Une nouvelle source de l’histoire du cinéma, de Boleslas Matuszewski (1898)

Avec Une nouvelle source de l’histoire du cinéma puis La photographie animée, le photographe Boleslas Matuszewski a été le premier à préconiser la création de dépôts publics de films cinématographiques afin de conserver ceux qui revêtaient à ses yeux un caractère de témoignage historique. Quoique ces écrits n’aient quasiment pas eu de postérité revendiquée, on en retrouve les idées maîtresses à l’œuvre quand des archives cinématographiques nationales et des cinémathèques d’enseignement sont créées en France dans l’entre-deux-guerres. Les bibliothèques publiques sont longtemps restées (en France du moins) à l’écart de cette histoire, mais elles y participent de plus en plus depuis une trentaine d’années.