Bibliothèques, crowdsourcing, métadonnées sociales

L’auteur présente les principes du crowdsourcing et particulièrement la sollicitation des compétences et des connaissances des usagers qui contribuent à l’enrichissement de la description des collections des bibliothèques ou des centres d’archives. Ces projets peuvent concerner le simple enrichissement de données bibliographiques, mais, à l’heure de la mise en ligne massive de documents numériques, la sollicitation des usagers peut s’appliquer à la correction, la transcription ou l’identification collaboratives des contenus OCRisés. L’auteur conclut sur les implications et les devoirs qu’entraîne la mise en œuvre de tels projets dans les bibliothèques, et qui ne seraient que « cosmétiques » s’ils ne prévoyaient pas la réintégration effective des contenus enrichis dans les catalogues.