Bibliothécaire de soi-même

Les bibliothèques publiques ont souvent pour origine des collections privées. Mais la fréquentation de ces bibliothèques n’empêche pas, accompagne même, le goût pour constituer sa bibliothèque privée, « la reconstitution à son usage propre d’une sorte de bibliothèque publique ». La gestion de ces bibliothèques privées se heurte aux mêmes problèmes que les bibliothèques institutionnelles, comme le classement, le rangement, mais aussi la politique d’acquisition, même si le caractère privé de sa bibliothèque autorise de nombreuses licences au propriétaire des livres, « bibliothécaire de soi-même ». L’obligation de conservation et d’entretien est évidente, si celle de désherbage, désormais largement pratiqué dans les bibliothèques publiques, l’est moins – tout comme le catalogage, et a fortiori le prêt.