Défense du produit culturel

En dépit de l’aspect apparemment sacrilège représenté par la notion de « produit culturel » distribué en grande surface à la manière de n’importe quelle autre marchandise, il se pourrait qu’à la faveur d’une diversification croissante des pratiques, des supports technologiques, des usages potentiels – qu’ils soient ludiques ou savants –, cette marchandisation soit un véritable outil d’ouverture culturelle vers un public élargi.