entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Acquisitions récentes.

Plusieurs collections très considérables de livres précieux et d'autographes ont été récemment dispersées aux enchères publiques et la Bibliothèque nationale a exercé le droit de préemption sur un certain nombre de pièces importantes.

Dans la collection d'autographes d'Alfred Dupont (11 décembre 1956), la Bibliothèque nationale a acquis après préemption un lot de seize lettres autographes de Delacroix pour la somme de 288.600 F (n° 67 à 78 du catalogue). Il a été acquis dans les mêmes conditions une très belle lettre de Henri Heine (n° 147, 110.000 F), une lettre de Leibnitz à Bossuet (n° 209, 95.000 F) et deux précieuses lettres de Gérard de Nerval à son père (nos 249 et 250, 82.000 F).

Dans la même vente la préemption a été exercée au profit du Département des imprimés pour le n° 208 : exemplaire unique des Réflexions sur les différents de la religion... ou Répertoire aux objections envoyées d'Allemagne sur l'unité de l'église, ouvrage de Pélisson avec des annotations marginales de la main de Leibnitz, précieux exemplaire imprimé en 1691, à ce jour le seul connu (prix d'adjudication : 350.000 F).

Mme Lucien-Graux a commencé à disperser la bibliothèque constituée par son mari le Dr Lucien-Graux, mort en déportation en 1944. Cette bibliothèque, qui comporte un très grand nombre de pièces rares dans tous les genres, fera l'objet d'au moins cinq ventes. La première d'entre elles, consacrée aux livres modernes, n'offrait que des volumes qui se trouvent déjà dans les collections de la Bibliothèque nationale et sur lesquels celle-ci s'est abstenue d'exercer le droit de préemption.

Il n'en a pas été de même pour la seconde vente (26 janvier 1957) : le n° 111, édition originale très rare d'un poème de Pierre de Ronsard Epithalame d'Antoine de Bourbon et Janne de Navarre (Paris, 1549) a été acquis pour le prix d'adjudication de 160.000 F.

A cette même vente, la Bibliothèque nationale a obtenu par préemption le n° 93, précieuse édition toulousaine de la Pragmatica sanctio (1484) pour la somme de 90.000 F.

Les 5 et 6 février furent dispersés par les soins du libraire Blaizot les livres composant la « Bibliothèque d'un amateur » et la Bibliothèque nationale a exercé le droit de préemption à cinq reprises. Deux de ces adjudications concernent des pièces d'une importance exceptionnelle.

A côté du n° 8, édition originale du Poète assassiné de Guillaume Apollinaire (1916), exemplaire enrichi de nombreuses lettres autographes d'Apollinaire à André Breton, adjugée 206.000 F, il convient de signaler tout particulièrement l'acquisition de trois précieuses lettres autographes de Victor Hugo à Juliette Drouet, datées de 1834 (n° 161 bis du catalogue). Il s'agit de documents de tout premier intérêt qui précisent les relations de Victor Hugo avec Juliette Drouet pendant une crise douloureuse. Ces lettres complètent admirablement le recueil de la correspondance de Victor Hugo à Juliette Drouet, resté entre les mains du poète après la mort de cette dernière, et déposé à la Bibliothèque nationale en vertu des dispositions testamentaires de Victor Hugo. La préemption a été exercée sur ces trois lettres pour le prix d'adjudication de 495.000 F.

Visites.

Parmi les visiteurs étrangers reçus par la Bibliothèque nationale au cours de ces derniers mois, nous avons noté M. Birman Thantut, de la Bibliothèque nationale de Birmanie; M. Celso da Cunha, directeur de la Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro (Brésil); M. Anthony Thomson, de la Science museum library à Londres (Grande-Bretagne); le général M. Nakhdjevan, ancien ministre et sénateur iranien; M. Delegdish, de l'Ecole supérieure de bibliothécaires d'Israël; M. Shinada, professeur d'économie politique à l'Université de Sofia, chef du secrétariat de la Bibliothèque de la Diète à Tokyo (Japon); M. Ikramullah, recommandé par l'ambassade du Pakistan; Mme Ratajczak, de l'Académie d'économie et de statistique à Poznan (Pologne); M. Aleksander Gieysztor, professeur d'histoire médiévale à l'Université de Varsovie (Pologne) ; M. Ed. Freehafer, directeur de la New York public library; M. Henderson et Miss Kyler, de la New York public library; M. Rinaldo Porcella, de la Stanford university library (U. S. A.); enfin une bibliothécaire du Consulat de France à Istanbul.

Mais nombreux ont été, particulièrement pendant les mois d'été, les bibliothécaires ou universitaires de passage qui ont demandé à faire une visite, plus ou moins étendue, de la Bibliothèque nationale. Ainsi ont été accueillis des collègues venant d'Afrique du sud (Université de Prétoria), d'Allemagne (Amerika Gedenkbibliothek à Berlin, Université de Berlin), des États-Unis (Université de Chicago, Université de Denver, Standard-oil à New-Jersey, Oakland public library, Université d'Orégon, Université de Pennsylvania, Sullivak memorial library à Philadelphie, Université de Princeton, United States navy à Washington), d'Australie (State library et Université de Tasmanie), du Canada (Université de Toronto), du Danemark (Université d'Aarhus), d'Égypte (Université d'Eins Shams au Caire, Cour d'appel du Caire, Egyptian national library), d'Espagne (Consejo superior de investigaciones cientificas à Madrid, Instituto nacional de prevision à Madrid), de Hollande, de l'Inde (Agricultural institute à Allahabad, Université de Bombay), d'Iran (Faculté de médecine de Téhéran), des Pays-Bas, du Pérou, de Porto-Rico (Université de Porto-Rico), de Suède (Université de Lund), de Suisse, de Syrie (Bibliothèque nationale d'Alep), de Yougoslavie (bibliothèque de l'Académie des sciences serbes à Belgrade, bibliothèque de la Faculté économique de Zagreb).

Parmi les groupes étrangers, signalons un groupe de bibliothécaires ayant pris part au XIIe Congrès international des femmes diplômées des universités, puis des jeunes bibliothécaires des bibliothèques de lecture publique de Francfort, des bibliothécaires allemands introduits par le Centre d'échanges internationaux et de jeunes libraires allemands introduits par le Cercle de la librairie, un groupe d'élèves de l'Escuela de artes y oficios artisticos de Barcelone, une trentaine d'élèves de l'École marocaine d'administration et un groupe d'étudiants marocains introduits par le Club des quatre-vents, association pour les rencontres internationales, des professeurs d'U. R. S. S. envoyés par la Ligue de l'enseignement.

Campagne internationale des musées.

L'exposition itinérante « Trésors des musées et des bibliothèques du nord de la France » réalisée, à l'occasion de la Campagne internationale des musées, grâce à la collaboration de vingt villes du Nord et du Pas-de-Calais, circule actuellement dans ces deux départements. Elle se compose de trente panneaux réunissant des photographies des pièces les plus importantes des musées de Lille, Valenciennes, Douai, Saint-Omer, etc... Les bibliothèques ont participé à cette exposition en présentant des photographies de leurs plus beaux manuscrits à peinture ainsi que de leurs nouveaux aménagements, notamment dans le domaine des bibliothèques pour enfants.

Cette exposition, qui fut inaugurée à Lille, le 6 octobre 1956, à l'occasion de la Semaine des musées, a séjourné au musée de Calais du 3 au 11 février 1957, puis à celui de Boulogne, du 16 au 24 février. Elle a ensuite gagné Arras.

Bibliothèques municipales.

Colmar (Haut-Rhin).

La Bibliothèque de la ville de Colmar vient de recevoir un don d'un millier de volumes, provenant de la collection de M. Kuhlmann, ministre plénipotentiaire, dernier descendant d'une vieille famille colmarienne. C'est un très bel ensemble d'éditions illustrées du XVIIIe siècle (classiques du XVIIe, écrivains et philosophes du siècle suivant), rehaussées le plus souvent de reliures armoriées. On y trouve le Molière de Boucher et les Fables de La Fontaine d'Oudry. Mais c'est surtout la deuxième moitié du XVIIIe siècle, qui est représentée avec ses plus grands artistes : Cochin, Eisen, Gravelot, Moreau le jeune, Choffard, Marillier et quelques-uns de ses petits maîtres : Queverdo, Monnet, Lambert, etc...

Coïncidant avec la parution d'un album sur l'Iran dans sa collection d'Art mondial, l'Unesco vient d'organiser une exposition circulante de reproductions de miniatures persanes, destinée à faire connaître quelque-uns des trésors conservés à la Bibliothèque impériale de Téhéran.

Après avoir débuté à Strasbourg, l'exposition est l'hôte pour quinze jours de la Bibliothèque de la ville de Colmar qui a tenu à rehausser cette manifestation en présentant parallèlement un ensemble de miniatures originales et de tapis persans du xve au xxe siècle, provenant d'une collection privée.

Montauban (Tarn-et-Garonne).

Une salle de lecture spécialement destinée aux enfants vient d'être ouverte à la Bibliothèque municipale de Montauban.

Rennes (Ille-et-Vilaine).

La Bibliothèque municipale vient de créer dans son établissement principal de la place Hoche un service de prêt direct dont le fonctionnement est sensible ment identique à celui de son annexe du boulevard Magenta. Pour l'instant et en attendant l'installation définitive de ce service dans les locaux actuellement en reconstruction de la Bibliothèque municipale, il ne s'agit que d'un essai destiné à sonder les réactions du public et à préparer la création d'une section de prêt plus importante dans les nouveaux bâtiments.

Saint-Quentin (Aisne).

Le 21 février 1957, M. Robert Brun, inspecteur général des bibliothèques, a inauguré en présence de nombreuses personnalités de la ville et du département les locaux de la bibliothèque pour enfants de Saint-Quentin.

Vichy (Allier).

En la personne de Valéry Larbaud, décédé le 2 février 1957, la ville de Vichy n'a pas seulement perdu l'un de ses plus illustres concitoyens, mais aussi l'un des plus généreux bienfaiteurs de sa bibliothèque. En 1948, en effet, Valéry Larbaud céda sa bibliothèque à sa ville natale dans des conditions qui faisaient de cette vente un véritable don. Cette collection, riche de plus de 12.000 volumes, comprenait, outre un fonds très étendu de littérature classique, les œuvres les plus représentatives de la littérature française contemporaine, pour la plupart en éditions originales et en exemplaires dédicacés et notamment la série complète des publications des éditions de la Nouvelle revue française. Les littératures anglaise, espagnole, portugaise étaient également largement représentées; enfin la bibliothèque contenait une quarantaine de manuscrits de Valéry Larbaud, ainsi que sa correspondance, soit environ 6.000 lettres signées des auteurs français et étrangers les plus célèbres. Jusqu'à sa mort, l'écrivain n'avait cessé d'enrichir le fonds primitif, des livres et de la correspondance qu'il recevait.

Il n'est pas douteux que la bibliothèque Valéry Larbaud, lorsqu'elle aura trouvé un local définitif et qu'elle aura été mise à la disposition du public, constituera une source précieuse d'information pour l'histoire des lettres françaises dans la première moitié du xxe siècle, en même temps qu'un attrait supplémentaire pour une ville de renom international comme Vichy.

Lecture publique.

Ariège.

La Bibliothèque départementale de l'Ariège vient de créer une discothèque. Une commission d'achat et d'audition, composée de membres de l'enseignement discophiles, est chargée de conseiller le bibliothécaire dans le choix et le classement des disques.

Haute-Vienne.

La Bibliothèque circulante départementale de la Haute-Vienne a participé à l'expérience d'initiation artistique organisée par l'Unesco à Limoges et dans le département au cours de l'année 1956 1, en faisant porter principalement son effort sur l'acquisition et le prêt de livres consacrés aux beaux-arts. Il est dès à présent possible de dresser le bilan de son activité; le fonds d'ouvrages concernant les beaux-arts (histoire de l'art, architecture, sculpture, peinture, photographie, cinéma, musique et chants), dont le catalogue multigraphié a été diffusé à l'occasion des tournées du bibliobus, s'est accru, du 21 septembre 1955 au 31 décembre 1956, de près de deux-cents unités; parallèlement, pour la même période, le nombre de prêts pour ces ouvrages atteignait 2.091 contre 688 au cours de l'année scolaire 1954-1955.

Les expositions présentées sous le patronage de l'Unesco, expositions permanentes à Limoges ou itinérantes dans le département, ont recueilli la faveur de la population. Les lecteurs de la bibliothèque circulante, notamment, ont témoigné d'un intérêt accru pour les ouvrages sur la peinture. Leurs goûts sont assez précis et uniformes dans l'ensemble : les peintres du XIXe siècle et du xxe siècle retiennent principalement leur attention; la sculpture, l'architecture beaucoup moins. La musique, le cinéma n'ont fait l'objet que d'un nombre restreint de demandes, à l'exception de quelques biographies de musiciens et des recueils de chants pour enfants.

Les manifestations de l'Unesco ont également éveillé l'intérêt des enfants des écoles pour les œuvres d'art, et les instituteurs ont été ainsi incités à faire circuler plus largement dans leur classe des reproductions en couleurs, choisies avec discernement, qui familiarisent leurs élèves avec les noms et les œuvres des grands peintres, anciens et modernes.

Centre de documentation du Centre international de l'Enfance.

Au cours de l'année 1956, le Centre de documentation du Centre international de l'Enfance (C. I. E.) que dirige Mlle Evelyne Garnier, a dû faire face aux problèmes posés par la multiplication des ouvrages et des revues touchant aux problèmes de l'enfance ainsi qu'aux difficultés qui entravent encore à l'heure actuelle les échanges culturels internationaux. Aussi s'est-il attaché à intensifier ses efforts dans le domaine de la documentation internationale pour aider les chercheurs avec une efficacité accrue.

De concert avec le service des publications, le Centre de documentation fait dépouiller, par une équipe d'analystes, près de 1.200 revues publiées en 18 langues, par 46 pays. Les fiches de référence sont incorporées dans un fichier central qui réunit actuellement plus de 350.000 fiches. Les travaux les plus importants sont analysés et publiés dans le Courrier du Centre international de l'enfance.

L'aide fournie aux travailleurs par le Centre de documentation n'est pas limitée aux spécialistes qui viennent consulter les ouvrages mis à leur disposition à la bibliothèque; l'une de ses tâches essentielles est en effet de renseigner les chercheurs qui travaillent dans les différentes parties du monde en leur adressant soit une bibliographie complète sur une question particulière touchant à l'enfance, soit un service régulier d'abonnement au fichier bibliographique qui leur permet de recevoir automatiquement chaque mois toutes les références se rapportant aux sujets qui les intéressent, soit enfin une documentation plus précise, consistant en photocopies ou microfilms d'articles.

Du rapport annuel présenté par le Directeur général du C. I. E. au conseil d'administration, nous extrayons les indications suivantes : 253.516 fiches bibliographiques ont été adressées aux abonnés au cours de l'année 1956, contre 25.767 en 1954 et 71.420 en 1955; le nombre de bibliographies qui ont été établies sur des sujets médicaux sociaux et psychologiques est passé de 78 en 1954 à 147 en 1955 et 187 en 1956; 5.206 lecteurs ont fréquenté, en 1956, la bibliothèque du Centre qui compte, à l'heure actuelle, 5.089 ouvrages.

Afin de permettre au Centre de documentation du C. I. E. d'assurer sa tâche avec efficacité et de répondre aux demandes de renseignements toujours plus nombreuses, une modernisation des techniques de travail est actuellement à l'étude pour en accroître le rendement.

  1.  (retour)↑  Voir : B. Bibl. France, 1re année. n° 10, oct. 1956, p. 706.