entête
entête

Catalogue général des manuscrits

Une circulaire en date du 24 août 1956 et concernant la rédaction des notices destinées au Catalogue général des manuscrits a été adressée par M. l'Administrateur général de la Bibliothèque nationale aux conservateurs des bibliothèques qui participent à ce catalogue. Nous en publions ci-dessous le texte :

« Lorsque j'ai décidé de reprendre la publication du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, interrompu depuis 1933, il m'a semblé superflu d'adresser aux collaborateurs de ce catalogue collectif des instructions nouvelles, la forme de la publication ayant été définitivement arrêtée en 1884.

Les instructions de Léopold Delisle  1 restent donc toujours en vigueur et M. l'Inspecteur général Masson, chargé de la direction de cette publication, s'est appliqué à les maintenir dans les tomes XLIX et L parus en 1951 et 1955, et dans le tome LI, sous presse. Il a, notamment, attiré l'attention de chacun des rédacteurs sur la première des règles posées par Léopold Delisle : « ne jamais perdre de vue que le même traitement n'est pas indifféremment applicable à tous les manuscrits d'un dépôt », règle en vertu de laquelle de nombreuses simplifications et quelques suppressions ont été effectuées dans les derniers volumes publiés.

Par suite de l'augmentation des frais d'impression et en vue d'accélérer le rythme de la publication, il me paraît aujourd'hui nécessaire d'aller plus loin dans cette voie, à compter du tome LII, en préparation, en appliquant les règles suivantes, qui simplifient certains usages sans déroger aux principes adoptés dans la collection :
1° Abréger la rédaction des notices, en groupant les éléments les plus caractéristiques de la notice au lieu d'énumérer les diverses parties d'un même volume ou les divers tomes d'une collection.
Écrire par exemple : « 1160-1163 Recueil des notes et documents réunis par G. Durand, de 1850 à 1890, sur l'histoire des villes de... et la généalogie des familles de la province de... 4 tomes ».
au lieu de : « 1160-1163 Notes de G. Durand,
1160, tome I, Extraits commentés de divers ouvrages sur...
1161, tome II, Notes généalogiques et copies de documents relatives à...
1162, tome III, Copies d'ouvrages et documents historiques.
1163, tome IV, Observations et notes sur les documents reproduits au tome II».
2° Réunir en une même notice les différents états d'une oeuvre. par exemple :
« 1218-1221. Monographie de l'abbaye de Saint-Jean par A. Duval, notes préparatoires, texte manuscrit, copies dactylographiées, épreuves avec correction, 4 liasses. »
au lieu de :
1218. Monographie de l'abbaye de Saint-Jean. Notes préparatoires.
1219. Monographie de l'abbaye de Saint-Jean. Texte manuscrit.
1220. Monographie de l'abbaye de Saint-Jean. Copies dactylographiées.
1221. Monographie de l'abbaye de Saint-Jean. Épreuves avec correction.
3° Indiquer brièvement l'origine des principaux dons ou des plus notables acquisitions, dans l'introduction placée en tête du supplément de chaque bibliothèque, mais éviter ce qui alourdirait le texte et ne pas imprimer listes alphabétiques de provenances ou tableaux de concordances, de tels renseignements étant fournis par la table des matières ou par les cotes placées entre parenthèses à la suite du numéro d'ordre continu des notices.
4° Ne pas perdre de vue que c'est l'intérêt des chercheurs qui doit avant tout guider le bibliothécaire : les nombreuses bibliothèques qui n'ont publié aucun supplément au cours des cinquante dernières années ont le devoir de faire connaître dès maintenant leurs acquisitions les plus intéressantes, même s'il reste d'autres manuscrits non catalogués.
5° Conformément à l'usage suivi dans le Catalogue général des manuscrits de la Bibliothèque nationale, il y a lieu d'adopter les abréviations suivantes :
chagr. : chagrin
col. : colonnes
if. : feuillets
mar. : maroquin
mm. : millimètres
parch. : parchemin
rel. : reliure.

Il est à noter également que les noms des différents auteurs et les titres des différentes œuvres d'un même auteur doivent être séparés par un trait.

Les renvois bibliographiques sont toujours précédés du signe « Cf. »

MM. les Inspecteurs généraux, à l'occasion de leurs missions en province, sont invités à veiller à l'application de ces règles qui doivent avoir pour effet de simplifier le travail de recensement et de hâter le rythme des publications du Catalogue ».

  1.  (retour)↑  Léopold Delisle. - Instructions pour la rédaction d'un catalogue de manuscrits. Paris, Champion (s. d.).