avec un soin très attentif ses collections historiques. Il avait abandonné ses fonctions en 1958, mais avait gardé des liens très étroits avec cet établissement auquel il était particulièrement attaché et où sa fille, Mme le Dr Nicole-Genty, lui a succédé.

De 193I à 1936, il écrit pour la Maison Ciba de Lyon 26 biographies médicales sur Trousseau, Velpeau, Robin, Littré, Claude Bernard, Malgaigne, Magendie, Broca, Desault, etc. En 1934-1935, il publie Bichat et son temps, dans la Médecine internationale et en 1939, l'Index biographique des membres, des associés et des correspondants de l'Académie de médecine de 1820 à 1939 (Masson).

Il a collaboré aux Médecins célèbres (Genève, Mazenod, 1947) et aux Princes de la médecine (Paris, Le Livre contemporain, 1959). De 1955-196I, il donne à la Presse médicale des Chroniques sur les incunables de l'Académie de médecine, Royer-Collard, le Journal des Goncourt, les effigies de Bichat, la duchesse de Berry, les médecins de Talleyrand, Ronsard et la médecine, etc.

La veille de sa mort, il terminait une étude sur les idées médicales de Madame Roland.

Combattant des guerres de 1914-1918 et 1939-1940, le Dr Maurice Genty était officier de la Légion d'honneur.