L’esthète, le snob, le plouc et le dandy

La culture populaire, la culture de masse, la culture légitime, la basse culture, le divertissement, la culture savante : toutes ces cultures semblent assigner à chacun une place dans cette étrange hiérarchie des représentations humaines qui s’emboîtent les unes dans les autres tout en se croyant si étanches. Et si la culture consistait, tout simplement, à s’extraire des places assignées, des chemins prévus, tracés, du goût des siens ou du goût des autres ? La pratique culturelle est sociale, se nourrit de la sociabilité, mais elle ne prend son sens véritable que lorsque, à la façon du sentiment amoureux, elle emporte chacun, par-delà le jugement, vers une redéfinition de son identité et de ses plaisirs.