Le Silence comme service

Souvent observée sous l’angle de la convivialité, l’évolution des espaces et des services proposés par les bibliothèques marque également une transformation de leur environnement sonore : les bruits domestiques semblent avoir remplacé le calme caractéristique des lieux, au détriment du confort acoustique et de la cohabitation des publics. En lui donnant un cadre précis et stratégique, le silence peut renverser cette tendance, sans toutefois condamner les bibliothèques à l’austérité.