Une artothèque à la bibliothèque

Conçues dans l’idée de favoriser la relation privée entre l’œuvre d’art et son spectateur, les artothèques permettent aux emprunteurs d’intégrer l’art contemporain dans leur intimité. La mise en œuvre, le déploiement et l’impact de ces structures (aux formes institutionnelles variées) se sont faits de manière inégale sur le territoire, selon des moyens, des collections, des publics et des personnels hétérogènes. L’intégration des artothèques dans les bibliothèques a toutefois donné les meilleurs résultats : le savoir-faire quant aux questions de prêt, au traitement et à la conservation des collections, mais aussi à la valorisation, ont rendu ce mariage souvent heureux. La présence d’œuvres d’art dans les bibliothèques, renforçant la place tenue par le visuel, manifeste aussi la matérialité de l’œuvre plastique, dans le contexte de numérisation et de dématérialisation ambiants.