N’oubliez pas le service !

Lors de projets de construction et de réaménagement de bibliothèques, les modes de fonctionnement, les espaces, les profils des personnels, sont désormais envisagés au prisme des services plus que des collections, puisqu’il s’agit de replacer l’usager et non plus la collection « au cœur de l’activité de la bibliothèque ». Ce changement de paradigme n’est pas sans conséquence : plus de services vers le public, c’est moins de temps pour les tâches internes ; des services « simplifiés » impliquent souvent une lourde mise en œuvre logistique. De plus, les services sur place, traditionnels ou innovants, et les services à distance, doivent prendre en compte une « personnalisation de masse » des publics et de leurs besoins.