entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Visites

L'Association du « Grolier club » qui réunit les plus importants bibliophiles des États-Unis, avait organisé dans le courant du mois d'avril 1959 un voyage collectif à Londres et à Paris, au cours duquel les participants, au nombre d'une soixantaine, visitèrent les principales bibliothèques et quelques grands musées. Une réception avait été préparée en leur honneur à la Bibliothèque nationale, le 27 avril 1959; à cette occasion, une exposition de livres précieux avait été organisée.

Expositions

A l'occasion du centenaire de la création de Faust, une exposition a réuni au Musée de l'Opéra, outre quelques autographes de Ch. Gounod, des maquettes de décors et de costumes, des estampes, des photographies et des programmes. L'exposition avait d'abord été présentée dans le Foyer du théâtre de l'Opéra, le 23 mars 1959, jour de la commémoration du centenaire.

Bibliothèque nationale d'Alger.

Dépouillement des périodiques. - Bien que présentant un caractère encyclopédique, les collections de la Bibliothèque nationale d'Alger sont particulièrement riches en ouvrages et périodiques concernant l'Afrique du Nord, voire l'Afrique en général. La section algérienne est évidemment la plus complète, en raison de l'existence de la régie du Dépôt légal, où toutes les publications paraissant en Algérie doivent être déposées en cinq exemplaires.

Outre les professeurs et étudiants, un public de chercheurs : journalistes, officiers, érudits, fréquente la bibliothèque et celle-ci doit être en mesure de leur fournir une documentation complète touchant les questions nord-africaines.

A cet effet, le Service des périodiques de la Bibliothèque nationale a entrepris, depuis mai 1958, un travail de dépouillement des articles de revues concernant l'Algérie, le Sahara, l'Afrique du Nord et l'Afrique noire. Un fichier est établi, qui constitue, sur ces sujets, le complément du catalogue des imprimés de la bibliothèque.

Les revues algériennes d'intérêt général, telles qu'Algéria, Documents algériens, Cahiers nord-africains, Documents nord-africains, etc., sont systématiquement dépouillées, c'est-à-dire que tous les articles, quels qu'ils soient, sont mis sur fiches.

Les revues spécialisées nord-africaines sont également dépouillées, mais, faute de personnel, on a dû se limiter à relever les articles présentant un caractère général d'information, susceptibles d'intéresser les lecteurs, en laissant de côté ceux portant sur des sujets particulièrement techniques ou spéciaux. Aussi bien, les spécialistes et techniciens savent trouver eux-mêmes leur documentation dans les revues spécialisées qu'ils ont l'habitude de consulter.

C'est ainsi que, dans la revue Chantiers (revue illustrée de la construction en Afrique du Nord), on notera le numéro relatif à la reconstruction d'Orléansville, qui donne une idée d'ensemble des conceptions d'urbanisme ayant présidé à cette réalisation, mais on négligera de relever les articles techniques concernant les matériaux et les procédés de construction.

Dans le Bulletin de renseignements agricoles, publié par le Ministère de l'Algérie, on laissera de côté un article intitulé Choix des espèces et variétés pour la production céréalière des hautes plaines sétifiennes, mais une fiche sera établie pour le Rapport présenté au Conseil Supérieur du Plan pour l'Algérie, sur les perspectives de l'agriculture algérienne au 10 février 1959, rapport qui définit, en termes très accessibles, l'essentiel de la politique agricole actuelle en Algérie.

De même, dans le Bulletin économique et social du Maroc, publié à Rabat, seront retenus des articles concernant la démographie, la population ouvrière et le problème du logement au Maroc, mais, faute de personnel, on renoncera à ficher des articles plus spéciaux sur les prix de gros et de détail à Casablanca, le cours de l'or à Tanger, etc.

Mais, pour être complète, la documentation sur les questions africaines ne doit pas se limiter aux seules ressources des revues spécialisées en la matière. Des études d'un grand intérêt sont souvent publiées dans des revues où l'on n'aurait pas, de prime abord, l'idée de les chercher.

Dans un but d'information plus étendue, les plus importantes des I.200 revues reçues actuellement par la Bibliothèque nationale d'Alger sont donc dépouillées, pour en extraire les articles concernant les questions africaines : revues littéraires ou d'information (Revue des Deux"Mondes, Revue de Paris, Revue de synthèse, etc.), revues de vulgarisation (par exemple, Science et voyage, Science et vie, Géographia), revues spécialisées (Revue politique et parlementaire, Cahiers d'information économique, etc.).

D'autre part, on a été amené à faire entrer dans le fichier des dépouillements de périodiques de nombreux sujets ayant un rapport plus ou moins direct avec les questions algériennes et africaines, par exemple : l'Islam, les relations de l'Occident avec les pays arabes, les questions économiques et culturelles intéressant les pays riverains de la Méditerranée, les études relatives à l'adaptation des cultures aux zones désertiques, certains problèmes humains propres aux pays sous-développés, etc. Les règles qui ont présidé à l'élaboration du catalogue en question prévoient donc une certaine souplesse d'application, de manière à inclure toutes les incidences inhérentes aux recherches en cours et à la diversité des demandes adressées à la bibliothèque.

Le fichier se présente sous la forme d'un catalogue alphabétique de matières. Les fiches sont rédigées selon les principes en usage à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, à quelques exceptions près, pour lesquelles on a préféré adopter les règles employées dans le catalogue matières des imprimés. Les vedettes et les renvois sont conçus dans le même esprit, ce qui en rend la compréhension facile aux habitués de la bibliothèque.

Tel qu'il se présente, le catalogue d'articles de périodiques constitue donc une bibliographie courante, à caractère sélectif, à l'usage d'un large public. L'insuffisance de personnel interdit de prétendre à un travail exhaustif, lequel serait d'ailleurs souvent sans emploi, la plupart des lecteurs demandant une bibliographie choisie sur un sujet déterminé, plutôt que la nomenclature complète des ouvrages existants, dont l'accès leur serait souvent difficile ou impossible.

Ajoutons, pour terminer, que pour satisfaire aux demandes présentées par les lecteurs, des bibliographies sommaires sont souvent établies par le service, groupant des articles de revues ou des numéros spéciaux sur tel ou tel sujet, extérieur à l'Afrique. Ces demandes bibliographiques touchent les questions les plus diverses : auteurs et genres littéraires, personnages célèbres, événements de politique internationale, sujets d'actualité, orientation professionnelle, etc.

Les fiches d'articles relevés à ces occasions sont insérées dans le catalogue matières. Elles forment l'embryon de bibliographies plus étendues que la bibliothèque propose de constituer, dès qu'elle disposera d'un personnel suffisant pour mener à bien ce travil.

Bibliothèques municipales

Bordeaux (Gironde)

Exposition Camille Jullian. - Deux séries de cérémonies ont marqué le 18 avril le centième anniversaire de la naissance de Camille Jullian : l'inauguration d'une exposition à la Bibliothèque municipale et une séance solennelle dans l'amphithéâtre Camille Jullian de la Faculté des lettres au cours de laquelle furent prononcées des allocutions par M. Grenier, professeur au Collège de France, et par M. Ch.-M. Higounet, professeur à la Faculté des lettres.

L'exposition a tenté de rassembler les souvenirs susceptibles d'évoquer et d'esquisser la grande figure de l'auteur de l'Histoire de Bordeaux. Le riche fond Camille Jullian conservé aux Archives municipales et classé par M. Xavier Védère, des documents prêtés par Mme Suzanne Jullian, ont permis de retracer la carrière et l'œuvre du grand historien.

Le visiteur de cette exposition qui restera ouverte jusqu'au 30 avril trouvera d'abord des souvenirs personnels de Camille Jullian : photographies de famille, parmi lesquelles le portrait de son beau-père le professeur Azam, et une photographie de Jean de La Ville de Mirmont. Des livres de classe portant l'ex-libris de Camille Jullian, des notes de cours, des dissertations rédigées à l'École normale supérieure rappellent ses études secondaires au lycée de Marseille, son séjour rue d'Ulm couronné par ses thèses.

Ce sont ensuite des souvenirs de son séjour à l'École française de Rome, puis à l'Université de Berlin où il suivit les cours du grand historien allemand Mommsen.

La partie la plus importante de l'exposition a été réservée à Camille Jullian historien de Bordeaux et épigraphiste. Son Histoire de Bordeaux est pour la première fois accompagnée de son manuscrit conservé aux Archives municipales. On peut suivre sur ces minces feuilles de papier recouvertes d'une écriture rapide la pensée de l'historien, son souci de la perfection du style. De nombreuses études de détail publiées dans des revues accompagnent et illustrent ce sommet de l'œuvre de Jullian. On sait l'importance et la valeur des deux volumes qu'il a publiés sur les Inscriptions romaines de Bordeaux. La présence de ses carnets de travail où, jour après jour, il relevait les inscriptions de Bordeaux et en donnait la transcription, permet d'assister à l'élaboration de cette œuvre.

A côté de ses travaux bordelais figurent aussi ses ouvrages sur l'Histoire de la Gaule, sur Vercingétorix, son édition des extraits de l'Esprit des Lois, son édition de Fustel de Coulanges, ses cours au Collège de France dont certains ont été publiés dans les deux volumes d'Au seuil de notre histoire.

Promu grand officier de la Légion d'honneur, membre de l'Académie française, de l'Académie de Bordeaux, de l'Académie de Nîmes, de l'Académie d'Aix-en-Provence, de l'Académie d'Irlande, autant de pages glorieuses de la vie de Camille Jullian qui sont évoquées.

L'iconographie de Camille Jullian est représentée par de nombreuses photographies et par deux portraits, l'un dû à P. Sarrut appartenant à Mme Jullian, le second dû au talent d'un jeune graveur bordelais M. Leucquet.

L'influence et le rayonnement de l'historien se mesurent à la nombreuse correspondance qu'il a reçue; les noms les plus illustres de la politique, de l'histoire et de la littérature y sont représentés : Raymond Poincaré, Georges Clemenceau, Ernest Lavisse, Jérôme Carcopino, Pierre de Nolhac, Louis Bertrand, le cardinal Baudrillart, Abel Lefranc, etc.

L'exposition s'achève par des documents évoquant l'inauguration du monument élevé à Bordeaux en l'honneur de Camille Jullian, de la plaque inaugurée à Paris sur la maison où il a vécu, par la bibliographie de ses travaux et par des notices publiées au moment de sa mort.

Pour illustrer ces documents et recréer l'atmosphère dans laquelle Camille Jullian a vécu et travaillé, on a disposé dans la salle des inscriptions lapidaires, des amphores, des pièces de monnaie romaines, des poteries gallo-romaines, provenant du cimetière de Terre-Nègre, tous documents prêtés par M. Jean Gabriel Lemoyne, conservateur du Musée.

Tels sont les aspects essentiels de cette exposition qui s'est efforcée de rendre à Camille Jullian, historien de Bordeaux, un hommage digne de son œuvre.

Châtellerault (Vienne)

Une exposition ayant pour thème « Les bateaux à travers les âges » a été organisée par les jeunes lecteurs de la section enfantine de la Bibliothèque municipale de Châtellerault. Les enfants avaient réuni dans leur salle de lecture maquettes, dessins, estampes, cartes marines anciennes, objets de navigation et de nombreux ouvrages traitant de ce sujet.

L'exposition a été inaugurée le 2I mars 1959 et maintenue jusqu'au II avril.

Douai (Nord)

Une exposition de dessins d'enfants de Pologne a été inaugurée le jeudi 16 avril dans la salle d'exposition de la Bibliothèque municipale en présence du Consul général de Pologne à Lille. Les documents présentés ont été prêtés par le Consulat de Pologne à Lille. Ce sont des dessins d'enfants polonais de 6 à 12 ans représentant des œuvres d'art des musées polonais et les photographies des modèles figurent à côté. Cette exposition doit prendre fin le 30 avril.

Fougères (Ille-et-Vilaine)

La Bibliothèque municipale de Fougères a fait l'acquisition au cours de l'année 1958, grâce à un crédit de la Municipalité et à une subvention de la Direction des bibliothèques de France, d'une très importante collection de livres, tirés à part et périodiques, relative à l'histoire de la haute Bretagne. Dans l'impossibilité d'effectuer dans l'immédiat la rédaction des fiches de catalogue de ces ouvrages et afin de mettre le plus rapidement possible à la disposition des chercheurs cette importante ressource de documentation, le bibliothécaire de la Bibliothèque municipale de Fougères, M. Georges Renault, en a fait établir un catalogue multigraphié pour lequel il a adopté un classement principalement géographique, par départements.

Bibliothèques centrales de prêt.

Eure

La Bibliothèque centrale de prêt de l'Eure a fait paraître, daté de mars 1959, un supplément aux catalogues de ses ouvrages documentaires et de son fonds local.

Indre-et-Loire.

La Bibliothèque centrale de prêt d'Indre-et-Loire a publié récemment deux catalogues spécialisés, l'un consacré aux ouvrages de littérature qu'elle possède, à l'exclusion des romans, l'autre aux ouvrages de pédagogie et notamment à ceux qui traitent des activités dirigées (travail manuel et fêtes scolaires).

Bibliothèques municipales de Paris.

Le Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris contient, dans son numéro du 14 avril 1959, pp. 813-815, le tableau statistique des activités des bibliothèques municipales de la capitale au cours de l'année 1958. L'accroissement régulier du nombre des prêts, s'il ne s'inscrit pas dans le total général en raison de la fermeture de trois bibliothèques (2.94I.176 livres prêtés en 1958, contre 2.965.034 en 1957) est cependant réel, tout au moins en ce qui concerne la plupart des bibliothèques centrales d'arrondissement et quelques importantes bibliothèques de quartier situées dans les écoles.

De nombreuses bibliothèques ont bénéficié en 1958 d'aménagements et de transformations. D'autres travaux sont en cours, en même temps qu'un effort de propagande doit être fait pour mieux faire connaître aux Parisiens les ressources que leur offrent les municipales parisiennes.