entête
entête

Translittération de l'hébreu et de l'arabe

Le Comité ISO/TC 46 Documentation a réuni à Paris, du 20 au 23 avril 1959, deux groupes de travail consacrés respectivement à la translittération de l'hébreu et à celle de l'arabe. Les spécialistes suivants y ont participé :

M. I. Adler, attaché à la Bibliothèque nationale (France); Dr. E. Eytan, secrétaire technique à l'Académie de langue hébraïque (Israël); M. P.J.M. Geelan, de la "Royal geography society" (Royaume-Uni); M. M. Rodinson, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (France); le groupe « hébreu » a été présidé par le Dr. Eytan et le groupe « arabe » par M. P.J.M. Geelan.

Ces groupes se sont d'abord attachés à vérifier si les principes généraux de translittération, formulés à propos de la recommandation ISO/R 9 « Translittération des caractères cyrilliques », pouvaient s'appliquer aussi à ces langues orientales bien que leur écriture ne soit généralement pas vocalisée. Ils ont décidé de les maintenir sous réserve d'ajouter la note explicative suivante :

« Pour l'arabe et l'hébreu, qui s'écrivent habituellement d'une façon incomplète (les consonnes seules étant écrites), la translittération se fera à partir d'un texte restitué sous sa forme complète, c'est-à-dire avec les voyelles et autres signes habituellement omis. La règle du caractère automatique de la translittération ne s'appliquera qu'à ce texte complet restitué. Il en résulte que l'opération de translittération exige une bonne connaissance de ces langues, avec recours s'il y a lieu aux indications de vocalisation que l'on trouve dans les dictionnaires. »

Conformément à ces règles, chacun des groupes, après trois jours de discussions, a pu se mettre d'accord sur un système de translittération comportant un tableau et quelques règles ou détails complémentaires.

Cet heureux résultat va très probablement permettre au Comité 46 de transmettre directement ces systèmes de translittération au secrétariat général en vue de leur diffusion comme projets de recommandation parmi tous les membres de l'ISO.