L’arbre, la décentralisation des bibliothèques et le concours particulier

Lorsque Jean Gattégno, ancien directeur du livre et de la lecture, déclarait, en novembre 1981, que « la décentralisation c’est quelque chose que nous ne maîtrisons pas encore », il parlait d’or. Trente ans après, les liens entre les bibliothèques territoriales et l’État central, représenté par la direction puis par le service du livre et de la lecture, se sont distendus, mais, pour autant, ils n’ont pas disparu. Symbole, symptôme de cette permanence, le concours particulier, qui a survécu à toutes les tempêtes.