La médiathèque de Roubaix

La conjonction de plusieurs phénomènes sociologiques, la jeunesse de la population, une faible pratique de lecture, une médiathèque ancienne et une pratique d'internet importante au sein de la population, font que, pour la première fois dans une enquête quantitative, on peut démontrer qu'il existe un effet d'éviction de la pratique de la médiathèque par internet alors que jusqu'à maintenant on assistait plutôt à la capitalisation des pratiques. À Roubaix, les pratiques d'internet rendent « inutile » la médiathèque. Il va s'agir alors de créer une nouvelle offre pour voir les habitants revenir sur le chemin de la lecture publique.