Portrait d’un sculpteur en collectionneur, historien et archiviste : Auguste Rodin

Le sculpteur Auguste Rodin avait entrepris de collecter des ensembles d’archives et de documents destinés à compléter son œuvre proprement dite : bibliothèque personnelle, correspondance, photographies de ses œuvres, coupures de presse, archives de tous ordres et de toutes provenances, constituent une masse considérable et largement hétérogène que le musée Rodin a la charge de gérer, de classer et de proposer aux chercheurs au même titre que les œuvres elles-mêmes. Mais, en fait, les frontières peuvent être floues entre ces deux domaines, comme l’illustre les exemples des dessins utilisés comme annotation par l’artiste, ou celui des photographies, simples témoignages de l’activité du sculpteur ou, à leur tour, véritables œuvres d’art.