Les « cafés mangas »

Depuis un certain temps, on voit apparaître en France des cafés mangas. Il s’agit d’établissements nés au Japon, où l’on peut consulter de façon payante des collections de mangas. Ces offres alternatives (et même concurrentes) des bibliothèques de lecture publique sont particulièrement instructives. En effet, elles savent tirer parti des spécificités du format manga et des pratiques culturelles qui lui sont associées, qui sont souvent largement ignorées des bibliothécaires, pourtant de plus en plus amenés à constituer des fonds de ce type.