La matérialité comme récit

Faire un projet d’architecture, c’est bien souvent partir de l’analyse préalable d’un site ou d’un programme. Mais pourquoi ne pas, à l’inverse, commencer par ce avec quoi l’on finit par construire : les matériaux ? Produire une matérialité, est-ce, comme un programme ou un site, élaborer un récit culturel déterminant notre perception du réel ? L’écriture étant elle-même une matière qui invente des récits, déterminer une matérialité en architecture se rapprocherait-il de l’écriture d’un texte en littérature ?